Pourquoi se chauffer au bois comment choisir bois chauffage

Voir les articles de même catégorie Chauffage au bois

Sommaire


« Le bois produit une énergie propre, naturelle, renouvelable, une énergie locale, une énergie compétitive » ces arguments de vente sont-ils vraiment exacts ? Pas autant que les vendeurs l'affirment surtout lorsqu'ils utilisent le vocable "écologique" absolument inapproprié.


Pourquoi se chauffer au bois ?

« Le bois de chauffage produit une énergie propre, naturelle et renouvelable, une énergie locale, une énergie compétitive », lit-on sur tous les catalogues de vente de chauffages à bois. Des arguments de vente qui sont exacts pour certains et à relativiser pour d'autres. Le bois n'est pas une énergie propre au sens où l'on entend habituellement, en effet, la pollution atmosphérique extérieure crée par les fumées engendre suies, particules fines et une pollution intérieure due à la présence entre autres de benzène lors de sa combustion. Pour les autres critères, le bois est naturel, il piège dans ses fibres le carbone lors de sa croissance, rejette de l'oxygène lors de la photosynthèse et n'exige pas d'industrie pour le transformer, le bois est vertueux en ce sens. Mais, sa combustion reste polluante et le nombre de grammes de CO2 par kWh est égal voire parfois supérieur au charbon !

Photosynthèse et cycle du carbone

C'est l'équilibre bois et forêt

La photosynthèse est un processus également appelé assimilation chlorophyllienne. La plante verte, sous l'action de l'énergie solaire, élabore des matières organiques (hydrates de carbone) en absorbant le gaz carbonique (CO2) atmosphérique et en rejetant de l'oxygène (O2). Ainsi, pour une tonne de bois produite, 1,5 tonne de CO2 est captée et 1,1 tonne d'oxygène est rejetée. La combustion du bois de chauffage entraîne la restitution dans l'atmosphère d'une quantité de CO2 correspondant exactement à celle fixée précédemment par la plante exploitée, ou par celle qui, dans le futur, la remplacera. Le bilan CO2 de la photosynthèse devrait rester toujours équilibré, si l'on n'entame pas de façon industrielle et de façon inconsidérée le capital forestier comme malheureusement les importations chinoises tendent à le faire.


Le prix du bois est-il compétitif ?

Le bois énergie en bûches est une énergie relativement compétitive : le comparatif des prix des énergies en centimes/kWh permet de donner la hiérarchie des tarifs des différents combustibles : avoine, charbon, gaz électricité, bois, fioul et granulés de bois.

Le bois déchiqueté et le stère de bois est avec le charbon les énergies les moins chères, mais polluantes en zone urbaine ou périurbaine.



Les granulés de bois du fait de leur transformation et de l'énergie déployée coûtent sensiblement plus cher, de plus, le système de conditionnement, en sac de 15 kg, favorise le transport sur de longues distances ce qui est moins acceptable en termes environnementaux si les trajets pour sa commercialisation sont longs. Les multinationales se sont lancées dans la commercialisation et le granulé provient de l'ensemble du globe avec la pollution liée.

Le prix du stère est avec le charbon l'énergie la moins chère. Photo Picbleu

Le bois énergie

Depuis les années 2000, les fabricants des poêles et inserts de cheminées ont fait des progrès sensibles en termes de rendement.
Le rendement d’un nouvel appareil à bois peut atteindre actuellement 85 % selon les chiffres constructeurs, le rendement réel est bien sûr inférieur en pratique. Le rendement maximum n'était que de 50 % avec les poêles et inserts des années 1980.

Certains appareils à bois modernes réduisent considérablement les émissions de dioxyde de carbone et suppriment la pollution par le soufre. Certains modèles élaborés sont équipés d'une chambre de postcombustion et d'un ventilateur extracteur piloté par sonde pour contrôler le niveau d'oxygène nécessaire, la phase de ralenti étant supprimée sur les appareils modernes (présence d'électronique), il n’y a pratiquement plus de formation de goudrons. Il faut noter que la présence de nombreux appareils à bois dans un secteur résidentiel crée une pollution atmosphérique qui peut entrainer des problèmes de santé

Voir article plus bas environnement, santé et de voisinage. Voir nuisances liées à la combustion du bois.

Le développement du combustible bois sous forme de granulés ou de plaquettes permet de s'affranchir (en partie seulement) de ces inconvénients ainsi que du problème de stockage et du chargement des bûches.

Le pouvoir calorifique du bois

PCI et PCS, le séchage,

PCS / PCI sont les acronymes dePouvoirCalorifiqueSupérieur et dePouvoirCalorifiqueInférieur.Le pouvoir calorifique est la caractéristique essentielle d’un combustible, il correspond à la quantité de chaleur dégagée par la combustion d’une unité de quantité de ce combustible. (Kilo, litre, m3, etc.). Le pouvoir calorifique d'un combustible est le paramètre caractéristique de chaque énergie, cette grandeur – exprimée en kJ/l (PCI volumique) ou en kJ/kg (PCI massique) – caractérise la quantité d’énergie fournie par le carburant considéré.

Le stockage du bois de chauffage

Le pouvoir calorifique du bois énergie

Le pouvoir énergétique des différentes essences de bois est proche, mais il varie considérablement selon que le bois est sec (moins de 20 % d'humidité) ou vert (45 % d'humidité). Dans ce dernier cas, la chaudière voit son rendement divisé par 2, s'encrasse et pollue jusqu'à 4 fois plus. Pouvoir calorifique des combustibles : énergies en PCS et PCI.

Les 4 formes du bois énergie

Le bois se présente sous quatre formes essentielles

  • Le bois déchiqueté, les plaquettes forestières, les copeaux.De 2 à 5 cm de longueur, elles sont issues de branchages broyés. Vendues au volume (le poids variant avec l'humidité), elles sèchent environ entre deux à quatre mois.
  • Les buches de bois : ellessont vendues en « stères », tas de 1 m x 1 m (bûches de 1 m), 1 m x 0,80 m (bûches de 0,50 m) ou 1 m x 0,70 m (bûches de 0,30 m). Les résineux et les feuillus tendres (exemple : épicéa, pin, peuplier.) brûlent plus vite (pour un chauffage rapide) que les feuillus durs (exemple : chêne, hêtre, frêne…) qui ont un temps de combustion plus lent et que l'on recharge moins souvent.
  • Les briques de bois reconstituées.
  • Les granulés de bois ou pellets. Ils sont utilisés dans de poêles ou des chaudières à pellet. Le conditionnement des granulés est proposé en sac ou en vrac.Constitués de petits cylindres (de 6 à 10 mm de diamètre, de 10 à 50 mm de longueur) faits de sciure compressée sans aucun additif ni agent liant sont très énergétiques et sont vendus au poids (entre 8 et 10 % d’humidité).

Le chauffage au bois détruit-il la forêt ?

On peut se poser la question suivante : le bois que l'on utilise pour le chauffage accentue-t-il la déforestation comme dans certaines parties du monde ?

En France, la forêt recouvre seulement 30% du territoire. L'utilisation du bois énergie participe en théorie à l'entretien de la forêt étant donné qu'il s'agit d'un sous produit de l'exploitation forestière. Les rémanents (branches issues de l'abattage des arbres) sont systématiquement évacués, enterrés ou brûlés sur place pour effectuer les travaux de sylviculture qui contribuent à la régénération et à la préservation des forêts. Dans les zones sensibles, un entretien régulier permet de maîtriser les risques d'incendie.

Le génie de l'homme pour industrialiser

Le développement du combustible bois sous forme de granulés ou de plaquettes devait assurer une optimisation du recyclage des sous-produits de la forêt et démontre ainsi l'intérêt économique de ce type de combustible qui rend les particuliers dépendants de groupes industriels.

En effet, les utilisateurs sont devenus dépendants de l'offre et la demande du combustible granulé en forte progression. Il y a quelques années on pouvait penser que le pellet pourrait s'installer durablement avec des prix stabilisés tandis que les produits pétroliers devraient continuer à croitre de façon plus ou moins régulière. L'histoire prouve le contraire.

L'obligation du label flamme verte

Depuis le 1er janvier 2012, seuls les appareils possédant 4 ou 5 étoiles peuvent se présenter sous le label particules fines de 30mg/Nm 3. Le problème est lié aux mesures : les phases les plus polluantes (l'allumage et l'extinction) ne sont pas prises en compte. Habitez-vous dans un quartier dans lequel un seul logement est équipé avec un poêle à bois ?

">Flamme Verte.Les consommateurs achetaient uniquement les appareils portant le label Flamme verte (garantissant un rendement de 65 % pour les poêles et de 70 % pour les chaudières) et un taux de monoxyde de carbone (Co, toxique) infé­rieur à 0,5 % du volume des fumées (combustible constitué de bûches de bois) ou inférieur à 0.04 % du volume des fumées (combustible constitué de granulés de bois).

Depuis le 1er janvier 2022, le label Ecodesign fixe de nouvelles contraintes aux fabricants. Quels équipements donnent droit aux aides

Ci-dessous, l'étiquetage Ecodesign 2022 identifie les équipements les plus performants. Documentation Picbleu

La combustion du bois incomplète

Lorsque le bois brûle de façon incomplète, la pollution est fortement augmentée.

Nécessité de sécuriser les installations

La sécurisation des installations de bois est impérative.

Lors d’une rénovation par exemple la mise en place d’un insert dans une cheminée existante, il faut faire très attention aux poutres de bois qui sont situées au voisinage. Elles sont constamment séchées et peuvent s’enflammer à des températures beaucoup plus basses. L'origine de nombreux incendies est la mauvaise installation des appareils à bois et le non-respect de la réglementation.

Le rendement des appareils à bois



Quelles sont les primes et les aides ?

Il existe les CEE et les aides Maprimrénov' distribuées par l'ANAH


Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

889 articles

Principaux types de gaz à effet de serre et réchauffement climatique

L'effet de serre est dû aux gaz qui absorbent une partie des rayons solaires en les redistribuant sous la forme de radiations qui rencontrent d’autres molécules de gaz, répétant ainsi le processus et créant l'effet de serre, d'où une augmentation de la chaleur. 

Convertir le fioul domestique Règles de conversion

Le calcul des équivalences litres fioul/tonnes repose sur des règles de conversion standardisées : 1 litre de fioul = 10 kWh.  Il est possible de passer du kilo à la tonne, puis au kilowattheure. Équivalences litre/tonne : les règles de conversion. Un mètre cube est équivalent à 1000 litres. A une température de 15°C, la masse volumique du fioul est comprise entre 0,830 et 0,880 kilogrammes par litre.​

La France voulait réduire le nucléaire dans le bouquet énergétique

La France voulait réduire la part du nucléaire dans son bouquet énergétique et fermait la porte à l'exploitation des gaz de schiste sur son sol et souhaitait vendre à la Pologne des réacteurs atomiques, tandis que le géant français Total énergies y cherchait du gaz de schiste. Source AFP.

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Centrales atomiques dans le monde Bilan nucléaire mondial

Le bilan nucléaire mondial est édifiant. Le parc nucléaire civil dans le monde comptait en 2021 444 tranches nucléaires dans 32 pays. Chiffres de l'Agence internationale de l'énergie atomique. À l'heure actuelle, 57 installations sont en cours de construction et 101 centrales nucléaires sont encore prévues. La Chine avait déclaré 31 projets de construction.

Centrales nucléaires en France Conflit entre sécurité et profit

Hubert Reeves donnait une interview au journal « La Vie », le 24 mars 2011 où il déclarait « ce conflit entre la sécurité et le profit est pour moi une des raisons pour laquelle je pense que le nucléaire est une activité trop dangereuse pour être confiée aux « humains trop humains ». 

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement d'une chaudière bois fioul ou gaz est le rapport entre le combustible consommé et l'énergie produite. Plus le chiffre du rendement est élevé et plus les économies seront importantes. Cet indicateur est essentiel pour le choix d'un appareil de chauffage. Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

Cheminée insert gaz naturel propane Avantages inconvénients

Une cheminée à gaz chauffe efficacement sans odeur sans fumée et donne l’ambiance d'une cheminée traditionnelle sans les contraintes liées à l’utilisation du bois bûche. Quels sont les avantages et inconvénients des cheminées à gaz naturel ou gaz propane ? Cet article détaille tout ce qu'il faut savoir. 

Charger plus d'articles