Au sommet de Rio en 1992 l'humanité était à un moment crucial

Temps de lecture: 9 min , Dernière mise à jour: 03/10/2023
Voir les articles de même catégorie:
Environnement, climat et santé > Environnement et nature

Le bref rappel historique précédent montre l'impressionnante collection de recommandations et de décisions des sommets de la Terre. Cette revue des vœux pieux étant faite, que se passe-t-il sur le terrain ? Une loi fédérale aux États-Unis qui empêche l'application des lois locales contre la pollution automobile. Cet article a été écrit en 2005 et malheureusement on ne peut que constater la lente détérioration de nos conditions de vie.

​​
L'humanité se trouve à un moment crucial.

« L'humanité se trouve à un moment crucial de son histoire ». Telle était la première phrase du rapport final du sommet de Rio en 1992.

Aux États-Unis, le président Bush avait signé une loi qui obligeait les constructeurs à faire progresser de 40 % l'efficacité énergétique de leurs véhicules afin d'atteindre la consommation de carburant à l'équivalent d'un litre aux 15 km. Paradoxalement, cette loi fédérale empêche l'application des lois locales contre la pollution automobile. Onze États, le gouverneur de la Californie et des associations de défense de l'environnement ont porté plainte contre l'État fédéral qui a fait perdre deux ans, à la Californie, pour faire appliquer les lois locales contre la pollution automobile.

16 principaux pays pollueurs : 90 % des gaz à effet de serre

Les 16 principaux pays pollueurs de la planète émettent 90 % des gaz à effet de serre !

Après des années de dénégation d'experts scientifiques, le rapport de 2007 a établi la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique. M. Bush avait donc invité en septembre 2007, à Washington, les 16 principaux pays pollueurs de la planète, qui émettent 90 % des gaz à effet de serre : États-Unis, Royaume-Uni, Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Russie, Chine, Inde, Indonésie, Corée du Sud, Mexique, Brésil, Afrique du Sud et Australie, ainsi que les représentants des Nations unies, de la présidence européenne et de la Commission.

Fait marquant : l'Europe, à cette occasion, aura donc pollué l'air des États-Unis plus que tout autre pays, puisque ses représentants étaient pratiquement trois fois plus nombreux que ceux des autres pays.

Les États-Unis n'ont pas ratifié le protocole de Kyoto.

Les ONG écologistes et des diplomates européens soulignent que Washington pourrait ainsi tenter de « piloter un processus parallèle à celui de l'ONU », centré sur les technologies et des accords volontaires, et sans engagement contraignant de diminution des émissions, les États-Unis n'ayant pas ratifié le protocole de Kyoto.

Augmentation de 50 % de la fonte des glaces au Groenland

La disparition des glaces du Groenland a doublé entre 1996 et 2005

Selon une étude de la NASA et de l'Université du Kansas, publiée dans la revue américaine Science, la disparition des glaces du Groenland a doublé entre 1996 et 2005 avec l'accélération du mouvement de déversement de glace dans l'Atlantique sous l'effet du réchauffement mondial des climats : en dix ans, la moitié des glaces du Groenland ont fondu.

Une étude du débit de glace provenant des glaciers du Groenland à différentes périodes au cours des dix dernières années.

Le rapport indique que l'érosion des glaciers du Groenland, en un siècle, a été massive, généralisée et soutenue dans le temps. La calotte glacière en est affectée dans son intégralité et son impact sur l'élévation du niveau de la mer augmente. Des chercheurs, Éric Rignot, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, Californie, et Pannir Kanagaratnam, du Centre de télésurveillance des calottes polaires de l'Université du Kansas, ont conduit - en utilisant les données de satellites canadiens et européens - une étude quasi complète du débit de glace provenant des glaciers du Groenland à différentes périodes au cours des dix dernières années.

La fonte de la banquise Arctique.

La fonte de la banquise arctique, le signe le plus visible jusqu'à présent du réchauffement planétaire constitue l'un des développements les plus menaçants à ce jour dans le commencement du changement climatique. Deux études séparées de la NASA, utilisant différentes technologies de surveillance par satellite, montrent une très grande accélération, depuis deux ans, de la disparition de la couche de glace arctique.

Selon Eric Rignot « Le rôle que joue la calotte glacière du Groenland dans le niveau de la mer est d'une importance considérable tant au niveau sociétal que scientifique »

75 % des glaces de l'Antarctique ont fondu en dix ans

Dans l'Antarctique, selon la revue Nature Geoscience, 75 % des glaces ont fondu en dix ans.

Cette étude offre une évaluation détaillée du rôle du déversement accru de glaces polaires contrairement aux études antérieures similaires contenant de nombreuses lacunes. En conclusion, le rapport annonce un accroissement de la perte de glace et une élévation du niveau de la mer. A noter que, au pôle Sud, dans l'Antarctique, selon la revue Nature Geoscience, ce ne sont pas 50 mais 75 % des glaces qui ont fondu en dix ans. 
En 2006, environ 192 milliards de mètres cubes de glaces ont disparu, quantité suffisante pour noyer sous 4,6 mètres d'eau l'ensemble des Pays-Bas.

Selon le Climate Institut australien, le niveau des mers pourrait monter en cent ans de 1,40 mètre.

Dans leur dernier rapport de 2007, les experts internationaux sur le climat (GIEC), ont renoncé à extrapoler la hausse maximale du niveau des océans à la fin du siècle, du fait des incertitudes pesant sur la rapidité de la fonte des glaces du Groenland (Arctique, pôle Nord) et de l'Antarctique (pôle Sud). Le niveau de la mer augmenterait de 1,40 mètre d'ici à un siècle. L'élévation minimale a été fixée à 18 centimètres jusqu'à la fin du siècle par le GIEC, qui a renoncé à maintenir la limite maximum, auparavant fixée à 59 centimètres. Selon le Climate Institut australien, le niveau des mers pourrait monter en cent ans de 1,40 mètre.

Un point de non-retour pour le climat

Le climat de la planète a franchi le point de non-retour.

Il y a quelques années, les scientifiques de la NASA et du Columbia University Earth Instituts estimaient que le climat de la planète pourrait franchir prochainement le point de non-retour. Tout nouveau réchauffement suffirait à faire fondre les calottes glaciaires de l'Arctique et de l'Antarctique Ouest. Les désastres se produiraient alors en cascades sur tous les continents. Recul des côtes, réduction des surfaces émergées : « Le monde des humains serait en péril », concluent-ils.

Ci-dessous l'autocollant pour la campagne anti OGM pour Greenpeace France.

Greenpeace-OGM-j-en-veux-pas

L'éradication de la pauvreté et l'accès à l'eau potable.

Lors du sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg (Afrique du Sud) l'éradication de la pauvreté et l'accès à l'eau potable étaient des vœux pieux pour 2015, afin que toutes les populations aient enfin accès au minimum vital. Quant à la part faite aux énergies renouvelables, elle est « plus faible qu'espéré du fait de l'opposition des pays en développement producteurs de pétrole ».

Cette réaction de ces pays en voie de développement est bien humaine pour tout faire pour empêcher l'exploitation de ressources, concurrentes des leurs et qui peuvent ruiner leurs sources de revenus.

Les objectifs du Plan d'action étaient de traduire en acte, avec des calendriers et des budgets, les bonnes intentions affichées dix ans plus tôt à Rio : quelque 2500 recommandations constituant l'Agenda 21... Le résultat est quasi nul.
Le Plan d’action évoque, en 65 pages, de nombreux thèmes : énergies renouvelables, biodiversité, aide aux pays en développement, etc.

Sur les 152 points abordés, un seul avance un objectif avait été chiffré : diminuer de moitié, d'ici à 2015, le nombre de personnes sans eau potable ni assainissement adéquat (1,3 milliard d'êtres humains n'ont pas d'accès à l'eau potable et 2,4 n'ont pas de moyens d'assainissement). Actuellement, la crise qui frappe la planète a rendu impossible ce calendrier.

Dans la dynamique des 169 pays qui ont participé à l'accord de Paris, des contributions à la diminution des gaz à effet de serre très diverses avec plus ou moins d'ambition et plutôt insuffisantes ont été mise en ligne

L'accord de Paris est la première convergence d'idées sur le climat. Il a été signé à New York le 22 avril 2016 à la suite des négociations qui se sont tenues lors de la Conférence de Paris sur le climat de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques le 12 décembre 2015.

L'accélération de la consommation mondiale 

Que va-t-il se passer quand plusieurs centaines de millions, puis un milliard d'automobiles supplémentaires rouleront en Chine et en Inde ? Lorsque 3500 Airbus supplémentaires et au moins autant de Boeing vont être mis en circulation dans les années qui viennent par les compagnies aériennes pour développer le tourisme de masse ? Lorsqu'une dizaine de centrales nucléaires EPR supplémentaires vont entrer en service ? Actuellement, 439 centrales nucléaires existent sur la planète


Le développement industriel accéléré n'est pas compatible avec la protection de l'environnement ni même avec la survie de la Planète. Il y a là une contradiction que les responsables ont refusé de voir. Ce problème est d'autant moins soluble aujourd'hui que, depuis 1968 — création du Club de Rome —, les intérêts privés n'ont essentiellement rien fait d'autre qu'accroître de manière quasi exponentielle la pollution.

Les COP se succèdent en vain

Chaque année depuis 1995, des délégations particulièrement polluantes se réunissent sur un point de la planète pour aboutir à peu de mesures draconiennes.
Pourquoi, en dépit de tous ces sommets ainsi que de la prise de conscience générale des menaces qui pèsent sur la survie de la planète, les résultats sont-ils voisins de zéro ?

Dates des COP conférences des parties sur le climat depuis 1995



Recherche de mots clefs dans les articles

28 articles
Dernière mise à jour le 26/12 à 11:52

Pierre Teilhard de Chardin théoricien de l'évolution

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:38

Au sommet de Rio en 1992 l'humanité était à un moment crucial

1007 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:55

Le développement durable et le changement climatique

1035 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:42

Centrale nucléaire Est-on informé et préparé risque d’accident

1274 vues

Dernière mise à jour le 14/02 à 10:54

L'arbre considéré objet de propriété et non comme un être vivant

1810 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:22

Georges Vieilledant Arkamys psycho-acoustic processing

1941 vues

Dernière mise à jour le 06/04 à 08:56

Les arbres de nos forêts ont plus de valeur vivants que morts

2330 vues

Dernière mise à jour le 29/12 à 07:36

Controverses sur les causes du réchauffement climatique

2783 vues

Dernière mise à jour le 02/02 à 14:39

Élimination des déchets radioactifs : l’arrêté du 5 mai 2009

2969 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:07

La dernière exploration des espaces vierges pour le pétrole et le gaz

3056 vues

Dernière mise à jour le 11/04 à 08:21

Apiculteurs, associations, amis des précieuses Abeilles

3165 vues

Dernière mise à jour le 29/01 à 08:33

La fin du GIEC ? Il faut ouvrir le débat sur la consommation

3795 vues

Dernière mise à jour le 09/03 à 09:27

L'avenir de la planète : il est encore possible de choisir

4248 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 06:31

Epuisement ressources terrestres Matières premières-énergie

4409 vues

Dernière mise à jour le 08/11 à 08:16

Le dérèglement climatique et ses conséquences constat

4477 vues

Dernière mise à jour le 09/02 à 11:49

Le trou dans la couche d'ozone dû aux rejets de polluants

5131 vues

Dernière mise à jour le 10/03 à 09:50

La Terre, un heureux hasard ou une conception intelligente ?

5184 vues

Dernière mise à jour le 19/01 à 18:25

La communication verte et la fausse publicité « écologique »

5675 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:39

La physique quantique et notre monde d'énergie

5692 vues

Dernière mise à jour le 07/04 à 08:07

L'homme est-il devenu le pire ennemi de la planète Terre ?

6888 vues