La dernière exploration des espaces vierges pour le pétrole et le gaz

Voir les articles de même catégorie Environnement et nature

L'Arctique et les régions de climat subtropical sont les derniers espaces encore vierges que l'homme explore pour sa recherche de pétrole et de gaz. Le monde est entré dans la période d'un pétrole cher qui signifie une explosion de la facture énergétique de chaque pays non producteur.

Le cratère du Gondwana.
L'homme explore les derniers espaces vierges.
Article sur le Grand Nord.
Arctique et climat subtropical ; les derniers espaces vierges

Malheureusement, ces cours élevés vont permettre l'extraction de ressources appelées non conventionnelles dont l'extraction est complexe, coûteuse et polluante dans des régions encore préservées. La répartition de ces ressources modifie les cartes de la géolocalisation du pétrole offshore ultra profond au Brésil, sables bitumineux du Canada et pétrole enfermé dans la roche mère aux États-Unis. Se lancer dans l'exploration du gaz de schiste pour les pays comme la France, c'est mettre un terme au peu d'efforts réalisés en matière d'économie d'énergie et de développement des énergies renouvelables.

Les recherches de richesses sous l'océan Arctique font l'objet d'une intense activité. Localisation du Pôle Nord.
L'homme explore les derniers espaces vierges sous l'Arctique.

Le cratère du Gondwana.

Il y a 250 millions d'années, un météorite d'un diamètre de 500 kilomètres aurait frappé la planète creusant un cratère à 1500 mètres sous les glaces de l'Antarctique. À cette époque, le supercontinent Gondwana s'est disloqué tandis que se produisait une extinction massive d'espèces. Cette coïncidence incite l'équipe de l'université d'État de l'Ohio à penser que l'impact a été la cause de ces événements majeurs de l'histoire du globe, comme la chute d'une météorite tombée à Chixculub (dans la péninsule du Yucatan) il y a 65 millions d'années. Cet événement aurait provoqué une autre grande extinction d'espèces, dont les dinosaures. L'astroblème (cratère d'astéroïde) caché sous la glace a été révélé indirectement par les données du satellite Grâce (Gravity Recovery and Climate Experiment), particulièrement sensible aux anomalies locales du champ de gravité : l'impact du choc a en effet provoqué une remontée du matériau du manteau de la Terre, dont la densité est différente de celle des matériaux environnants.

International Océan Drilling Program

Dans cet immense territoire immaculé qui s'étend du Canada à la Sibérie en passant par le Groenland, un forage profond vient de révéler une époque où l'océan Arctique jouissait d'un climat subtropical : l'océan Arctique était chaud, ses plantes aquatiques, son eau à 23 °C et ses rivages verdoyants. Pour reconstituer cette époque passée lointaine, l'équipe internationale du programme de forage IODP (International Océan Drilling Program) a extrait une carotte de sédiments à 430 m de profondeur sous la banquise, elle-même épaisse de 1 km.

Il y a 55 millions d'années, l'Arctique a donc connu un climat subtropical alors que la tectonique des plaques avait déjà propulsé les terres émergées et l'océan à leur emplacement actuel preuve que cette douceur du climat n'était pas due à un changement de latitude de ces contrées glacées.

Banquise Arctique

Sous la banquise, des forages effectués à travers une dorsale océanique ont révélé une période où la température de l'eau de l'océan Arctique était à environ 23 °C. (Source CEREGE)

L'analyse des roches a montré qu'après cet épisode subtropical, le climat de l'Arctique s'est refroidi dès le milieu de l'éocène, soit il y a environ 40 millions d'années. Quel élément extérieur a bien pu déclencher ce refroidissement ? Nous pensons à un changement atmosphérique, une variation de la teneur en Co2, par exemple, bref un événement global. En effet, de manière quasi synchrone, le pôle Sud s'est lui aussi refroidi, avec la formation de glace en Antarctique, signe qu'un même événement a affecté l'ensemble du globe. Un enseignement du passé à méditer pour le climat du futur.

Centre européen de recherche et d'enseignement des géosciences de l'environnement. CEREGE d'Aix-en-Provence,

Article sur le Grand Nord.

Environ 90 milliards de barils de pétrole et 48 000 milliards de mètres cubes de gaz, extractibles avec « les techniques actuellement disponibles », seraient enfouies dans le Grand Nord selon les déclarations du service géologique américain, l'USGS, qui a dévoilé en juillet 2008 la première estimation publique des ressources en hydrocarbures « restant à découvrir » au nord du cercle polaire arctique (66 ° de latitude nord). La prochaine bataille va se situer dans le Grand Nord pour préserver les « intérêts stratégiques, économiques, scientifiques et de défense » des pays environnants.


Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

895 articles

Principaux types de gaz à effet de serre et réchauffement climatique

L'effet de serre est dû aux gaz qui absorbent une partie des rayons solaires en les redistribuant sous la forme de radiations qui rencontrent d’autres molécules de gaz, répétant ainsi le processus et créant l'effet de serre, d'où une augmentation de la chaleur. 

Convertir le fioul domestique Règles de conversion

Le calcul des équivalences litres fioul/tonnes repose sur des règles de conversion standardisées : 1 litre de fioul = 10 kWh.  Il est possible de passer du kilo à la tonne, puis au kilowattheure. Équivalences litre/tonne : les règles de conversion. Un mètre cube est équivalent à 1000 litres. A une température de 15°C, la masse volumique du fioul est comprise entre 0,830 et 0,880 kilogrammes par litre.​

La France voulait réduire le nucléaire dans le bouquet énergétique

La France voulait réduire la part du nucléaire dans son bouquet énergétique et fermait la porte à l'exploitation des gaz de schiste sur son sol et souhaitait vendre à la Pologne des réacteurs atomiques, tandis que le géant français Total énergies y cherchait du gaz de schiste. Source AFP.

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Centrales nucléaires en France Conflit entre sécurité et profit

Hubert Reeves donnait une interview au journal « La Vie », le 24 mars 2011 où il déclarait « ce conflit entre la sécurité et le profit est pour moi une des raisons pour laquelle je pense que le nucléaire est une activité trop dangereuse pour être confiée aux « humains trop humains ». 

Centrales atomiques dans le monde Bilan nucléaire mondial

Le bilan nucléaire mondial est édifiant. Le parc nucléaire civil dans le monde comptait en 2021 444 tranches nucléaires dans 32 pays. Chiffres de l'Agence internationale de l'énergie atomique. À l'heure actuelle, 57 installations sont en cours de construction et 101 centrales nucléaires sont encore prévues. La Chine avait déclaré 31 projets de construction.

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement d'une chaudière bois fioul ou gaz est le rapport entre le combustible consommé et l'énergie produite. Plus le chiffre du rendement est élevé et plus les économies seront importantes. Cet indicateur est essentiel pour le choix d'un appareil de chauffage. Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

Droit de rétractation de 14 jours dans les foires et salons

De nombreuses personnes nous contactent, car elles ont été victimes d'arnaque pardon de pratiques douteuses. Aujourd'hui lorsque vous publiez un texte dénonçant des entreprises celle-ci envoient leurs avocats pour vous signifier d'enlever le nom de leur client, car ce serait discriminatoire, injurieux, diffamatoire que cela serait de la concurrence déloyale tout en menaçant de facturer le manque à gagner que constitue la perte financière due à la description des faits.​

Charger plus d'articles