Polluants précurseurs issus de la combustion du bois de chauffage

Temps de lecture: 9 min , Dernière mise à jour: 22/01/2024
Voir les articles de même catégorie:
Chauffage bois et pellet > Bois énergie mesures

Sommaire


Le chauffage au bois, parce qu’il constitue une pratique « naturelle et ancienne », porte une image de pratique « propre », justifiée par le bilan affiché des émissions de CO2 qui seraient théoriquement compensées par la plantation de nouveaux arbres. Mais la combustion du bois génère des polluants précurseurs, particules, composés organiques volatils (COV), dont les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP).

Les polluants précurseurs

Des précurseurs libérés lors de la combustion du bois réagissent chimiquement et photo chimiquement avec d'autres polluants présents dans l'atmosphère pour former des particules « secondaires » encore plus nocives. Ces particules organiques et inorganiques. Ces particules secondaires sont plus réactives et ont des effets néfastes sur la qualité de l'air donc notre santé.

Ces précurseurs incluent des composés organiques volatils (COV), des oxydes d'azote (NOx) et des particules fines.

Composés organiques volatils (COV)

Ils comprennent une grande variété de composés chimiques : benzène, le toluène, le xylène, les aldéhydes, les cétones, etc.
Ces composés organiques volatils sont libérés lors de la combustion incomplète du bois.

Monoxyde de carbone (CO)

C'est un gaz incolore et inodore produit lorsque le carbone contenu dans le bois ne brûle pas complètement. Il peut être dangereux car il se lie à l'hémoglobine dans le sang, réduisant ainsi la capacité du sang à transporter l'oxygène.

Particules fines

Ce sont des particules en suspension dans l'air solides ou liquides. Ces composés organiques et inorganiques (suie, cendres, métaux, composés de soufre…) Elles sont émises directement lors de la combustion du bois ou se forment par des réactions chimiques complexes. Les particules de petite taille (PM2,5), pénètrent dans les bronches profondes, sont transportées dans le système sanguin et causent des maladies respiratoires et cardiovasculaires.

mécanisme de respiration humain

La combustion du bois

Il existe de nombreux polluants issus de la combustion du bois.

1 Le formol contenu dans beaucoup d'objets usuels occasionne une irritation des yeux et des voies pulmonaires.
2 Cancérigène probable
3 Certains contaminants de l'air dont les HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), sont considérés comme cancérigènes ou mutagènes ou soupçonnés d’être cancérigènes ou mutagènes

Les émissions de particules fines issues de la combustion du bois aggravent les maladies de type cardiorespiratoire, irritent les voies pulmonaires tout en augmentant le taux de mortalité.

Polluants issus de sa combustion

Liste des polluants et contaminants de l'air générés lorsque l'on brûle du bois.


Polluants
Effets sur la santé
PM2.5
Particules fines. Ces particules particulièrement fines pénètrent profondément dans le système respiratoire
C6H6
Benzène. Cancérigène
CH2O
Formaldéhyde. 1
C3H4O
Acroléine. Cette substance présente dans la fumée de tabac irrite les yeux et les voies respiratoires
COV
Composés organiques volatils. Irritation des voies pulmonaires, maladies cardiorespiratoires
CO
Monoxyde de carbone. À l'origine de nombreuses pathologies comme les céphalées, maux de tête, nausées,
étourdissement aggravation de l’angine de poitrine chez les personnes atteintes de problèmes cardiaques
NOx
Oxydes d’azote. Irritation du système respiratoire, toux, douleur à l'inspiration, œdème pulmonaire
HAPC
Dioxines : terme générique. Hydrocarbures aromatiques polycycliques chlorés (HAPC). 2
C4H4O
Furannes. Cancérigène probable
HAP
HAP = Hydrocarbures aromatiques polycycliques. 3

Interdiction des cheminées

L'interdiction des cheminées à bois à Paris.

Suivant l'arrêté inter préfectoral Nº 2013 084-0002 du 25 mars 2013, les particuliers résidant à Paris ne pouvaient plus utiliser leur cheminée pour se chauffer au bois à partir du 1er janvier 2015, la combustion du bois étant totalement interdite, même en appoint ou pour l'agrément. Une mesure qui aurait été applicable sur l'ensemble d'une zone sensible pour la qualité de l'air qui aurait impacté 435 communes d'Île-de-France.

Hors zone sensible, seul le chauffage pour l'agrément où l'appoint sera toléré. En banlieue, seules les cheminées à foyer ouvert auraient été interdites. Les bûches ou les granulés étant autorisés en foyer fermé. Les pouvoirs publics ont décidé de ne pas l'appliquer.

Le chauffage au bois polluant

Le chauffage au bois, qui représente 4 % des besoins de chauffage en ile de France, est responsable de 90 % des émissions de PM10 du secteur résidentiel. Source DRIEE-IF (Direction régionale et inter départemental de l'environnement et de l'énergie d'Île-de-France). Selon une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) parue en 2012, ces particules fines (inférieures à 10 microns) en suspension dans l'air (toutes origines confondues) sont responsables de 42 000 décès chaque année en France.

Avance timide contre le lobbying de la filière bois : les cheminées ouvertes sont interdites en Savoie.

Chauffage au bois en France

  • La bûche est le combustible pour le chauffage au bois le plus utilisé par les particuliers.
  • Aujourd'hui, plus de 6 millions de logements en France sont équipés d'appareils de chauffage à bois et 9 millions sont prévus en 2020.
  • La consommation en France est estimée à 51 millions de stères pour 6,750 millions d’appareils de chauffage et 1,4 million de cheminées ouvertes.
  • Le chauffage à bois représente 20 % de l’énergie thermique totale consommée.

Vos poumons le dernier filtre

Les poumons absorbent en permanence des polluants issus de contaminations directes ou indirectes. Les individus sont plus ou moins sensibles à ces agressions.
Une partie de ces polluants sont nommés C.O.V. (Composés Organiques Volatils). Organique signifie « qui contient du carbone ».

La combustion du bois nuit à votre santé

La combustion du bois génère 100 000 tonnes de poussières par an.

Le bois représente 10.5 Mtep soit 100 000 tonnes équivalent pétrole de la consommation d’énergie en France (soit 4 % de la consommation totale d’énergie). La part du chauffage individuel représente 72 % et la part du chauffage industriel et collectif 28 %. 100 000 tonnes de poussières sont émises par la combustion du bois.

Plus de 96 % de poussières sont issues des appareils à bois bûche, principal émetteur du secteur habitat-tertiaire. À l'horizon 2050, le bois énergie représentera environ 25 Mtep/an. Son développement devrait se faire avec des appareils performants, automatisés à granulés et surtout équipés de filtres à particules.

Il existe d'énormes différences de performances en matière d’émissions de particules très fines selon le type d’installation de chauffage au bois. Une cheminée classique émet jusqu’à 440 fois plus de particules qu'un appareil performant fonctionnant aux granulés de bois. Schéma ADEME

Le but de cette étude était d’être au plus près des conditions d’utilisation réelles des utilisateurs. Les volumes d’émission des particules ont été mesurés sur des appareils à bois labellisés (Flamme-Verte 4 et 5 étoiles) 2 foyers fermés/inserts et 2 poêles.

  • 2 allures de fonctionnement,
  • 3 essences de bois,
  • 2 nombres de bûches
  • 2 modes d’allumage.
émissions-particules-fines-combustion-du-bois

Facteurs d'émissions des appareils de chauffage au bois mesurés sur les appareils les plus performants qui ont fait l'objet d'analyse ... dans des conditions idéales de laboratoire (contrôle de tous les critères : bois écorcé, température, hydrométrie) qui ne peuvent être reproduits à domicile.

  1. Appareils à bois bûche avant 1996
  2. Appareils à bois bûche après 1996
  3. Poêles à granulés de bois
  4. Chaudière à plaquettes < 300 kW
  5. Chaudière grande puissance > 10 000 kW
  6. Chaudière à granulés de bois < 300 kW

La biomasse comme chauffage

L’utilisation de la biomasse comme moyen de chauffage devra se conformer aux normes en vigueur, respecter un dimensionnement adapté des chaufferies, adopter une filtration appropriée qui permettra de limiter au maximum les émissions de particules fines.

Ces exigences permettront de concilier une limitation de la pollution atmosphérique et des émissions de gaz à effet de serre.

Cet enjeu est impératif pour le développement harmonieux d’une énergie locale difficilement délocalisable, qui valorise l’économie locale. L'avantage des forêts et de ses ressources est leur indépendance et leurs contraintes très éloignées des bulles spéculatives, non soumises aux variations des cours du pétrole et avec un impact limité sur le changement climatique en raison de leur caractère renouvelable.

Attention aux voisins !

Cela veut dire ne les polluez pas ou attention à leur démarches qui peuvent vous obliger à démolir votre cheminée.

Les nuisances provoquées par les fumées ou les odeurs sont appelées nuisances olfactives.

Lorsqu'elles troublent de manière anormale le voisinage elles peuvent être sanctionnées dans certains cas. Il est préférable d'avertir les voisins avant qu'ils effectuent une démarche amiable afin de faire cesser le problème. Si les troubles persistent malgré cette démarche, un recours devant le juge sera envisageable et vous ne serez pas sûr de gagner même si la cheminée a été installée par votre grand père.

L'atmosphère est un égout

Selon Al Gore, « l'atmosphère est un égout à ciel ouvert et les poumons en sont les poubelles ».
On peut décider de boire de l'eau en bouteille (évitez toutefois les bouteilles en PVC Polychlorure de Vinyl*) et manger bio, mais personne ne peut respirer une fois sur deux a déclaré Benoît Hartmann, le porte-parole de la FNE (France Nature Environnement).

  • L'air extérieur est pollué, le centre international sur le cancer (CIRC) a tiré la sonnette d'alarme, la France est menacée de sanction, car l'air y est devenu irrespirable et responsable de certaines pathologies.

*Si l'eau n'est pas faiblement minéralisée, le PVC n’est pas sans danger, il vaut mieux préférer les bouteilles en verre surtout si l'eau est très minéralisée, mais le mieux est l'eau du robinet en interposant un filtre si l'eau est polluée.

Logo-de-UFC-Que-Choisir


L'association l'UFC Que choisir a fait une carte interactive de l'eau qui permet de savoir si l'eau est bonne dans votre ville.



Recherche de mots clefs dans les articles

11 articles

Fin des articles