Prix de marché et prix réglementés de l'électricité en France

Temps de lecture: 7 min , Dernière mise à jour: 01/02/2024
Voir les articles de même catégorie:
Finances et économie > Électricité tarifs

Sommaire


Les tarifs réglementés de vente de l'électricité 2024, fixés par les pouvoirs publics sont proposés par les fournisseurs historiques. Les offres de marché dont les prix sont fixés librement par les fournisseurs alternatifs. En 2023, le bouclier tarifaire a limité la hausse du prix réglementé de l'électricité à 15 % et 10%. En 2024, +9.8% sur les tarifs HC/HP, +8.6 % sur le tarif de base et +15.81% sur les tarifs non EJP.
​​

Le marché de l'électricité en France

  • Les usagers sont libres de quitter les tarifs d'EDF appelés Tarifs réglementés.
  • Beaucoup de fournisseurs d'électricité font des offres, mais peu sont intéressantes.
  • Changer de fournisseur d'électricité est possible sans frais et sans risque, pour payer son électricité (un peu) moins chère.

La possibilité d'auto-produire sa propre électricité sera effective pour les particuliers avec la baisse du prix des panneaux photovoltaïques et des batteries relais. Mais chaque utilisateur doit revoir son comportement individuel.
Les fournisseurs d'électricité doivent à un stade plus important proposer de l'énergie issue d'énergies renouvelables comme le solaire photovoltaïque.

Prix réglementés et prix de marché

Il existe un prix réglementé fixé par les pouvoirs publics et un prix de marché librement fixé par chaque fournisseur d'électricité.

Le prix réglementé

  • EDF est autorisée seule à commercialiser une électricité à un prix réglementé, c'est-à-dire fixé par les pouvoirs publics.
  • Ce tarif était appelé à disparaître, car bizarrement d'après les technocrates, il faut supprimer toute idée de service public pour favoriser la concurrence.
  • Sachant que les tarifs EDF réglementés font encore partie des prix les plus bas sur une zone définie en Europe.
  • EDF communique en indiquant que ses prix sont inférieurs de 35 % à la moyenne européenne parce que le comparatif se limite à la zone euro.
  • En fait sur 35 pays européens, la France se situe au 13e rang dans l'ordre croissant des tarifs électriques.

Le prix de marché

Le prix de marché est facturé par chaque fournisseur d'électricité à un tarif librement fixé par chacun d’entre eux (indexé ou pas).

Il est possible de changer de fournisseur alternatif sans effectuer vous-même les démarches, car le nouveau fournisseur se charge de l'opération. Il faut également vérifier si la puissance souscrite est la bonne et notamment étudier si les heures pleines/heures creuses sont encore rentables. A la consommation réelle qui figure sur la facture se rajoutent les taxes et abonnements.

Chaque année, un particulier français émet environ 5,4 tonnes de CO2. Pour diminuer son empreinte carbone, il est possible de devenir acteur de la transition énergétique en optant pour de l’énergie verte issue de biomasse, hydraulique, solaire, éolien.

Le prix réglementé de l'électricité

L'opérateur historique EDF est le seul fournisseur d'énergie autorisé à vendre l'électricité à un prix réglementé donc contrôlé.

Le prix de marché de l'électricité

Le prix de marché est facturé par chaque fournisseur d'électricité à un tarif librement fixé par chacun d’entre eux (indexé ou pas).

Grand retour de l'électricité

Il existe un puissant lobby électrique qui a créé une association « Équilibre des Énergies » dont le but était d'obtenir le passage du coefficient de conversion de l'électricité de 2.58 à 2.3. C'est fait.

  • Pourtant en période de pointe, il faut que les centrales thermiques développent 3 kWh pour produire 1 kWh.
  • Ce retour aux appareils électriques dans le logement permettra de justifier la construction de 6 réacteurs nucléaires EPR supplémentaires.
  • Rappelons que pour la centrale nucléaire de Flamanville dans la Manche dont la production de 2 réacteurs à eau pressurisée de génération II a démarré en 1986, la construction d'un 3eme réacteur EPR en 2007 n'est toujours pas finie. D'une estimation de 3.3 milliards d'euros, son coût dépasse les 12.4 milliards d'euros.
  • La création de nouveaux programmes nucléaires bloquerait la France pour 60 ans.
  • La France possède 19 centrales nucléaires en France usines et stockage
  • Le CO2 est le deuxième gaz à effet de serre, le principal étant l'eau dont un réacteur nucléaire vaporise des millions de m3 par an dans l'atmosphère.

Pour éviter une facture d'énergie trop élevée, il faut éviter le chauffage électrique à effet joule (convecteurs, radiants, radiateurs à inertie, plancher ou plafond rayonnant électrique, etc.) qui consomme trop d'énergie et garder l'électricité pour les usages domestiques de base (électroménager, éclairage artificiel, etc.).

Changer fournisseur : peu d'économie

L'économie n'est pas aussi importante que l'indiquent tous les sites dont le modèle économique est de revendre vos coordonnées.

  • Par exemple pour une consommation de 1434 kWh d'électricité par an sur le secteur de la Côte basque avec un compteur de 6 kVa, l'économie est au maximum de 24.43 € TTC pour le moins cher à plus 69.86 euros pour le plus cher !
  • Si vous devez changer favorisez les vrais fournisseurs d'électricité qui créent de la vraie électricité verte en développant de nouvelles structures (eau, vent, soleil, hydraulique…), mais qui ne sont pas forcément moins chers et même parfois plus chers qu'EDF.

Disparition du tarif réglementé EDF

Contrairement à ce qui est claironné ici et là : les économies ne sont pas aussi importantes qu'on vous le fait croire. Et pour combien de temps ?

Il est intéressant de comparer les tarifs par rapport au tarif réglementé qui sert de base. Profitons en tant qu'il existe : sa disparition était programmée. Le Conseil d’État s'était prononcé sur les tarifs réglementés chahutés par la concurrence.

  • Le Conseil d’État a validé le 18 mai 2018 le principe de tarifs réglementés pour l’électricité, car ils garantissent aux 27 millions de consommateurs un prix plus stable que les prix de marché pour ce bien de première nécessité.
  • Du fait de la spécificité de l'électricité, qualifiée « d'énergie non substituable », le Conseil d’État a estimé que l'entrave que représente cette réglementation des prix de vente était parfaitement justifiée.
  • Le risque d'annuler le principe des tarifs réglementés pour l’électricité « risquerait d'entraîner une volatilité des prix qui ne pourrait être encadrée de manière appropriée par des mesures temporaires ».

POUR ALLER PLUS LOIN
Électricité ce qu'il faut absolument savoir pour faire le bon choix

Comparatif fournisseurs d'électricité

N.B. Les fournisseurs d'électricité sont classés d'abord par ordre alphabétique puis par intérêt.

Tarif réglementé EDF : Prix référence

EDF fournit du kWh nucléaire à 74% .
On remarquera que le tarif de l'abonnement a augmenté surtout pour les puissances de 3, 6 et 9 kWh.

Numéros non surtaxés des fournisseurs

Non seulement certaines sociétés ne sont présentes que pour faire de l'argent sur le dos des contribuables, mais facturent les appels téléphoniques.
Il faut donc éviter les numéros surtaxés.

Entreprise
N° non surtaxé
Remarque
Direct énergie
09 70 80 69 69
à éviter *
EDF
3004
Depuis étranger **
Suez
01 58 81 20 00
*** siège
Total
09 70 80 86 51

Véolia
01 49 24 49 24

Vattenfall
3255

* Cette multinationale américaine est à éviter
** Numéro depuis l'étranger 09 69 39 35 54
*** Numéro du siège social



Recherche de mots clefs dans les articles

24 articles