Développement du marché du chauffage électrique dans l'habitat

Temps de lecture: 10 min , Dernière mise à jour: 13/02/2024
Voir les articles de même catégorie:
Fournisseurs électricité > EDF

Sommaire


Pour décarboner le chauffage dans le bâtiment, la France veut réduire de moitié les émissions du secteur en isolant, en développant les énergies renouvelables et en incitant les ménages à adopter des solutions de chauffage électrique efficaces. Les énergies de chauffage les plus utilisées sont le gaz (44%), l'électricité (33,5%) et le fioul (14%). Le fioul est en voie d'extinction et le gaz voit des mesures peser sur son développement.

Les informations de l'ADEME

Le bâtiment, deuxième secteur le plus émetteur en France serait responsable de 20 % des émissions nationales de CO2.
Une étude de l'ADEME et de RTE (gestionnaire du réseau de transport d’électricité) donne comme solutions :

  1. L'application de normes strictes dans les bâtiments neufs
  2. L'amélioration de la performance du bâti pour la rénovation des bâtiments existants
  3. L'élimination des des énergies fossiles pour l'électricité, les réseaux de chaleur, le bois-énergie et le biométhane

Les gaz à effet de serre

Ils sont dus à l'activité humaine et la préservation de la nature est essentielle AVANT de donner des solutions techniques.

À force de tout voir, on finit pas tout supporter
À force de tout supporter, on finit par tout tolérer
À force de tout tolérer, on finit par tout accepter
À force de tout accepter, on finit par tout approuver
Saint Augustin (354-430)

La lutte d'EDF

EDF voulait défendre le marché du chauffage électrique dans l'habitat.

Une association « Équilibre des Énergies » a été créée par le lobbying électrique afin de lutter contre la révolution que constituent les maisons Basse Consommations dont les normes RT 2012 tiennent compte des concepts « Énergie finale et énergie primaire ». Cette association « dans la phase commando » avait pour but « la neutralisation ou la modulation de certaines dispositions de la RT 2012 » relative à l'interdiction de l'emploi du chauffage électrique et de certaines applications dans les maisons RT 2012. L'électricité a fait son retour dans les constructions RE 2020.

Le plan d'action mis en oeuvre

Le plan d'action d'EDF était constitué de façon à dresser d'une liste de relais à actionner :

  • trois à quatre journalistes de grands médias et médias spécialisés.
  • dix blogueurs qui seront ambassadeurs dans l'opinion publique.
  • les institutionnels clés, à savoir : « les organismes, les parlementaires, les préfets de région, les hommes politiques de tous bords susceptibles de soutenir cette démarche ».

Des rencontres prioritaires seront prévues avec :

  • les cabinets des ministres concernés (Énergie, Écologie, Logement).
  • les associations qui représentent les maires, les conseils généraux, les conseils régionaux.
  • les présidents de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).
  • les présidents de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), le Médiateur national de l'énergie.

Au menu, un blog et un « road show régional » avec des « énergies cafés », c'est-à-dire des séries de rencontres sur un thème évidemment « clarifié et objectivé ».

Une action de lobbying très élaborée orchestrée habilement par cette association « Équilibre des Énergies » qui a par ailleurs, dès sa création, fait une excellente recrue : l'Union sociale pour l'habitat (la fédération des offices HLM). Un comble lorsque l'on connait les problèmes d'impayés et de factures indécentes qu'entraîne parfois le chauffage électrique dans les logements sociaux. La phase dite « commando » a déjà été lancée. Nous avons assisté par le biais de médias ou d'hommes politiques à de nombreux discours qui défendaient « l'adaptation » de la RT 2012 au nom de l'intérêt public, des consommateurs et du « mix énergétique optimal » dans l'esprit du Grenelle de l'environnement, prenez attention aux différents discours et restez vigilants.

Technicien ENEDIS sur poteau électrique. Documentation Picbleu

technicien-Enedis-pylône-électrique-Edf

Chauffage électrique : mauvaise réputation

Le chauffage électrique a fait en France une très mauvaise réputation parfaitement justifiée. Aussi l'on peut se demander si un nouveau système de chauffage électrique « intelligent » comme les pompes à chaleur est aujourd'hui une bonne solution. N'est-il qu'un nouveau gouffre de consommation et un énième épisode d'une gabegie énergétique ? En effet, tous les appareils à effet joule dont les convecteurs électriques, les fameux « grille-pains » que l'on peut encore acheter pour un prix dérisoire et que l'on retrouve dans pratiquement tous les logements locatifs, fournissent chaque hiver une chaleur désagréable et une douloureuse facture d'électricité. D'année en année, les pics de demande battent des records, nécessitant l'intervention de centrales thermiques d'appoint polluantes (gaz, fioul, charbon) pour y répondre. Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité (RTE) avait enregistré des pointes à 95ooo mégawatts en 2010.

Dernier exemple d'un gaspillage électrique français : le pic de consommation de 88960 mégawatts que le pays a atteint le 17 décembre 2007 quand les températures extérieures étaient négatives. La construction de quatre centrales au gaz en 2007 pour satisfaire cette demande et le coulage du premier ilot de béton d'un réacteur nucléaire le 3 décembre 2007 à Flamanville avaient débuté. D'où des questions logiques sur la pertinence de tout appareil électrique chez les adeptes de la sobriété énergétique. Ce n'est en effet pas parce que le convecteur est une aberration absolue que tout système électrique qui fait mieux est la panacée.

Tout dépend des besoins de chauffage et donc de la qualité de l'isolation de la maison, du matériel et de son utilisation. Là où des marchands vantent une division mirifique de la facture énergétique, à investissement égal, une amélioration de l'isolation de la maison peut produire des résultats supérieurs.

L'impact sur l'environnement

  • pour le coût énergétique de la construction d’une centrale.
  • pour l'entretien de la centrale qui la produit.
  • pour le transport et à la distribution de cette énergie.
  • pour la santé en raison des rejets produits (CO2 et matières toxiques).
  • pour le traitement des déchets ultimes produits.
  • pour le démantèlement et du recyclage des centrales de production en fin de vie.

L'emploi de l'eau par le nucléaire

Rappelons qu'une centrale nucléaire est « Le moyen le plus dangereux de faire bouillir de l'eau » d'après le physicien nucléaire Bernard Laponche. Une centrale nucléaire fait chauffer de l'eau sous une pression constante afin de produire de la vapeur produisant à son tour de l'électricité grâce à un turboalternateur. (Un réacteur nucléaire produit de la vapeur à haute température pour faire marcher la machine à vapeur de Denis Papin).
L'industrie nucléaire française emploie 19 milliards de m3 d'eau par an.

L'avenir du prix de l'électricité

La tendance à moyen terme est la hausse des tarifs de l’électricité. Le prix de l’électricité est de 120.6 € le mégawatt en France contre 140 € pour tous les autres pays européens. Il va falloir harmoniser les prix sur le haut de la fourchette pour permettre la concurrence. Avec une hausse des coûts et une augmentation de la demande, le prix de l’électricité devrait continuer à monter pendant les prochaines années.

Entre 2000 et 2006, le prix du gaz naturel a été multiplié par 7, comme l'uranium, et la tonne de charbon a doublé. La hausse du prix du baril de pétrole a des répercussions concrètes sur les tarifs des autres énergies. Quand la production d’électricité est assurée par des producteurs nationalisés, l’État empêchait les prix de monter trop vite en régulant et en subventionnant plus ou moins directement les marchés.

Cette position ne peut être que temporaire, car une entreprise privée ne peut pas produire indéfiniment à perte et un État ne peut plus financer la facture d’électricité de ses contribuables qui s’alourdit d’année en année.

Comment sauver EDF ?

comment-sauver-EDF-de-sa-situation-financière-catastrophique

Critique du bilan d'énergie primaire

La conversion de l'électricité en tonne équivalent pétrole effectuée par l'Observatoire de l'énergie, organisme français chargé d'établir les statistiques énergétiques de la France, reposait sur des principes différents de la comptabilité internationale employée par l'Europe ou l'AIE. Depuis 2000, le bilan en énergie primaire accorde une importance très importante à l'électricité d'origine nucléaire, ce bilan donne ainsi d'excellents résultats devant le pétrole et les autres sources (gaz naturel, hydraulique…).

La convention adoptée au niveau international consiste actuellement à évaluer la quantité de combustibles fossiles (en tep) qui aurait été nécessaire pour obtenir la même quantité d'électricité si on avait utilisé ce combustible, mais avec le rendement de la filière considérée. Elle donne des résultats artificiellement élevés concernant la part réservée aux filières possédant les plus mauvais rendements dans les bilans. [1]

Les conséquences de ces changements sur les bilans sont importantes :

  • Les consommations totales d'énergie primaire varient peu d'un bilan à l'autre.
  • La consommation finale d'énergie est largement diminuée de 25 % environ.
  • L'autoconsommation de la branche des producteurs d'énergie est multipliée par 3 ou 4.

Il est donc important de mettre en garde les observateurs et les lecteurs de statistiques économiques contre les dangers d'un mélange des deux comptabilités. [2]

Bibliographie :

(1) Benjamin Dessus et Hélène Gassin - So Watt ? L'énergie, une affaire de citoyens — édition de l'Aube, 2004
(2) Les cahiers de Global Chance - Maîtrise de l'énergie et développement durable — n°16 - Novembre 2002 - ISSN 1270-377X

Économies d'énergie

Crédit d'impôt réduit d'années en années depuis le 01 janvier 2009 puis supprimé.

Après plusieurs années de dérives, ces nouvelles dispositions fiscales vont enfin orienter le marché du chauffage central vers les matériels les plus performants, pour respecter les directives liées aux protocoles de Rio et de Kyoto.

Pour certains systèmes, certaines aides ont disparu : c'est une excellente mesure. Ainsi, par exemple, les chaudières gaz à basse température, qui bénéficiaient d'un crédit d'impôt aujourd'hui disparu, n'y ont plus droit. Elles avaient déjà été supplantées par les chaudières à gaz à condensation, plus efficaces et donc plus économes en énergie qui continuaient, elles, à avoir droit à des CEE. Les aides ont été supprimées en 2023.

La solution pour bénéficier des aides est d'opter pour une pompe à chaleur hybride qui permet pour le même prix qu'une pompe à chaleur électrique de chauffer de façon plus économique et plus sûre lorsque la température est basse.

L'autre suppression concernait les pompes à chaleur air/air, autrement dit les climatiseurs réversibles. Le crédit d'impôt de 50 % disparaissait complètement. Là encore, c'était une initiative louable, car en incluant cette catégorie dans le crédit d'impôt initialement prévu pour les pompes à chaleur géothermiques, le gouvernement avait cédé au lobbying d’EDF et des fabricants de climatiseurs. Cela avait mené à une politique de soutien à la climatisation, désastreuse en termes d'environnement, de budget pour les usagers et en incohérence complète avec les économies d'énergie.

(L’utilisation de climatiseur favorise l'émission de gaz à effet de serre équivalent au transport aérien français et l'émission de fluides frigorifiques néfastes à l'environnement). L'année 2023, voit avec les pompes à chaleur le retour du chauffage électrique.



Recherche de mots clefs dans les articles

35 articles
Dernière mise à jour le 23/06 à 08:44

Hausse du kWh d'électricité Les raisons des augmentations d'EDF

Dernière mise à jour le 17/06 à 08:37

Le gouvernement aurait-il pu éviter la hausse de l'électricité ?

Dernière mise à jour le 25/06 à 09:17

Comment se calcule la hausse du kWh électrique EDF

Dernière mise à jour le 17/06 à 10:00

Le prix de l'électricité EDF augmente et la consommation baisse

Dernière mise à jour le 10/02 à 22:23

Tarif EDF EJP Effacement jour de pointe Hausse des tarifs

Dernière mise à jour le 23/06 à 08:38

Comprendre les Tarifs électricité EDF France Guide Pratique

Dernière mise à jour le 03/03 à 11:43

Prix du kWh tarif EDF Heures creuses et pleines Prix avantageux ?

Dernière mise à jour le 16/07 à 08:23

Comment se décompose une facture d'électricité EDF ? coût kWh taxes

Dernière mise à jour le 13/02 à 11:59

Développement du marché du chauffage électrique dans l'habitat

Dernière mise à jour le 03/07 à 08:09

L'Union européenne a fragilisé EDF en demandant sa scission

Dernière mise à jour le 01/02 à 16:23

EDF Tempo bleu Blanc Rouge Evolution des prix depuis 2018

1147 vues

Dernière mise à jour le 01/07 à 08:12

Prix électricité Hausse constante Echec de la libéralisation

1328 vues

Dernière mise à jour le 15/06 à 09:55

L'énorme coût de la filière nucléaire en France

1399 vues

Dernière mise à jour le 07/05 à 08:52

Le prix de l'électricité est-il compétitif pour le chauffage

1419 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 07:10

Le prix de l'électricité est-il moins cher en France ?

1428 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 22:41

Historique des hausses EDF option Heures pleines/creuses

1917 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 09:45

3 méthodes de calcul des émissions de CO2 de l'électricité

2067 vues

Dernière mise à jour le 24/06 à 09:28

EDF Grilles tarifaires de l’offre tarif Bleu option base

2101 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 22:30

EDF Tarif option EJP Effacement Jour de Pointe

2377 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 12:07

Qui échappera à la hausse des prix de l'électricité ?

2503 vues

Dernière mise à jour le 19/06 à 10:34

Hausse de l'électricité Les vraies raisons des augmentations

2567 vues

Dernière mise à jour le 17/02 à 09:27

Electricité Avez vous la bonne puissance de compteur EDF

2589 vues

Dernière mise à jour le 04/05 à 14:07

Comprendre l'évolution des taxes sur l'électricité EDF

2613 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 22:26

Historique des hausses EDF Grilles tarifaires tarif Bleu option base

2790 vues

Dernière mise à jour le 23/06 à 08:11

Comparateur électricité-abonnement-prix du kWh € EDF France

3027 vues

Dernière mise à jour le 01/02 à 16:55

Tarif EDF EJP Effacement jour de pointe faut-il en changer ?

3205 vues

Dernière mise à jour le 02/10 à 23:01

Hausses rétroactives sur les factures d'électricité EDF

3440 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 05:24

Électricité en France la pub d'EDF Areva et les polémiques

5221 vues

Dernière mise à jour le 14/02 à 07:58

La publicité et mots d'EDF énergie atomique pardon nucléaire

6937 vues

Dernière mise à jour le 18/02 à 15:29

Historique Evolution du prix de l'électricité en France 2002-2024

6987 vues