Gaz propane les risques la sécurité gaz les fuites de gaz

Temps de lecture: 9 min , Dernière mise à jour: 03/10/2023
Voir les articles de même catégorie:
Gaz propane citerne > Gaz en citerne normes

Tout savoir sur la sécurité gaz propane en citerne risques, sécurité GPL, odeurs suspectes, fuites de gaz, fausses alertes, normes, danger d'un réservoir. La technique, l'installation, les fournisseurs de gaz, les différences entre le butane et le propane, l'entretien des citernes de gaz, les pannes des réservoirs de GPL, les coûts, les contrôles obligatoires, les organismes certificateurs.


Détails sur le gaz 

Le gaz C3H8 est un produit liquéfié et qui est facilement transportable par récipients ou citernes GPL

Découverte du gaz propane 

  • En 1910, Walter Otheman travaillait comme chimiste au laboratoire d'explosifs au Bureau américain des Mines,
  • Il construit un appareil de distillation qui permet de séparer l'« essence » en composants liquides et gazeux.
  • Il étudie la volatilité de ces hydrocarbures plus légers qui s'évaporent de l'essence non raffinée en raison des pressions de vapeur élevées.
  • Il identifie le propane comme composant très volatil contenu dans l'essence.

Danger gaz propane 

Quels sont les dangers du gaz propane en bouteille ou en citerne ? 

  • La sécurité d’une bouteille de gaz est un élément essentiel et incontournable que vous devez prendre en compte lors de votre achat.
  • En effet, même si les accidents sont extrêmement rares, il est important de respecter certaines consignes afin de les éviter.
  • Pour réduire les risques, il existe non seulement des éléments de sécurité propre aux bouteilles, mais aussi des règles à connaître concernant l’environnement autour de votre bouteille.

Conditions d'incendie 

Quelles sont les conditions d'inflammabilité d'un gaz liquéfié butane ou propane ? 

  • Pour qu'un gaz inflammable prenne feu dans sa zone d'inflammabilité dans l'air, il faut une source d'inflammation. Celles-ci sont fréquentes dans les lieux de travail (flammes nues, les étincelles et les surfaces chaudes).
  • Inhalation : les faibles concentrations ne sont pas nocives.
  • Les deux gaz GPL (gaz de pétrole liquéfiés) propane et butane ne sont pas toxiques en eux-mêmes, il est possible de les inhaler sans risque.
  • Une concentration élevée de gaz peut déplacer l'oxygène contenu dans l'air, ainsi le risque d’asphyxie est lié au fait qu'étant des gaz plus lourds que l’air, ceux-ci peuvent s’accumuler au fond d’une pièce (lorsqu’il y a une fuite de gaz) et chasser l’air ambiant (l’oxygène nécessaire à la vie).

Dans ce cas, il existe un risque d’asphyxie, c’est la raison pour laquelle tout appareil à gaz doit être installé dans un local pourvu d’une amenée et d'une sortie d’air indispensable à une combustion correcte (voir article sur le carbone-le-gaz-asphyxiant-appele-tueur-invisible" alt="monoxyde de carbone">monoxyde de carbone).

Le gaz fortement inflammable

Tous les gaz deviennent explosifs dès lors que leur mélange dans l’air atteint une certaine concentration appelée L.I.E : Limite Inférieure d’Explosion. 

  • Le Méthane (le gaz naturel) devient fortement explosif lorsqu’il se mélange à l’air ambiant dans une proportion de 5 à 15 %.
  • Le Butane : dans une concentration entre 1,8 % et 8,8 %.
  • Le Propane : dans une concentration entre 2,4 % et 9,5 %.

La plage d’inflammabilité du gaz propane se situe entre 2,4 et 9,5.

Il y aura donc combustion lorsque le mélange propane-air se situera entre 2,4 (2,4 % de propane et 97,6 % d’air) et 9,5 (9,5 % de propane et 90,5 % d’air). Lorsque la concentration de propane se situe entre ces deux valeurs, une simple étincelle statique suffit pour enflammer le gaz et provoquer une explosion.

Ces limites sont extrêmement faibles si on les compare à d'autres gaz combustibles (les plages de l’acétylène se situent entre 2,5 % et 81 %).

La température d'auto-inflammation ou d'inflammation d'un gaz

C'est la température la plus faible à laquelle le gaz s'enflamme spontanément en l'absence de source d'inflammation apparente.

  • La chaleur dégagée par un incendie soutenu fait monter la pression du gaz contenu dans une bouteille.
  • La température d’auto-inflammation est de 490 °C, lorsque cette température est atteinte, le propane gazeux s’enflamme.
  • La bouteille va éclater en se déchirant à ses points de soudure, libérant le gaz qui va prendre feu, sous la pression de ce dernier, une déflagration va se produire.

Pression du gaz

Dans un récipient de gaz, le propane ou le butane est sous forme liquide, il y règne une pression d'équilibre de phase liquide-gaz.

Pour le butane la pression est de :

  •   8 bar à   50°
  •  12 bar à 107°

Pour le propane la pression est de :

  •  19 bar à   50°
  •  45 bar à 100°

Les bouteilles sont éprouvées lors de pressions de test à 200 bar, la marge étant importante, le risque est extrêmement faible d'obtenir une explosion, même lors d'un incendie non soutenu.

Règles stockage gaz 

Quelles sont les normes pour entreposer du gaz GPL ?

Toxicité gaz propane 

Quels sont les autres dangers du gaz propane ? 

  • Ingestion : le gaz propane ne constitue pas une voie d'exposition pertinente.
  • Une exposition de longue durée (chronique) est sans danger.

Cancérogénicité :

Les gaz propane ou butane ne sont pas cancérogènes.

Les contacts physiques avec le gaz

La température du gaz liquéfié très basse crée des dommages sur la peau.

Contact avec la peau :

  • le gaz propane est non irritant.
  • Le contact direct avec le gaz liquéfié qui à très basse température peut refroidir ou geler la peau (gelures).
  • Les symptômes de gelures légères comprennent l'engourdissement, le picotement et les démangeaisons.
  • Les symptômes de gelures plus sérieuses donnent des sensations de brûlure et une raideur.

La peau ayant été mise en contact avec le gaz propane en phase liquide peut prendre une coloration blanc ciré ou jaune. Une vésication, la mort de tissus et une infection peuvent se manifester dans les cas les plus graves (zones de peau très étendues).

Les odeurs de gaz 

Les pannes de gaz, les fuites de gaz sont facilement observables.

Pour améliorer la sécurité, les distributeurs incorporent un produit chimique pour rendre le gaz détectable, cette action s'appelle l'odorisation. Elle consiste à donner une odeur caractéristique et constante au gaz au moyen de certains produits chimiques comme le mercaptan, le gaz est en effet inodore.

Une petite anecdote pour faire sourire : au début de la commercialisation du gaz en France, en 1932, les bouteilles de Butagaz étaient parfumées au jasmin ce qui plaisait beaucoup aux maîtresses de maison, mais ne remplissait ni son rôle préventif ni son rôle d'avertissement !

Sans aller comme GRDF ex Gaz de France qui indiquait dans une brochure que « le gaz est légèrement parfumé » cette odeur franchement désagréable a simplement un rôle préventif.

Les fausses fuites de gaz

Le point d'ébullition du méthanethiol étant plus élevé que celui du propane et sa pression de vapeur est plus faible,
le méthanéthiol se concentre davantage dans le gaz restant lorsque l'on utilise une bouteille de gaz ou une citerne de gaz.

C'est la raison pour laquelle les usagers détectent des odeurs de gaz lorsque les récipients ou les réservoirs de gaz se situent sur la zone de réserve ou sont pratiquement vides, ils pensent à une fuite de gaz alors qu'il ne s'agit que d'un phénomène physique.

Le mercaptan ou Thiol

Les mercaptans sont fréquemment utilisés comme additifs pour donner une odeur distinctive aux gaz domestiques ou industriels inodores tels que le gaz naturel et le propane. L'ajout de mercaptans permet de détecter plus facilement les fuites de gaz potentiellement dangereuses, car leur odeur est rapidement reconnaissable à des concentrations extrêmement faibles.

Les sécurités du gaz 

Les nouveaux brûleurs gaz équipés de thermocouples coupent l'arrivée de gaz en cas d'extinction accidentelle de la flamme (eau de cuisson qui déborde, courant d'air, etc.). Photo Picbleu ®

Flamme-bleue-gaz-naturel-propane-citerne


Les accessoires du gaz 

Lors de périodes de grand froid, le gaz lorsque les appareils de chauffage sollicitent un débit important le GPL baisse en température et produit de la glace, pour éviter que les organes de détente se bloquent un autre additif antigel le méthanol est incorporé en hiver pour éviter ce problème.

Détendeur et limiteur de propane : des accessoires souvent non garantis par le distributeur de gaz. Photo Picbleu ®

Détendeur-gaz-30-kg-limiteur-pression-sécurité-propane-1-780-bar

Consignes sécurité gaz 

Les consignes de sécurité gaz propane. Si vous suspectez un risque de fuite (vous sentez une odeur de gaz à proximité de la citerne, vous avez perçu un sifflement suspect provenant de la citerne ou de ses accessoires).

  1. Fermez si possible le robinet d'arrêt de la citerne (volant rouge).
  2. Supprimez toutes les sources d'inflammation (sonnette ou portier vidéo, appareillage électroménager ou de chauffage, feux nus, prises ou appareils électriques, téléphone portable, circulation automobile, etc.).
  3. Prévenez immédiatement les pompiers en faisant le 18, ensuite votre distributeur et votre installateur de chauffage (dans le cas ou tous les accessoires de détente de la citerne ne sont pas garantis par le distributeur de gaz).

Ce qu'il faut savoir sur le gaz

La sécurité d’une installation de gaz est un élément essentiel que vous devez prendre en compte.

En effet, même si les accidents sont extrêmement rares, il est important de respecter certaines consignes afin de les éviter. Afin de réduire les risques, il existe non seulement des éléments de sécurité propre aux bouteilles ou aux citernes de gaz, mais également des règles à connaître concernant l’environnement de votre bouteille ou de la cuve. 

Ci-dessous, une maison dont le poêle à bois mal posé a entraîné un incendie.

maison-toit-brûlé-suite-incendie-insert-bois

L'aide d'un expert

Quelle offre répond aux qui demandaient de la transparence dans les tarifs ?

Les offres promotionnelles proposées et les différents barèmes sont très complexes chez certains fournisseurs de gaz propane. 
Pour un particulier, il est donc compliqué et difficile de comparer les devis des différents fournisseurs en raison de la diversité de présentation des offres très variées.
Il ne s'agit pourtant que d'une citerne de gaz et d'un remplissage, mais lorsque vous lisez les barèmes de certaines multinationales, vous constatez que tout a été volontairement complexifié.



Recherche de mots clefs dans les articles

30 articles