Gaz GPL butane propane, définition, statistiques et consommations

Temps de lecture: 7 min , Dernière mise à jour: 03/10/2023
Voir les articles de même catégorie:
Gaz propane citerne > Gaz en citerne

Que signifie GPL ?, D'où provient le GPL ?, Quelles sont les applications du GPL ? Comment et sous quelle forme est distribué le GPL ? Qu'est-ce qu'une DSP ? Combien existe-t-il de citernes en France ? Combien de logements sont alimentés en gaz propane ? Quelle est la répartition des citernes de gaz en France ? L'usager gaz pourra bénéficier du prix correct en changeant éventuellement de fournisseur. 


Qu'appelle t-on le GPL ?

Le butane et propane sont des GPL (gaz de pétrole liquéfié), un mélange d'hydrocarbures légers, issus de champ pétroliers s'où l'on extrait également du méthane (appellation commerciale gaz naturel). Ces gaz sont obtenus à 60 % à 80 % par le traitement du gaz naturel ou issus du raffinage du pétrole pour 40 % à 20%. Ces hydrocarbures offrent la possibilité de pouvoir être stockés à l'état liquide à température ambiante.

C'est une énergie souple et polyvalente qui permet de nombreux usages. D'où provient-il ?

Quels sont les usages du GPL ?

On utilise principale le gaz propane dans des réservoirs, le butane étant réservé à de faibles besoins (barbecue, cuisine, etc.).
Ce gaz répond en tant que combustible à 3 usages :

  • le chauffage
  • la production d’eau chaude sanitaire
  • les usages pour la cuisson.

Le GPL est également utilisé dans les secteurs tertiaires (hôtel, restaurants, etc.), artisanaux (chauffage d’ateliers, séchage cabines de peinture, etc.) ou de chantiers (braseros, générateurs d’air chaud), industriels (fours de cuisson, chauffage des locaux, etc.), agricoles (chauffage avicole, chauffage des serres, séchage de céréales, etc.), collectifs (chauffage d’immeubles), les applications sont très variées.

Formes de distribution du GPL

Les différentes formes de distribution des GPL qui est conditionné :

Le GPL peut être constitué de réseaux de distribution par canalisations dans des lotissements, des HLM ou des immeubles locatifs.

Le gaz carburant GPLc

Le GPL « combustible » est différent du GPL « carburant » (GPLc) constitué d’un mélange de 50 % de butane et 50 % de propane destiné à la carburation automobile.

Citerne Vitogaz de GPLc dans un station Leclerc

Station-Leclerc-grande-distribution-gaz-carburant-véhicule-Photo-Picbleu

Le type de réservoir de gaz 

(citernes aériennes ou citernes enterrées)

  • Depuis 1991, les citernes de gaz enterrées étaient en forte augmentation en raison de l'esthétique. 
  • Au début des années 2000, 25 % des citernes de gaz installées en France étaient enterrées. 
  • À partir de 2001, 85 % des citernes de gaz implantées étaient enterrées, 
  • Le nombre de citernes de gaz aériennes est en hausse constante, en raison du fait que leur prix de revient est moins élevé et que parfois les contraintes du terrain (zone inondable, présence de nappe phréatique, attente d'un raccordement au réseau canalisé gaz naturel, etc.) imposent ce type de réservoir.

Combien d'utilisateurs ?

Le nombre de logements équipés de citernes de gaz varie un peu suivant les sources et les années. Il est certain qu'en raison de la forte augmentation du prix du gaz naturel, de nombreux utilisateurs notamment professionnels basculent vers le gaz.

D’après les statistiques de l’INSEE, en 2012, 668 000 logements étaient chauffés au gaz propane. Sur ce nombre, 650 000 maisons individuelles disposent d’une citerne de gaz livrée régulièrement en propane par un fournisseur de gaz : Antargaz énergies, Butagaz, Primagaz, Sogasud (ex Repsol), Totalgaz, Vitogaz. Sur le territoire français, en moyenne, 1,2 citerne de propane est implantée par km². Il existe toutefois dans les Bouches-du-Rhône, une exception due à la densité importante de sa population, le nombre de citernes de propane est de 3,3 réservoirs par km².

D'après la DGCCRF le 12 décembre 2022, environ 700 000 logements utilisent le gaz en réservoir soit 1 à 2 % de la consommation finale d’énergie.

Le GPL représente moins de 2 % de la consommation finale d’énergie, en raison de la concurrence de plus en plus vive des autres énergies (bois, électricité, gaz naturel), mais les augmentations fortes de ces 3 énergies risque de faire revenir les usagers au gaz GPL en raison d'une spéculation éhontée qui frappe les consommateurs. Rappelons que les énergies renouvelables comme le solaire ne subissent pas de tels pourcentages de hausse de prix.

Consommation du gaz en France

La consommation de gaz propane par logement

Chaque maison individuelle ancienne bâtie avant 2020 consomme en moyenne 1240 kg de propane par an. La consommation de gaz propane annuelle pour une famille de 4 personnes est d'environ 250 kg pour la production d'eau chaude sanitaire, 13 à 50 kg de gaz pour la cuisson et le reste en chauffage.

Le gaz propane en compteur

Le gaz propane en réseau canalisé est différent du réseau gaz de ville

Depuis 2007, date de l'ouverture des marchés, une DSP (délégation de service public) consiste à confier à une personne privée l’exécution d’un service public. Le principe est ancien et recouvre plusieurs types de contrats administratifs. La distribution d’énergie type gaz propane s'effectue par un réseau de tuyaux desservant des compteurs individuels pour les usagers. Le gaz naturel appelé gaz de ville est du méthane différent du gaz propane car distribué par tuyauteries en basse pression chez l'usager.

Répartition de la consommation 

La consommation de gaz propane varie suivant les régions

Certaines régions utilisent plus le gaz propane en citerne en raison des douceurs du climat et des habitudes de vie. Les régions qui ne connaissent pas de longues périodes hivernales avec un froid intense comme l'ouest et le sud de la France, notamment les départements littoraux consomment plus de gaz propane que les régions du Nord et de l’Est de la France. Le coût du gaz propane étant plus élevé que d'autres sources d’énergie (gaz naturel, fioul) une consommation plus faible de gaz propane liée à des températures clémentes explique cette répartition géographique.

Distributeurs de gaz propane GPL

Quatre opérateurs sont présents sur ce marché : Antargaz énergies (ex Totalgaz, Sogasud), Butagaz, Primagaz et Vitogaz et quelques petits régionaux interviennent sur des zones géographiques spécifiques.

  • Antargaz énergies (ex Antargaz et ex Finagaz) : Les anciens clients sont facturés suivant plusieurs barèmes différents : actuellement seuls 3 sont visibles en ligne 
  • Butagaz Tous les barèmes sont en ligne, mais leur variété rend leur compréhension difficile pour faire une synthèse. Les anciens clients payent leur tonne de gaz plus cher que les nouveaux : 
  • Finagaz : N'existe plus racheté par Antargaz énergies. Les anciens clients étaient facturés sur 5 barèmes : seuls 3 étaient visibles en ligne 
  • Primagaz : Les anciens clients payent leur tonne de gaz plus cher que les nouveaux. De très nombreux barèmes et leurs variantes sont publiés en ligne dont les vieux barèmes Primaclassic et Primaconfiance. Pour les nouveaux clients : les barèmes Prim'Eazy First et Prim'Eazy+ avec 100% de « biopropane ».
  • Sogasud : Il existe un barème ancien pour les clients anciens dont certains avaient signé un contrat chez l'ancien gazier espagnol REPSOL racheté par Total puis revendu au groupe UGI propriétaire d'Antargaz, Finagaz et Sogasud) plus le barème visible en ligne 
  • Vitogaz : Il existe un barème pour les particuliers qui consigne la citerne et un pour les particuliers qui sont propriétaires de leur réservoir. Les anciens clients ont intérêt à basculer sur l'un de ces 2 barèmes.

05 64 11 52 84 (Numéro non surtaxé)



Recherche de mots clefs dans les articles

92 articles