Pourquoi les tarifs et prix de l'électricité vont-augmenter

Voir les articles de même catégorie Électricité tarifs | Electricité taxes

Sommaire


La facture électrique des ménages devaitgrimper fortementselon la commission d'enquête du Sénat sur le coût réel de l'électricité. L'augmentation prévue était à l'époque de 100 % d'ici à 2025. On est dans les clous : depuis 10 ans, la hausse est de52 %, mais pas pour les raisons que vous pensez !

Logo EDF

Le kWh le moins cher d'Europe

Le kWh électrique en Franceétait d'après EDF, le moins élevé d'Europe. Le comparatif n'était toutefoisréalisé que sur tous les pays limités à la zone euro qui était (relativement) stable depuis plusieurs années, l'ensemble des taxes additionnelles correspondantau tiersde la facture.
Bruxelles a fait augmenter les prix de l'électricité, pénaliser EDF, forcer l'électricien Français à vendre au privé ses centrales hydroélectriques amorties et même scinder EDF pour que la « concurrence » puisse exister :paradoxal !

Des conflits lucratifs

Le conflit savamment orchestré par des pays qui ont d'énormes intérêts financiers fonctionne parfaitement. Des fortunes s'amassent et pas dans les pays que l'on croit. L'électricité est devenue une valeur spéculative en raison d'un mécanisme qui pénalisent les consommateurs.

Selon l'agence Reuters, en France, le gouvernement organiserait des coupures « séquencées » d'électricité par phase de2 heures sur le territoire Français.Une décisionoccultée par les médias pour éviter d'affoler l'opinion publique.

Hausse de 52% de 2007 à 2021

23 millions de clients EDF (ou entreprises locales de distribution) sont encore abonnés aux Tarifs bleus.

Les prix de l'électricité ont constamment baissé jusqu'en 2007 puis augmenté après. En 2007, pour un compteur 6 kVa tarif bleu le kWh TTC EDF était à 10.7365 centimes soit une hausse de 45 %, l'abonnement a augmenté de 112%. Surcette période l'électricité a augmenté de 40 % sur le prix hors taxes, mais le poids des frais qui s'y rajoutent l'ont fait grimpé de 52 %.
Depuis 2007, la hausse du prix de l'électricité EDF est continue, mais à part le solaire toutes les prix des énergies ont augmenté.

Comparatif prix des énergies

Comprendre la hausse du kWh

Selon les chiffres du Commissariat général au développement durable, le prix moyen de l’électricité pour le tarif réglementé de l'électricité pour les ménages français a augmenté de

  • + 3,8 % en 2019
  • +2.4 % en février 2020
  • +1.5 % en août 2020
  • +1.6 % en février 2021.
  • + 4 % au 1er février 2022, (hausse plafonnée dans le cadre du « bouclier tarifaire » mis en place par le gouvernement).

Ces augmentationssont supérieures à l’inflation générale, mais ne tiennent pas compte des hausses de l'abonnement.L’évolution dépend de la puissance et de l’option tarifaire souscrites. Le prix de l'électricité en France resterait 14 % inférieur à la moyenne de l’Union européenne (en se limitant uniquement à la zone euro).

Un écart qui va se réduire

Cet écart était de 28 % en 2008, il va se réduire progressivement. La France se classe désormais au 16e rang des pays dans lesquels l’électricité est la moins chère.

  • La nouvelle organisation du marché de l'électricité selon les projections de laCommission de régulation de l'énergie(CRE) doit entraîner une hausse de tous les tarifs électricité jusqu'en 2025.
  • Elle atteindrait en théorie 11,4 % pour les particuliers, la première année et par la suite 3,5 % par an.
  • EDF réclame plus de moyens pourfinancer ses investissements.
  • EDF tente régulièrement d’obtenir du gouvernement unerevalorisationde sestarifs de vente d'électricité, qu’il juge trop « faibles ».

La situation financière d'EDF

Lorsque l'on voit les chiffres, on peut se poser la question de bon sens s'il n'est pas plus utile pour les comptes de la nation de favoriser EDF en restant fidèle aux tarifs réglementés. Les concurrents dans leur majorité sont des opportunistes dont certains ne payent même pas d'impôt en France.

  • EDF s'est endetté pour ses investissements au Royaume-Uni.
  • Malheureusementle réacteur nucléaire EPR de Flamanvilleest unfiasco.
  • Le chiffre d'affaires en 2016 était de 73 milliards d'euros.
  • L'endettement d'EDF est passé de34 milliards d'euros en 2016 à 41,1 milliards d'euros entre la fin de l'année 2018 et la fin de l'année 2019. (Source Les échos 2016).
  • EDF a contracté plus de 74 milliards de dettes si on ajoute les emprunts obligataires (la dette hybride).
  • Son PDG Jean-Bernard Lévy déclarait sur le plateau de BFM le 15 février 2019 « je suis inquiet pour la dette d'EDF».
  • En 2020, le lobbying nucléaire souhaitait construire 6 réacteurs nucléaires supplémentaires. Comment ? en créant de nouveaux besoins,
  • En 2021, les pouvoirs publics voulaient réhabiliter l'énergie électrique en donnant des primes pour les pompes à chaleur tout encommuniquant sur l'interdiction du gaz.
  • En 2022, un décret autorisait le gaz à condition qu'il ne dépasse pas le seuil de 300 grammes de CO2 par kWh même dans les constructions neuves RE 2020 qui théoriquement n'auront plus besoin d'un chauffage, mais d'un appoint occasionnel.

Comment sauver EDF…

…ainsi que nos portefeuilles, car les consommateurs ne bénéficient pas de l'appareil industriel nucléaire Français.

Comment sauver EDF

Tarif réglementé et prix de marché

Le tarif règlement d'EDF est fortement impacté par les prix de marché.

  • Le calcul du prix du tarif réglementé est effectué à partir du prix de revient de l'électricité d'origine nucléaire et des parts d'achat sur les marchés libres.
  • Labaisse récente des prix des marchés a affecté la rentabilité des nombreux concurrents d'EDF.
  • La CRE (Commission de Régulation de l'Energie) en a déduit qu'il fallait augmenter les tarifs réglementés d'EDF de 5.9 % pour que la concurrence puisse s'exercer.
  • En clair faire payer les consommateurs plus cher afin que les concurrents d'EDF puissent faire baisser les prix !
  • Ces concurrents surtoutfinanciers qui en majorité n'ont rien investi dans les moyens de production d'électricité doivent réagir pour assurer leur compétitivité,
  • S'ils n'en sont pas capables, ils n'ont qu'à arrêter.
  • Certaines multinationales qui sont des fonds de pension américains ne payent même pas d'impôt en France !

Il est anormal que les prix réglementés d'EDF servent à autre chose qu'à garantir les prix les plus bas aux consommateurs. La CRE demandait une hausse de 5.9% du tarif réglementé. La CLCV (Association Consommation Logement et Cadre de Vie) estimait que la hausse depuis 2018aurait duêtrelimitée à 3% maximum et demandait une baisse de la TVA sur les factures en compensation.

Haussede l'électricité de 100 %

La hausse cumulée de la facture d'électricité devrait grimper de 100 % d'ici à 2025 afin de s'aligner sur les tarifications des autres pays européens.

  • Le financement des énergies renouvelables va impacter année après année la facture d'électricité des Français.
  • Selon la CRE, la contribution au service public de l'électricitéest ainsi passée de 9 euros le MWh en 2012 à 19-20 euros en 2016.
  • Le tarif normal appliqué en 2018 pour la contribution au service public de l'électricité (CSPE) était de 22,5 € par mégawattheures.
  • Les réseaux électriques dans la basse tension nécessitent de lourds investissements. Selon la CRE, le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité (Turpe) devrait augmenter de 4 % par an, inflation comprise.
  • La facture des usagers pourrait encoreaugmenter de façon démesurée, car par idéologie, sous couvert des dogmes de la concurrence et dans le seul intérêt des différents fournisseurs, des hausses régulières vont faire flamber les prix.

2raisons qui s'additionnent à2 autres

  • la loi NOME
  • les d'Enedis qui permettent aux fournisseurs d'énergie de gérer en temps réel la consommation des usagers (coût entre 4 et 9 milliards d'euros).

Tarifs Réglementés Vente d'électricité

Les Tarifs Réglementés de Vente d'électricité (TRV) sont établis suivant le Code de l'énergie. LaCommission de Régulation de l'Énergie (CRE) chargée des intérêts des usagers propose un tarif qui est validé par le gouvernement.

Raisons des hausses des tarifs EDF

Les taxes et contributions CSPE, TCFE, TICPE, TICGN, CTA qui alourdissent les factures d’électricité, de gaz ou de fioul domestique sont encore augmentées par la TVA qui s’applique sur ces taxes. L’assujettissement de ces taxes à la TVA renfloue les caisses de l’État qui chaque année récupère plus de 1,4 milliard d’euros au titre de la TVA. Il faut tenir compte du fait que la bonne tenue des finances publiques est essentielle, car le COVID a entraîné des dépenses inédites qu'il faut récupérer quelque part le "Quoi qu'il en coûte".

L'énergie est par essence la « vache à lait de l’État »suivant les propos du Président de la CRE (Commission indépendante de régulation de l’énergie) qui est l'autorité indépendante chargée de garantir le bon fonctionnement des marchés français de l'énergie théoriquement au bénéfice des consommateurs.

Cette année un ménage paye au titre de ces taxes un surcoût de :

  • + 79 € s'il est chauffé au fioul
  • + 57 € s'il est chauffé à l’électricité
  • + 48 € s'il est chauffé au gaz.

Il existe plusieurs causes de l'augmentation de l'électricité

  • l’augmentation des prix sur les marchés de gros
  • la hausse des coûts de production et de commercialisation
  • l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 (particuliers et professionnels en difficulté de paiement).
  • le développement des énergies renouvelables
  • les investissements dans le nucléaire (Flamanville). (19.5 milliards dépensés à ce jour pour un réacteur malheureusement non conforme).
  • La spéculation et notamment des fonds d'investissement qui rachètent le combustible afin de faire grimper la matière première.

Tarif d'Acheminement de l'électricité

La CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) a fait répercuter le Tarif d'Acheminement de l'électricité (transport et distribution de l'électricité) dans le tarif réglementé et toutes les offres de marché soit 1.26 % en moyenne.
EDF indique « ce nouveau mouvement tarifaire tient également compte de la baisse des coûts de commercialisation de l’électricité ainsi que de l’augmentation du coût des certificats d’économies d’énergie ».

En clair, les frais d'installation des compteurs effectués par la filiale ENEDIS impactent de plus en plus les factures. Ce« mouvement tarifaire» abaisse progressivement le pouvoir d'achat des usagers qui payent dans leurs factures les aides appelées CEE (certificats d’économies d’énergie) qui servent à financer les travaux d'économie d'énergie. D'un principe de pollueur-payeur (les entreprises devaient verser des primes aux ménages ou aux collectivités) le système a basculé dans celui de pollué-payeur !

Dans toutes les factures de gaz, d'électricité, de carburant que vous payez chez EDF ou un concurrent, Engie, Total, Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché, Leclerc, Leroy Merlin, etc. pour n'en citer que quelques-uns vous payez une taxe qui est reversée aux contribuables qui font des travaux d'économie d'énergie comme qui coûte beaucoup plus cher qu'en apparence.

Le Turpe

1er août 2021 : hausse du tarif d’utilisation des réseaux

Le Turpe (Tarif d’utilisation du réseau public d’électricité) reversé aux gestionnaires des réseaux de transport, RTE et Enedis (ex-ERDF), représente environ 30 % des factures d’électricité des ménages. Il sert à financer les investissements destinés à l’adaptation à la transition énergétique (développement des énergies renouvelables).
Applicable à partir du 1er août 2021, et pour 4 ans la hausse tarifaire moyenne de 1,57 % par an pour RTE et de 1,39 % par an pour Enedis « représentera une hausse d'environ 15 € TTC de la facture annuelle d'un particulier à l'horizon 2024 » Source CRE Commission Régulation Energie).

POUR ALLER PLUS LOIN
Et si vous produisiez vous-mêmes votre propre électricité ?


Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

874 articles

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Cheminée insert gaz naturel propane Avantages inconvénients

Une cheminée à gaz chauffe efficacement sans odeur sans fumée et donne l’ambiance d'une cheminée traditionnelle sans les contraintes liées à l’utilisation du bois bûche. Quels sont les avantages et inconvénients des cheminées à gaz naturel ou gaz propane ? Cet article détaille tout ce qu'il faut savoir. 

La forêt en France diminue-t-elle ? Comment la préserver

La forêt reste le seul milieu où une certaine biodiversité perdure avec les vieux arbres dans les espaces boisés préservés de la main de l'Homme qui fait de la monoculture industrielle. L'État français, sous l'influence des lobbies pousse les consommateurs en octroyant des primes à s'équiper en équipements de chauffage au bois. Il est malheureusement impossible de substituer les produits pétroliers par la biomasse.

L’industrialisation de la forêt pour brûler les arbres est une erreur

500 scientifiques et économistes dont le biologiste américain Peter H. Raven ont envoyé une lettre le 11 février 2021, aux responsables européens Ursula von der Leyen et Charles Michel au président américain Joe Biden, au Premier ministre japonais Yoshihide Suga ainsi qu'au président sud-coréen Moon Jae-in. Cette mise en garde destinée aux dirigeants est destinée à les informer sur l’utilisation de la biomasse forestière.« Nous vous exhortons à ne pas porter atteinte à la fois aux objectifs climatiques et à la biodiversité en remplaçant la combustion fossile par le fait de brûler des arbres pour produire de l’énergie ».

Quel chauffage d'appoint économique et écologique choisir ?

Un chauffage d'appoint est indispensable en intersaison lorsqu'il ne fait pas assez froid pour allumer le chauffage central. Il ne doit pas se substituer à l'isolation pour les habitations mal isolées. Un chauffage d'appoint sans électricité comme le poêle à bois permet de faire des économies. Ce chauffage d'appoint relativement économique ne doit pas être utilisé en zone urbaine pour la pollution de l'air.. Les chauffages d'appoint électriques sont coûteux à l'utilisation qu'ils soient rayonnants, à accumulation, chaleur douce ou à bain d'huile.

Distributeurs de gaz propane en citerne Notation et avis

Tous les fournisseurs de gaz propane sont notés de 1 à 10 par rapport à leur clarté, leurs performances, leurs barèmes, leurs prix et les retours que les lecteurs qui sont clients chez chacun d'eux nous font. En France, le marché du gaz propane en citerne se partage entre 3 fournisseurs Antargaz, Butagaz, Primagaz qui représentent 90 % des parts de marché. Vitogaz seule société française présente sur tout le territoire assure également la livraison de GPL pour les usages domestiques (6%) et GPLc pour la carburation automobile (17% de parts pour cette activité).

Primagaz Comment résilier ? modèle lettre sans frais rupture

Exemple d'un modèle de lettre de résiliation de la citerne de gaz Primagaz pour l'ancien propriétaire qui a vendu son bien immobilier à des personnes qui conservent ou pas la citerne. Les clients particuliers ou professionnels peuvent résilier leur contrat de gaz en citerne Primagaz pour de multiples raisons. Résiliez facilement grâce à l'aide de l'expert Picbleu qui a une très longue expérience sur le sujet.

Charger plus d'articles