Bois énergie

Le bois énergie est au cœur des discussions sur les alternatives renouvelables aux combustibles fossiles. Cette catégorie offre un aperçu complet de l'utilisation du bois comme source d'énergie, y compris les technologies de combustion, les impacts environnementaux, et les tendances du marché. Nos articles sont essentiels pour saisir les enjeux et les opportunités liés à cette ressource renouvelable, autant pour les particuliers que pour les industries.

22 articles dans la catégorie bois-energie-1 Toutes les catégories
Dernière mise à jour le 09/03 à 18:00

Norme EPA appareils chauffage à bois et pellets

Dernière mise à jour le 22/01 à 09:41

Bois énergie à consommer avec modération pour garder nos forêts

Dernière mise à jour le 20/05 à 08:54

Label flamme verte rendement des appareils à bois combustible

Dernière mise à jour le 06/06 à 09:37

Bois énergie Le risque de surexploitation des arbres de nos forêts

Dernière mise à jour le 27/02 à 09:03

Le bois de chauffage est-il une source d'énergie renouvelable ?

1207 vues

Dernière mise à jour le 13/06 à 09:31

Chaudières pellet de qualité prix raisonnable et bonne rentabilité

1244 vues

Dernière mise à jour le 12/04 à 08:30

Le bois est-il une énergie renouvelable propre et inépuisable ?

1280 vues

Dernière mise à jour le 09/02 à 11:59

Bois de chauffage Pollution substances et polluants de sa combustion

1461 vues

Dernière mise à jour le 07/04 à 10:27

La forêt doit être protégée en France métropolitaine

2091 vues

Dernière mise à jour le 15/05 à 08:56

Les arbres de nos forêts ont plus de valeur vivants que morts

2544 vues

Dernière mise à jour le 14/11 à 09:10

Comparer le gaz propane aux énergies fossiles et renouvelables

2924 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:38

Avantages inconvénients du bois déchiqueté de chauffage

2987 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 06:57

Causes et conséquences de la déforestation en France

3368 vues

Dernière mise à jour le 27/02 à 09:20

Comparatif prix du stère bois de chauffage bûche et granulé

5198 vues

Dernière mise à jour le 10/03 à 07:40

Avantages et inconvénients des chaudières au bois déchiqueté

6212 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:36

Bois de chauffage composition classification caractéristiques

7316 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 09:48

Comment calculer le prix du stère de bois de chauffage ?

7334 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 09:44

Le bois énergie de chauffage : guide avantages inconvénients

8672 vues

Dernière mise à jour le 21/03 à 10:04

Chaudières à granulés de bois de chauffage Comparatif et prix

9595 vues

Dernière mise à jour le 09/02 à 11:55

Filtre à particules : limiter la pollution du chauffage bois

9952 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:56

Les émissions de particules fines chauffage bois polluent l'air

17974 vues

Dernière mise à jour le 22/03 à 10:23

Tableau de vide coefficient d'empilage des essences de bois

25004 vues


Fin des articles

Les 10 dernières questions de nos utilisateurs sur la catégorie Bois énergie ()

Catégories ( bois-energie-1 )

Nos arrières grand-mères cuisinaient sur des poêles à  bois, veillant à ce que les liquides ne bouillent jamais, quitte à éloigner, en le glissant, le contenant de la source de chaleur. De la sorte vitamines, nutriments, étaient préservés. D’autre part elles faisaient cuire pendant des heures des os et cartilages pour préparer du bouillon d’os qui permettait de transférer les minéraux de ces bas morceaux dans le liquide. Vitamines, nutriments, minéraux, voilà ce dont les Français sont aujourd’hui privés, en raison de la manière primaire selon laquelle le binôme bouteille de gaz / cuisinière fonctionne. La flamme réglée au minimum desdites cuisinières, est à un seuil beaucoup trop élevé pour préserver le potentiel nutritionnel des aliments. Et, s’agissant du bouillon d’os, il suffit de taper « bone broth » sur internet pour réaliser que c’est à partir de 72 heures de cuisson à tout petit feu que le transfert des nutriments dans le bouillon s’avère réellement efficace. Je contourne le problème de manière très inconfortable en jouant avec le bouton de débit de la bonbonne mais le réglage est tellement sensible qu’il me faut parfois plusieurs minutes pour parvenir à une flamme minimum, sans pour autant qu’elle ne s’éteigne. Je désire donc que vous preniez conscience du fait que dévitaminés, dénutris, déminéralisés, les gens se retrouvent affligés d’un système immunitaire gravement déprimé, avec des conséquences majeures en cette période de pandémie, les personnes hospitalisées étant celles dont la réponse immunitaire est la plus faible. Conseillez-nous donc un modèle de détendeur comportant un réglage de débit moins sensible que celui des bonbonnes ou un accessoire « vis de débit » (ou autre jargon peu importe), à placer en aval du détendeur pour, enfin, parvenir à cuisiner selon des principes intangibles de cuisson saine. Et, s’il vous plait, évitez une réponse bateau du style « la flamme va s’éteindre, une poche de gaz va se former et vous allez faire exploser tout le quartier !.. ». Je vous parle de dizaines de milliers de morts, ne venez pas prétendre qu’avec des débits si faibles le risque quasi nul justifie le carnage précité. Je suis impatient de vous lire. Si vous deviez considérer comme politiquement incorrect le fait de répondre publiquement à ma question, vous pouvez toujours me répondre par mail. Merci d’avance.

Réponse de notre expert:

Votre supplique en faveur d'un retour à une alimentation riche, saine et équilibrée est très intéressante et suffisamment détaillée pour mettre en évidence la perte de la qualité de la nutrition liée à nos méthodes de culture, l'hybridation des plantes, la génétique, les OGM, les modes de cuisson, nos modes de vie, etc. Il est évident que les ménages consacrent de moins en moins de temps à la préparation de la nourriture et pour certains font appel à de la nourriture industrielle emballée dans du plastique. Pour répondre à votre question, sur une plaque de cuisson à gaz ou gazinière moderne, plusieurs brûleurs permettent des modes de cuisson adaptés aux besoins. Généralement le plus petit brûleur autorise le mijotage. Je vous donne mon expérience : il s’agit d’un piano Lacanche pour un usage domestique. Puissance gaz totale de 15,5 kW avec 5 foyers : 1 de 5 kW, 2 de 3 kW, 1 de 4 kW, 1 de 1,5 kW. Cet appareil de cuisson possède comme pratiquement tous les autres appareils destinés à l'usage du gaz pour la cuisson un petit foyer qui permet au réglage minimum de laisser un bouillon de légumes chauffer à feu doux pendant plusieurs heures. Après avoir utilisé successivement pendant des années toute une série d'appareils allant de la cocotte minute dont la température est supérieure à 100° aux multiples cuiseurs électriques toujours insatisfaisants, j'ai adopté depuis 2015 un vitaliseur vapeur de Marion Caplan que j'avais acheté lors du congrès d'épigénétique Quantique planète à Reims en 2015. Le vitaliseur cuit-vapeur basse température est un appareil en inox qui me permet de cuire beaucoup d'aliments à la vapeur douce toute en gardant leurs qualités gustatives et nutritionnelles. Il faudra que je donne mon avis et que je rédige un article sur mon expérience de plusieurs années d'utilisation de cette unité de cuisson très intéressante en inox 18/12 (18 % de chrome 12 % de nickel) qui me donne toute satisfaction. D'autant plus que cherchant à manger le plus naturel possible, ce mode de cuisson s'adapte parfaitement aux aliments et ingrédients que j'utilise. Toutefois… ce que vous écrivez (la cuisson au bois) est d'une autre époque, car nous étions 1.5 milliard d'humain en 1900, 8 milliards en 2023 et probablement 10 milliards en 2050. Se pose le problème de la pollution due à la combustion du bois qui est composé de carbone à 50%.

Catégories ( bois-energie-1 )

Bonjour, premiére lecture de votre site trés interessante, mais une remarque : pour le bois, j'ai aussi trouvé les chiffres de pollution CO2 et equivalent (NOx), qui donnait en gros 150 gr de Co2eq par kwh (80 direct, et le reste en equivalent CO2), pourquoi ne pas le mentionner ? Le 0 gr est trompeur, comme vous l'expliquez ! autant expliquer l'inverse, combien cela pollue en direct (en plus des HAP), en mentionnant qu'on pourrait compenser ! Merci

Réponse de notre expert:

Merci pour votre message intéressant et votre idée sur le bois et les problèmes liés à sa combustion qui pose un énorme souci environnemental (à la fois pillage des forêts et dégradation de l'air).
Vous imaginez bien que si vous coupez un chêne de 50 ans pour le brûler, combien faudra t-il en replanter pour qu'ils absorbent l'équivalent CO2 ?
Si vous avez des informations avec des éléments qui pourraient intéresser les lecteurs, je suis preneur.