Le tassement mécanique et climatique d'un isolant thermique

Temps de lecture: 5 min , Dernière mise à jour: 05/01/2024
Voir les articles de même catégorie:
Matériaux et isolation > Isolation logement

Sommaire


Le tassement mécanique et climatique d'un isolant thermique sont 2 phénomènes qui entraînent une compression et une déformation de l'isolant au fil du temps en raison des charges mécaniques appliquées et des variations climatiques. Ces 2 processus qui ont un impact significatif sur les performances thermiques de l'isolant doivent être pris en compte lors de la conception et de l'installation d'un système d'isolation.

Le tassement d'un isolant

Le tassement d'un isolant est une donnée très importante, mais saviez-vous qu'il existe le tassement mécanique et le tassement climatique. Les fabricants de laines minérales indiquent le classement climatique, mais "oublient" de donner des chiffres sur le classement mécanique qui leur est défavorable.

  • Les isolants en vrac soufflés en combles perdus sous les toits subissent au fil du temps une diminution de leur épaisseur.
  • La résistance thermique est proportionnelle à leur épaisseur.
  • La variation de la température et de l’humidité sont des facteurs qui influencent le tassement et donc une diminution de la performance.
  • L'épaisseur du produit doit être suffisante afin d’assurer le gain énergétique attendu par le maître d’ouvrage.

Les normes évoluent avec le temps, la nécessité d'économiser l'énergie de plus en plus chère oblige à augmenter la quantité d'isolant.

normes-comparées-des-épaisseurs-des-isolants

Le tassement mécanique

Le tassement mécanique se produit lorsque l'isolant subit une compression due à des charges externes telles que le poids des structures, des équipements ou des personnes.

La chaleur s'échappe par le toit en période hivernale et pénètre par la toiture qui offre une surface importante au rayonnement solaire. Le choix d'un isolant performant en termes de déphasage thermique est crucial.

isolation de combles perdus et chauds

Le taux de tassement mécanique

  • Pour la ouate de cellulose, le taux de tassement mécanique n'est que de 8 à 15 %.
  • Ce taux ne semble pas volontairement être calculé pour les laines minérales, car il leur est défavorable.

Critères influençant le tassement mécanique

Ils sont au nombre de 4 :

  1. Le type d'isolant
  2. La densité de l'isolant
  3. La charge statique
  4. la charge dynamique
  • Certains isolants sont plus sujets au tassement mécanique que d'autres en raison de leurs caractéristiques matérielles.
  • Une densité plus élevée réduit le potentiel de tassement, mais augmenter le coût.
  • Les charges permanentes exercées sur l'isolant, comme celles des éléments de la structure du bâtiment, peuvent provoquer un tassement lent et progressif de l'isolant.
  • Les charges variables, telles que le passage de personnes ou le déplacement d'objets, entraînent un tassement supplémentaire de l'isolant. un manque d'étanchéité de la toiture (vent pluie par exemple) peut occasionner des infiltrations d'eau qui tasseront l'isolant. Les remontées d’eau dans les murs causent également des dégâts invisibles tout en dégradant l'efficacité. Certains isolants absorbent l'humidité de l'air ambiant, ce qui entraîne une dégradation des propriétés isolantes et un tassement supplémentaire.

Le tassement climatique

Le tassement climatique est causé par les variations de température, d'hygrométrie et d'autres conditions climatiques (canicule et sècheresse). Des cycles répétés de variations climatiques contribuent au tassement progressif de l'isolant au fil du temps.

Les variations de température provoquent l'expansion et la contraction des matériaux d'isolation. Aucun isolant n'est à l'abri : les produits pétrochimiques peuvent se dégrader avec les UV et la chaleur, les rongeurs ou les termites.

Taux de tassement climatique

Un classement, basé sur des tests conventionnels en laboratoire indique le taux de tassement climatique. Il permet aux entreprises de compenser ce phénomène naturel tout en respectant des règles de mise en œuvre fixées par le DTU 45.11.

  • Le calcul du tassement climatique ou thermique donne un avantage aux laines de verre soufflées, car les laines minérales sont hygrophobes et ne sont pas sensibles à la vapeur d'eau.
  • Pour les laines minérales soufflées, les valeurs officielles de tassement sont l’ordre d'un % alors qu’en pratique, les tassements observés dans les combles perdus peuvent être beaucoup plus importants.
  • Pour la ouate de cellulose, les valeurs de tassement climatique la défavorisent sur le papier, car elles donnent des résultats supérieurs à 20 %, des valeurs qui ne reflètent pas la réalité du soufflage de ouate de cellulose en combles perdus.

L'isolation thermique permet de conserver la chaleur produite par les appareils de chauffage en hiver et éviter que le soleil ne réchauffe trop le bâtiment. Il faut que l'isolant reste efficace tout au long du temps.

principe-de-l'isolation-thermique

Conclusion

Pour minimiser l'impact du tassement mécanique et climatique sur l'isolant thermique, il est essentiel de sélectionner le bon matériau d'isolation en fonction du bâtiment et de sa localisation. Pour assurer une performance thermique optimale sur le long terme, il faut faire appel à des professionnels de l'isolation.

  1. L'isolant doit offrir des caractéristiques adaptées à l'usage auquel il est destiné dans le bâtiment.
  2. Le matériau doit être posé avec soin, en respectant les règles de l'art. (Exemple le DTU 45-11)

POUR ALLER PLUS LOIN

Quels sont les meilleurs isolants thermiques ?

Cahier technique

Le Cahier Technique ACERMI 4 pour la détermination du tassement




Recherche de mots clefs dans les articles

54 articles