Gaz interdit en France ? Faut-il changer d'énergie en 2024 ?

Temps de lecture: 11 min , Dernière mise à jour: 05/04/2024
Voir les articles de même catégorie:
Gaz naturel > Gaz énergie

Sommaire


Toute l'actualité en parle : l'interdiction des chaudières au gaz à partir de 2026. Le but étant de faire remplacer massivement ce type de chauffage par une autre énergie simplement par effet d'annonce. De nombreuses personnes nous contactent parfois inquiètes pour savoir ce qu'il faut faire.

Faut-il changer sa chaudière gaz ?

Les annonces de ministres du gouvernement indiquant la fin du gaz ont débuté dès la fin de 2020, les populations se sont alors précipitées sur les pompes à chaleur et appareils à bois notamment le pellet. Le prix du granulé de bois est resté relativement jusqu'à l'hiver 2022/2023, période où il a connu des hausses sans précédent malgré un hiver doux. Tout est sujet à spéculation (géopolitique, conflits, tensions, etc.).
En 2023, le président de la République a déclaré que les chaudières gaz ne seraient pas interdites en France mais ne bénéficieraient d'aucune aide.

L'actualité a démontré que le bois énergie, l'électricité et le gaz naturel faisaient l'objet de spéculation et pouvaient atteindre des prix élevés. Le bouclier fiscal mis en place évite les mouvements citoyens type gilets jaunes, mais coûte cher aux caisses de l'État exsangues.

soyons logiques et économes

Faut-il changer d'énergie en 2024 ?

Inutile de jouer au chasseur de primes, elles ne chaufferont pas par la suite. Il est donc indispensable -uniquement si la chaudière est vétuste- de bien étudier l'investissement afin de voir votre intérêt financier réel et non pas celui que vous imaginez ou que l'on voudrait vous faire croire.

Faut-il changer d'énergie ?

Le meilleur investissement sera celui effectué dans l'isolation en gardant à l'esprit que votre comportement est essentiel : vous limitez volontairement vos besoins tout en bénéficiant de l'économie réalisée. C'est la sobriété* heureuse qui est la bonne solution pour économiser les ressources et son portefeuille. Le remède au changement climatique n'est pas forcément amené par le progrès technique bien au contraire !

* Sobriété : un terme repris à toutes des sauces (sobriété contrainte, sobriété raisonnable). Il faut l'entendre comme simplicité, modération, frugalité, retenue, sagesse, tempérance, pondération, ménagement, bref trouver le juste milieu.

Par quoi remplacer le gaz ?

Les chiffres sur le gaz en France
Selon France Gaz Liquides 20 millions de ménages utilisent le gaz GPL sous toutes ses formes (bouteilles et citernes)
Selon l'UFC Que Choisir 40% des ménages soit 12 millions de foyers se chauffent au gaz :

  • 5 millions en maison individuelle
  • 3,5 millions en logements collectifs avec chauffage individuel.
  • 3,5 millions en chauffage collectif.
Interdire les chaudières à gaz ?

POUR ALLER PLUS LOIN
Chaudière gaz interdite en 2026 ?

Ce que dit la profession

Pour Jean-Charles Colas-Roy, le président de l'association Coénove, qui réunit les acteurs du gaz dans le bâtiment, la mise en place d'une telle mesure constituerait un "contresens historique".

Ce que dit Que Choisir

"Remplacer ces 12 millions de chaudières à gaz par des pompes à chaleur ne va faire qu'augmenter nos émissions de gaz à effet de serre pendant des années".
En effet, la fabrication des pompes à chaleur ou de leurs composants dans des pays où la main-d'oeuvre est peu chère pour les vendre avec de confortables marges, les aides importantes impactent les économies.

Ce que dit GRDF

GRDF (Gaz Réseau Distribution France) exploite et développe le réseau de distribution de gaz naturel dans plus de 9 500 communes françaises.

Pour GRDF, le parc des chaudières gaz anciennes ne pourra plus être remplacé par des modèles neufs et performants. Les usagers utiliseront jusqu'à l'usure complète leurs appareils ce qui engendrera logiquement une forte hausse de la consommation en hiver. Selon les calculs de GRDF, le surplus de consommation serait de "10 gigawatts de plus en 2035, soit l'équivalent de 10 réacteurs nucléaires supplémentaires" .

D'où provient l'argent ?

D'après vous, d'où sort véritablement l'argent versé par les entreprises obligées de verser des CEE et celui de l'État avec son dispositif Maprimarénov ?

De plus, les ressources nécessaires pour extraire les matériaux, les fabriquer, les transporter, les recycler ou jeter les chaudières parfois neuves (on trouve régulièrement dans les petites annonces des chaudières à vendre au 10ème de leur prix). Les déchetteries accueillent de plus en plus d'objets en parfait état de marche.

À chaque changement, c'est un énorme gaspillage : rappelez-vous les téléviseurs à écran cathodique qui ont tous été remplacé par des écrans plats, les ampoules à filament, etc.).

Remplacer par une PAC ?

2026 n'est pas la date de remplacement obligatoire de toutes les chaudières au gaz, mais la fin des nouvelles installations d'appareils neufs. Le but étant de privilégier les pompes à chaleur dans les maisons, les immeubles en chauffage collectif.

Remplacer par des convecteurs ?

Pour les appartements équipés en chauffage individuel remplacer les appareils par la pose de radiateurs électriques : un retour aux années 1990. Ces appareils à effet joule utilisent l'électricité, l'énergie la plus chère.
Les fabricants vantent leurs appareils à inertie (ils ne se refroidissent que progressivement en emmagasinant la chaleur) et dotés de thermostats précis au dixième de degré : l'économie se faisant par le fait qu'ils seront le plus de temps possible à l'arrêt

L'énergie la plus chère c'est l'électricité comparée aux autres énergies, il faut donc des bâtiments parfaitement isolés très peu consommateurs d'énergie.

comparaison-équivalences-énergies-gaz-fioul-bois-granulés-électricité-pellet-plaquette

Une formation obligatoire

Si la chaudière à gaz est abandonnée, il faudra former 200 000 chauffagistes spécialistes du gaz et eau chaude qui ont le code APE 4322 a les seuls professionnels maîtrisant les réseaux de tuyauterie. C'est-à-dire qui ont les compétences pour braser, souder à la brasure forte à plus de 450 degrés, etc. Des compétences que peu d'électriciens qui posent des PAC possèdent. Il faudra les former surtout pour obtenir le label Qualipac lié à la pompe à chaleur.

L'électricité à marche forcée

Le gouvernement voulait fusionner l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) avec l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN). L'exécutif souhaitait supprimer l’IRSN, afin suivant ses mots de « fluidifier les processus d’examen technique et de prise de décision de l’ASN pour répondre au volume croissant d’activités lié à la relance de la filière ». (1)

Émissions de gaz à effet de serre

L'argument mis en avant est la nécessité de réduire nos émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030.

Le gouvernement a calculé une économie de 8 millions de tonnes de CO2 par an dans le logement grâce avec l'abandon progressif des chaudières à fioul (abandon du fioul installation de chaudières fioul neuves interdites depuis juillet 2022) et à gaz (la pose de chaudières gaz neuves serait interdite à partir de 2026).

Le schéma ci-dessous montre que le transport est le premier pourvoyeur de gaz à effet de serre. Il faut donc se poser les bonnes questions. Par exemple pour l'aviation : faut-il continuer à aider les compagnies aériennes et constructeurs d'avions privés avec de l'argent public ? Cet argent pouvant servir à d'autres usages beaucoup plus respectueux de notre environnement.

Les émissions du secteur des bâtiments s’élevaient à 64,0 Mt éqCO2 en 2022, soit 15,9 % des émissions nationales. Ces émissions se répartissaient entre le bâtiment résidentiel (62,7 %) et le bâtiment tertiaire (37,3 %). Chiffres issus de l'étude réalisée par le Commissariat général au développement durable, juin 2023. Haut Conseil pour le Climat.

Émissions-de-gaz-à-effet-de-serre-par-activité
Comment agir contre le réchauffement climatique ?

Que fait-on ?

Depuis 1995, de nombreuses réunions ont lieu chaque année appelées COP (Conference of the Parties). Les grands pays refusent de faire des concessions.
Le
GIEC publie inlassablement des rapports toujours plus inquiétants.

Provenance des GES

D'où viennent les GES (gaz à effet de serre) ?

Une partie des 8 milliards d'humains qui peuplent notre planète est responsable des modifications du climat, car la société de surconsommation créé des besoins de plus en plus importants. La production d'acier, d'aluminium, de ciment, d'engrais, d'électricité est exponentielle.
Toujours plus vite, plus grand, plus loin, dans un monde fini !

co2 dioxyde de carbone

Les postes générateurs de CO2

L'activité en France la plus pourvoyeuse de CO2 concerne le secteur des transports. Les transports routiers, aériens et maritimes sont des plaies pour l'environnement. Les véhicules motorisés fonctionnant à partir de combustibles fossiles (essence et diesel), émettent journalièrement des quantités considérables de CO2. Lorsque ces carburants sont brûlés pour produire de l'énergie destinée à produire de l'énergie mécanique ou propulser les véhicules, ils contribuent fortement aux émissions totales de gaz à effet de serre en France.

  1. trafic aérien (l'armée n'est pas incluse dans les calculs)
  2. trafic maritime
  3. trafic routier
  4. Chauffage domestique et collectif

1 : Le trafic aérien est le poste le moins utile qu'il faudrait limiter, car c'est le plus polluant en termes d'émissions de CO2 par passager au kilomètre. Les avions utilisent d'énormes quantités d'air et de kérosène, pour leurs moteurs, ce qui entraîne la libération de très grandes quantités de CO2, d'oxydes d'azote (NOx) et de particules dans l'atmosphère. Il y avait eu 220 000 vols le dernier jour avant la pandémie COVID, actuellement ce sont 100 000 à 120 000 vols quotidiens qui participent activement au réchauffement. Le kérosène est exempté de toute taxe sur les liaisons aériennes internationales (convention internationale de Chicago sur l'aviation civile internationale, ratifiée par la France en 1944). L'UE voudrait taxer ce carburant avec des exemptions pour le fret et les voyages d'affaires…

2 : Le trafic maritime est intense : des milliers de navires utilisent des carburants lourds issus du bas des colonnes de distillation du pétrole (combustibles lourds cokes pétroliers). Ils envoient CO2, oxydes de soufre (SOx) et oxydes d'azote (NOx), qui ont un impact néfaste sur la qualité de l'air et l'environnement marin.

3 : Le trafic routier est également une source majeure d'émissions de CO2 qui sont influencées par divers facteurs : taille et puissance des véhicules, les conditions de conduite et le trafic routier lui-même. Les mêmes conducteurs se retrouvent tous les jours au même endroit et à la même heure ! Ils parcourent une très faible distance dans un temps énorme !

idée

Idée : c'est à nous en tant que consommateurs à nous limiter ! Pourquoi acheter un véhicule lourd et puissant dont la vitesse de pointe facilement atteinte est pratiquement 2 fois celle autorisée sur autoroute (130 ou 120 km/h).


Des calculs abstraits

Dans nos sociétés tout est mis en équation, le carbone n'y fait pas exception.
Les calculs sont abstraits pour des causes connues et concrètes : l'accaparement des terres agricoles pour le foncier, l'agriculture industrielle, les incendies (2) d'origine souvent humaine, la déforestation, l'industrialisation des forêts pour les brûler en bois de chauffage (le bois d'oeuvre pour la construction étant bien plus profitable en stockant indéfiniment le carbone), 16000 usines de dessalement de l'eau de mer rejettent chaque jour 142 millions de m3 de saumure dans les océans (3), le réchauffement des cours d'eau par l'industrie atomique (19 milliards de m3 d'eau utilisés chaque année pour le refroidissement des réacteurs nucléaires français).

La vapeur d'eau

Elle participe au réchauffement climatique avec un effet amplificateur. L’augmentation des concentrations des gaz comme entre autres le CO2 (dioxyde de carbone), le protoxyde d’azote (N2O), et le méthane (CH4) entraîne une élévation des températures une amplification de l’effet de serre et donc conduit à une atmosphère plus chaude. La vapeur d’eau absorbe le rayonnement infrarouge avec un cercle vicieux : l’élévation des températures augmente les concentrations de vapeur d’eau atmosphérique qui renforce l’effet de serre. (4).

La décence ordinaire

Elle va de pair avec la méfiance populaire vis-à-vis du progrès scientifique et technique, car celui-ci créé toute une panoplie d'instruments et de prothèses qui décuplent le pourvoir des Hommes sur les éléments tout en appauvrissant leur propre vie intérieure.

Sources

(1) Libération L'IRSN menacé Le Parisien Pourquoi l'État voulait supprimer l'RSN

(2) Le Monde Incendies au Canada en 2023

(3) https://www.sciencedirect.com/journal/science-of-the-total-environment

(4) François-Marie Bréon est chercheur au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, un des laboratoires de l’IPSL.

La vapeur d’eau est-elle bien prise en compte dans le calcul de l’effet de serre ?



Recherche de mots clefs dans les articles

5 articles
Dernière mise à jour le 08/03 à 17:41

Pourquoi installer une chaudière gaz condensation au propane citerne ?

Dernière mise à jour le 08/03 à 09:52

Fournisseurs électricité gaz naturel Médiateur de l'énergie

Dernière mise à jour le 05/04 à 10:26

Gaz interdit en France ? Faut-il changer d'énergie en 2024 ?

1125 vues

Dernière mise à jour le 06/02 à 08:11

Prix du gaz en France Tarif officiel kWh ou tonne TTC 2024

2219 vues

Dernière mise à jour le 15/10 à 10:02

Quelle est la différence entre le butane et le propane ?

3128 vues


Fin des articles