Primes CEE les certificats d'économie d'énergie en KWh CUMAC

Voir les articles de même catégorie Aides primes rénovation

Sommaire


Pour chaque travaux de rénovation (isolation thermique, amélioration énergétique), les usagers peuvent recevoir une versée par unfournisseur d'énergie ou de carburant. EDF, Engie, Total, Antargaz, Butagaz, Finagaz, Primagaz, Vitogaz, etc. lesdistributeurs de gaz, carburant automobile et de fioul de chauffage sont obligés avec unquota obligatoireannuel à atteindre de verser des primes certificats économie énergie (CEE). Ils sont appelés obligés.


Qui paye les primes CEE ?

C'est vous !

  • Les textes qui définissent la cinquième période (P5) des CEE (certificats d'économie d'énergie) ont été mis en consultation par le ministère de la Transition écologique.
  • la quatrième période qui s'achèvera fin 2021 fixait le niveau des obligations à 2133 TWhc.
  • Un décret plus un arrêté indiquent que le prochain niveau des obligations sur la période 2022-2025 se situera à 2400 TWhc.
  • Soit une hausse limitée à +12,5%

Le Gouvernement cherche ainsi à éviter que le dispositif impacte trop lourdement les factures énergétiques des Français, car ceux qui reversent les primes (les obligés, fournisseurs d'énergie), répercutent le coût de gestion de ces obligations sur leurs clients !

Economiser l'énergie

Les énergéticiens, les distributeurs d'énergie et les grandes surfaces sont obligés par de verser des primes pour les travaux d'amélioration de l'habitat. Les prix de l'énergie augmentent, les consommateurs peuventchanger de fournisseurou faireplus attentionà leur consommation énergétique en achetant des produitséconomes en énergie, en changeant de comportement ou enaméliorantet enisolantefficacement leur logement.

Limiter les dépenses d’énergie est une action prioritaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

  • Avec la loi POPE, en 2005, un dispositif de certificats d’économie d’énergie (CEE) a été mis en place par l’État pour inciter les fournisseurs d’énergie à encourager leurs clients à effectuer des travaux de rénovation thermique et d'amélioration énergétique.
  • Pour lutter contre le réchauffement climatique et préserver nos ressources naturelles, le gouvernement a mis en place le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie obligeant tous les fournisseurs d’énergie à réaliser ou à inciter à la réalisation d’économies d’énergie.

Ces démarches permettent aux consommateurs de moins ressentir les hausses des prix de l'énergie et de diminuer leurs coûts énergétiques en bénéficiant de primes CEE (Certificat Economie d'énergie) destinées à la rénovation de l'habitat.



Le dispositif CEE

Les certificats d’économies d’énergie (CEE) sont délivrés par l'Etat qui valide les travaux à caractère énergétique.

  • Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) est un dispositif d’obligation qui a pour objectif l’incitation des maîtres d’ouvrages, et notamment des particuliers à faire des économies d’énergie.
  • À la différence des incitations de type crédit d’impôt supportées par l’État, cette incitation est assumée par les fournisseurs d’énergie, appelés « obligés », qui doivent inciter à réaliser des économies d’énergie à leurs clients.
  • La quantité d’économies d’énergie, exprimée en kWh cumulés actualisés (ou kWh cumac) sur la durée de vie de la solution technique réalisée grâce à ces incitations financières, est évaluée et validée par les Pouvoirs publics sous forme de certificats d’économies d’énergie.
  • 100 TWh cumac correspondent à la consommation énergétique résidentielle d’un million de Français pendant 15 ans.


Les certificats d'économie d'énergie

Les obligés doivent avoir un rôle actif et incitatif afin d'encourager les maîtres d’ouvrage à réaliser des travaux d’économie d’énergie. Ce rôle actif peut être tenu par l’obligé lui-même ou l’un de ses partenaires, et l’incitation faite au client peut recouvrir différentes formes (financières, conseils, accompagnements, etc.).

Les obligés sont les fournisseurs d'énergies (énergéticiens) :

  • les vendeurs d’énergie « historiques » de gaz, d’électricité, comme l'électricien ou le gazier (ex GDF-SUEZ)
  • les distributeurs de (Ecofioul)
  • les propaniers (anciennementAntargaz-ex Totalgaz + Sogasud),Butagaz,Primagaz, Vitogaz
  • les distributeurs de gaz, carburant automobile et de fioul de chauffage (depuis le 1er janvier 2011) Auchan, Carrefour, Intermarché, Leclerc, Leroy merlin, etc.

Tous ces obligés sont dans l'obligation d'atteindre un quota de certificats d'économie d'énergie (CEE) afin de préserver les ressources et diviser par un facteur de 4 à 5 les émissions de CO2, le but étant de limiter le réchauffement climatique.

Le principe CEE

Ledispositif des certificats d'économie d'énergie (CEE) est assez complexe.

Les travaux améliorant la performance énergétique des logements (isolation, pose de fenêtres, pose de chaudière à condensation, installation d'un appareil à bois, etc.) permettent d'obtenir une aide financière versée par des fournisseurs d'énergie. Chaque énergéticien rachète les factures de travaux d'amélioration sous réserve que ces équipements ou opérations correspondent aux critères de performance prévus par le dispositif de CEE.

Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), créé par les articles 14 à 17 de la loi nº 2005-781 du 13 juillet 2005 du programme fixant les orientations de la politique énergétique (loi POPE), constitue l’un des instruments de maîtrise de la demande énergétique. Ce dispositif repose sur une obligation triennale de réalisation d’économies d’énergie en CEE (1 CEE = 1 kWh cumac d’énergie finale).

Cette obligation est imposée par les pouvoirs publics aux fournisseurs d’énergie (appelés les « obligés »).

Les obligés

Les fournisseurs d'énergie ou énergéticiens sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients (ménages, collectivités territoriales ou professionnels).

Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) a été mis en place dans le cadre de la loi d’orientation sur l’énergie (loi POPE) en 2005. Le principe est d’obliger les fournisseurs d’énergie (les « obligés ») à réaliser des économies d’énergie et d’encourager leurs clients (les « non obligés ») à améliorer l'efficience énergétique et thermique de leur logement.

Ce dispositif concerne tous les

  • fournisseurs d’électricité,
  • de gaz naturel(ex GDF-SUEZ),
  • de gaz propane(anciennementAntargaz-ex Totalgaz +Sogasud),Butagaz,Primagaz,Vitogaz
  • de chaleur (CPCU–Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain),
  • de froid,
  • de fioul domestique (Total) et de carburants automobiles (SIPLEC), etc.


Les objectifs de la France

  • L’État avait fixé un objectif triennal de 54 TWh cumulés et actualisés (cumac) entre 2006 et 2009 et de 345 TWh cumac entre 2011 et 2013.
  • Le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a communiqué les principaux objectifs de la troisième période du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).
  • De janvier 2015 à décembre 2017, les acteurs obligés de ce dispositif devaient justifier de l’économie de 660 TWh cumac.
  • De 2018 à 2020, ce sont 1600 TWhc d’actions classiques dont 400 TWhc àverser aux ménages les plus précaires.

Les vendeurs d’énergie versent 2 milliards d’eurosaux ménages qui réaliseront des économies d’énergie. De quoi attirer les groupes financiers aux intérêts très éloignés de l'environnement.



Fonctionnement

Principe des certificats d'économie d'énergie.


Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

876 articles

Centrales atomiques dans le monde Bilan nucléaire mondial

Une carte interactive mondiale indique toutes les centrales nucléaires sur le Forum nucléaire suisse. Cette plateforme résume tous les faits et données d’importance sur toutes les centrales nucléaires dans le monde. Sa mise à jour est effectuée de façon permanente et concerne les informations actualisées relatives à chaque centrale nucléaire en service, en construction, en projet ou à l’arrêt définitif.

Centrales nucléaires en France Conflit entre sécurité et profit

Hubert Reeves donnait une interview au journal « La Vie », le 24 mars 2011 où il déclarait « ce conflit entre la sécurité et le profit est pour moi une des raisons pour laquelle je pense que le nucléaire est une activité trop dangereuse pour être confiée aux « humains trop humains ». 

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Cheminée insert gaz naturel propane Avantages inconvénients

Une cheminée à gaz chauffe efficacement sans odeur sans fumée et donne l’ambiance d'une cheminée traditionnelle sans les contraintes liées à l’utilisation du bois bûche. Quels sont les avantages et inconvénients des cheminées à gaz naturel ou gaz propane ? Cet article détaille tout ce qu'il faut savoir. 

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

La forêt en France diminue-t-elle ? Comment la préserver

La forêt reste le seul milieu où une certaine biodiversité perdure avec les vieux arbres dans les espaces boisés préservés de la main de l'Homme qui fait de la monoculture industrielle. L'État français, sous l'influence des lobbies pousse les consommateurs en octroyant des primes à s'équiper en équipements de chauffage au bois. Il est malheureusement impossible de substituer les produits pétroliers par la biomasse.

L’industrialisation de la forêt pour brûler les arbres est une erreur

500 scientifiques et économistes dont le biologiste américain Peter H. Raven ont envoyé une lettre le 11 février 2021, aux responsables européens Ursula von der Leyen et Charles Michel au président américain Joe Biden, au Premier ministre japonais Yoshihide Suga ainsi qu'au président sud-coréen Moon Jae-in. Cette mise en garde destinée aux dirigeants est destinée à les informer sur l’utilisation de la biomasse forestière.« Nous vous exhortons à ne pas porter atteinte à la fois aux objectifs climatiques et à la biodiversité en remplaçant la combustion fossile par le fait de brûler des arbres pour produire de l’énergie ».

Quel chauffage d'appoint économique et écologique choisir ?

Un chauffage d'appoint est indispensable en intersaison lorsqu'il ne fait pas assez froid pour allumer le chauffage central. Il ne doit pas se substituer à l'isolation pour les habitations mal isolées. Un chauffage d'appoint sans électricité comme le poêle à bois permet de faire des économies. Ce chauffage d'appoint relativement économique ne doit pas être utilisé en zone urbaine pour la pollution de l'air.. Les chauffages d'appoint électriques sont coûteux à l'utilisation qu'ils soient rayonnants, à accumulation, chaleur douce ou à bain d'huile.

Charger plus d'articles