Les arbres de nos forêts ont plus de valeur vivants que morts

Temps de lecture: 8 min , Dernière mise à jour: 06/04/2024

Sommaire


Il ne suffit pas de mettre des arbres en terre pour sauver nos forêts. En France, la forêt serait d'après certains médias tellement choyée qu'elle aurait retrouvé son étendue de la fin du Moyen Âge. Mais ces informations optimistes ne tiennent pas compte les dégâts liés au dérèglement et au réchauffement climatique. Planter comme on le fait des essences d'arbres en mono culture expose à des problèmes liés à la sécheresse. Autoriser l'exploitation d'une forêt comme une mine est une erreur.
​​
Respectez les arbres

Idées reçues

Le but de cet article n'est pas d'être pour ou contre, mais de faire prendre conscience qu'il faut protéger nos forêts en consommant un minimum d'énergie qu'elle soit issue de la biomasse ou d'ailleurs.

Les cellules des arbres ne vieillissent pas ! Lorsqu'ils sont arrivés au stade maximum de leur croissance, la nature a prévu de limiter leur production de sucre par photosynthèse : ils arrêtent alors leur croissance et laissent la progressivement la place aux plus jeunes.

Celui qui plante des arbres tout en sachant qu'il ne pourra pas profiter de leurs ombres vient de commencer à comprendre le sens de la vie. Dabindranath Tagore.

Depuis quelques années avec une accélération en 2016, la forêt française est privée de sa richesse. Des milliers de chênes, hêtres, pins, etc. sont vendus par des êtres cupides qui scient la branche sur laquelle nous sommes tous assis. Photo Picbleu Pyrénées.

Coupe de bois en bord de route

Les forêts aiment le désordre

La nature est très variée : observez là vous constaterez que les plantes poussent de façon désordonnée, mais avec une logique qui lui est propre.

  • Plantez des salades, des légumes ou des fraisiers en rangs d'oignon parfaitement alignés, l'herbe, les papillons, les insectes viendront perturber cet agencement qui est trop artificiel trop...humain.
  • Dans la forêt, la biodiversité est essentielle, les espèces se côtoient avec une harmonie définie. Les lichens, mousses, humus participent à l'équilibre général.

Les arbres poussent très lentement non pas à l'échelle humaine de 50 ans comme les calculs de l'ADEME qui indique que lorsque l'on coupe un arbre il suffit d'en replanter un autre pour que le CO2 soit séquestré. Vous l'avez constaté : les températures grimpent énormément et de façon désordonnée. Lorsque le corps est malade, il élève sa température pour éliminer les microbes. Notre planète fiévreuse aurait-elle tendance à faire de même pour nous éliminer nous les Hommes si peu respectueux ?

Planter comme on le fait les mêmes essences d'arbres en mono culture expose à des problèmes liés à la sécheresse. La forêt qui n'est plus primaire ne peut adapter des essences qui grillent et meurent lors des épisodes de forte chaleur par l'attaque de parasites, de manque d'eau, par incendie accidentel ou pire criminel (un pyromane devrait être classifié crime contre l'humanité).

L'usage immodéré du bois

La production de granulés de bois normalement issus de sous-produits de l’exploitation forestière, (rebuts des scieries ou des papeteries) a été multipliée par 100 en 20 ans. Elle alimente deux tiers des besoins.

Les incitations financières pour utiliser le bois sous toutes ses formes (biomasse forestière) : bois déchiqueté, plaquettes, bûches ou granulés de bois pour le brûler ont augmenté de :

  • 34 % entre 2005 et 2018. Rapport du service scientifique de la Commission européenne publié en janvier 2021.
  • 12 % entre 2019 et 2021 pour les poêles à bois

Fini le temps des bûcherons à taille humaine et limités par leur résistance physique : le pétrole les a remplacés. Des engins motorisés sur roues ou pattes mécaniques coupent, débitent les arbres et transportent en un temps record les billons de bois.

engin-motorisé-8-roues-motrices-tronçonnage-coupe-abattage-arbres-forêt

Réduire les gaz à effet de serre

Couper les forêts pour réduire les gaz à effet de serre comme le CO2 : bizarre non ?

Le bois énergie pas si écologique

Le bois est un combustible carboné comme les énergies fossiles.

  • La biomasse forestière serait une énergie renouvelable et neutre en carbone suivant une échelle de temps fixée à une vie humaine soit 50 ans.
  • Une forêt primaire met une quantité de temps très supérieure pour se constituer.
  • Ce ne sont plus les « déchets de bois », sous-produits de l’exploitation forestière, copeaux, branches, rebuts de scieries ou des papeteries qui sont utilisés par les industries, mais des arbres entiers.
  • Un kg de carbone brûlé que les industries utilisent génère du CO2 et une pollution atmosphérique due aux HAP (Hydrocarbures Polycycliques Aromatiques).
  • N'oublions pas que le bois est composé de carbone à 48 % et que sa combustion émet de nombreux polluants.

Brûler du bois n’est malheureusement ni écologique ni renouvelable ni une alternative à la combustion fossile, le recours massif à la biomasse forestière porte atteinte au climat et à la biodiversité. Il faut donc consommer un minimum de bois (2 stères par an ou 30 sacs de 15 kg soit 450 kg au maximum). Le meilleur usage est lorsque le bois est utilisé pour en faire des poutres de charpente ou indirectement des isolants bio sourcés provenant de papier.

Le bois OUI pour la charpente et l'isolation NON pour le brûler.

La meilleure façon de limiter le CO2 dans l'atmosphère est de garder les arbres vivants en évitant de les brûler.

Gardons nos précieux arbres

Lorsque les besoins sont nécessaires, conserver le CO2 dans les fibres en employant des poutres ou des éléments de charpente ou en recyclant des fibres de papier fabriquées à partir d'arbres.
Pollution atmosphérique due au bois

La combustion du bois énergie entraîne beaucoup de nuisance pour la qualité de l'air. Il suffit qu'un seul logement soit équipé d'un insert, poêle à bois ou pire cheminée ouverte pour polluer tous les habitants du secteur.

Pollution du bois

L’important est ce qui n'est pas brûlé

Le meilleur moyen de capter le CO2 est de conserver ce que la nature à créé de plus extraordinaire : les arbres. Loin des yeux loin du cœur : la nature est indispensable et bénéfique, mais les humains s'éloignent d'elle et font confiance aux technocrates qui expliquent qu'il est préférable de brûler du bois, car cela évite les gaz à effet de serre à la différence des énergies fossiles.

Le meilleur système est de protéger nos forêts :
Urgence : garder nos arbres

Planter c'est bien, mais en se rappelant que les forêts mal plantées sont un risque pour la biodiversité. Le boisement sur des terres vierges d'arbres depuis longtemps est donc à étudier avec intelligence, nuance et sobriété.
Le risque est la marchandisation de l’écologie : toutes les multinationales se sont emparées de ce concept de "planter un arbre" pour donner bonne conscience à leurs consommateurs.

Lorsque les forêts sont replantées souvent en mono culture, une pratique désastreuse en cas de manque d'eau ou d'attaques de parasites. Le CO2 ne sera absorbé de nouveau que des dizaines voire centaines d'années plus tard, une fois que les arbres auront repoussé. Le concept de planter d'une main en polluant de l'autre est donc faux.

De même chauffer un logement avec un poêle à bois énergie en faisant abstraction de la consommation parce que pour l'instant le combustible est bon marché est un mauvais calcul. Il faut au contraire économiser l'énergie. Une maison de 100 m2 parfaitement isolée aux normes actuelles va utiliser 300 kg de granulés par an alors qu'une maison de même superficie véritable passoire thermique va consommer 2.5 tonnes par an.
L’industrialisation de la forêt
Les responsables européens Ursula von der Leyen et Charles Michel, le président américain Joe Biden, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et le président sud-coréen Moon Jae-in ont reçu une mise en garde le 11 février 2021 de 500 scientifiques et économistes dont le biologiste américain Peter H. Raven pour sauvegarder nos forêts qui sont le seul moyen pour capter le CO2 et restituer de l'oxygène.

Brûler la forêt pour en faire de l'énergie est une erreur

Envoyez une pétition à 2 associations

Envoyez une pétition afin que cesse le trafic d'arbres avec la Chine STOP AU PILLAGE DE LA FRANCE

Envoyez une pétition à CANOPEE Nos chênes partent en Chine STOP !

L'arbre un objet de propriété

Georges Feterman évoquant la loi 673 du Code civil avait regretté que la loi française « ne considère pas l’arbre comme un être vivant, mais comme un objet de propriété ».

  • Pour ce naturaliste auteur de l'ouvrage « Plus Vieux Arbres de France, un patrimoine national » (Museo, 192 p., 29,5 euros), c'était un fait déplorable.
  • La forêt et les arbres remarquables devaient être reconnus comme un patrimoine. C'est chose faite !
  • L'assemblée Nationale Française a proclamé le 5 avril 2019 l'arbre comme être vivant.



Recherche de mots clefs dans les articles

61 articles
Dernière mise à jour le 09/03 à 18:00

Norme EPA appareils chauffage à bois et pellets

Dernière mise à jour le 03/10 à 05:24

Participez activement à la reforestation : plantez un arbre

Dernière mise à jour le 24/03 à 07:43

Les forêts ne sont pas des mines Nos arbres nous sont précieux

Dernière mise à jour le 22/01 à 09:41

Bois énergie à consommer avec modération pour garder nos forêts

Dernière mise à jour le 10/03 à 19:54

Label flamme verte rendement des appareils à bois combustible

Dernière mise à jour le 11/12 à 09:08

Bois énergie L'industrialisation des forêts est-elle bonne pour l'air

Dernière mise à jour le 18/03 à 10:56

L’industrialisation de la forêt pour brûler les arbres est une erreur

Dernière mise à jour le 03/10 à 03:58

La forêt en France diminue-t-elle ? Comment la préserver

Dernière mise à jour le 22/01 à 10:37

Bois énergie Le risque de surexploitation des arbres de nos forêts

Dernière mise à jour le 18/03 à 10:24

L'arbre un être vivant précieux et indispensable que l'on brûle

Dernière mise à jour le 26/12 à 11:52

Pierre Teilhard de Chardin théoricien de l'évolution

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:38

Au sommet de Rio en 1992 l'humanité était à un moment crucial

1015 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:55

Le développement durable et le changement climatique

1052 vues

Dernière mise à jour le 29/03 à 11:31

Chaudières pellet de qualité prix raisonnable et bonne rentabilité

1114 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 03:25

La France ne valorise pas le potentiel de sa forêt

1119 vues

Dernière mise à jour le 27/02 à 09:03

Le bois de chauffage est-il une source d'énergie renouvelable ?

1122 vues

Dernière mise à jour le 12/04 à 08:30

Le bois est-il une énergie renouvelable propre et inépuisable ?

1162 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:42

Centrale nucléaire Est-on informé et préparé risque d’accident

1294 vues

Dernière mise à jour le 09/02 à 11:59

Bois de chauffage Pollution substances et polluants de sa combustion

1310 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:08

Quel est l'intérêt de planter de beaux grands arbres ?

1699 vues

Dernière mise à jour le 29/03 à 10:35

Les surfaces boisées et taux de boisement en Aquitaine

1718 vues

Dernière mise à jour le 14/02 à 10:54

L'arbre considéré objet de propriété et non comme un être vivant

1861 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:22

Georges Vieilledant Arkamys psycho-acoustic processing

1957 vues

Dernière mise à jour le 07/04 à 10:27

La forêt doit être protégée en France métropolitaine

1972 vues

Dernière mise à jour le 06/04 à 08:56

Les arbres de nos forêts ont plus de valeur vivants que morts

2358 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 04:03

Conseils pour un chauffage bois efficace et moins polluant

2367 vues

Dernière mise à jour le 29/12 à 07:36

Controverses sur les causes du réchauffement climatique

2802 vues

Dernière mise à jour le 14/11 à 09:10

Comparer le gaz propane aux énergies fossiles et renouvelables

2837 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:38

Avantages inconvénients du bois déchiqueté de chauffage

2851 vues

Dernière mise à jour le 02/02 à 14:39

Élimination des déchets radioactifs : l’arrêté du 5 mai 2009

2983 vues