Effets probables du réchauffement climatique d’ici 2050

Temps de lecture: 4 min , Dernière mise à jour: 12/02/2024
Voir les articles de même catégorie:
Environnement, climat et santé > Environnement actions

Sommaire


Le bouleversement et réchauffement climatique a des répercussions néfastes sur les moyens de subsistance des habitants de la planète. L'augmentation des températures rend impossible l'habitabilité des zones qui y sont exposées entraînant des migrations massives. Ce changement va bouleverser nos habitudes et il faudra réfléchir avec notre carte de crédit (puissante arme) comment limiter notre consommation.

Des zones inhabitables

La NASA a publié une carte indiquant les zones du globe qui seront inhabitables d'ici quelques années.

Effets probables du réchauffement d'ici 2050

Certains effets visibles actuellement vont s'accentuer fortement dans le futur.

Pour la nature

Augmentation de la vitesse de la Terre
La vitesse a déjà accéléré de X17 par rapport à la période 1981 et 1995,
Le risque : la masse des océans l'empêchant de vibrer…
Augmentation des températures maximales supérieures à 50°,
Augmentation du nombre de jours chauds,
Épisodes de canicules extrêmes et sécheresse,
Disparition de tous les glaciers,
Disparition de la couverture neigeuse en montagne,
Disparition des glaces arctiques,
Désertification et sécheresses estivales,
Précipitations intenses et soudaines avec aléas climatiques,
Pluies : 1 mètre d’eau au mètre carré en quelques minutes,
Vents très violents, grêle, etc.
Élévation du niveau de la mer de 6 mètres,
Épisodes de vagues de froid sibérien,
Érosion des sols,
Apparition de bouleversements climatiques (ouragans, etc.),
Fréquence accrue d’incendies de forêt,
Disparition de certains écosystèmes,
Diminution et disparition de l’eau dans certaines régions,
Développement et apparition de nouveaux parasites,
Apparition de virus mutants,
Retour du paludisme,
Disparition d’espèces d’animaux (ours blancs, etc.).

Pour la santé humaine

Teneur en ozone et autres polluants photochimiques.
Augmentation des épidémies, notamment dans les pays les plus pauvres.
Augmentation des décès et des maladies graves chez les personnes âgées ou fragiles.
Croissance des parasitoses, retour du paludisme.
Prévalence de maladies cardio-vasculaires

Pour l'activité économique

Calamités sur les récoltes et cultures.
Perte des rendements agricoles.
Augmentation du stress thermique des animaux d'élevage.
Modification des destinations touristiques.
Augmentation des primes d’assurance
(dues aux inondations, vents violents, tempêtes, coulées de boues)
Sollicitations accrues auprès des assurances, pour des
désordres liés aux terrains ou fondations des bâtiments
Diminution du potentiel en énergie hydroélectrique dans les régions sujettes aux sécheresses,
Diminution des besoins énergétiques pour le chauffage,
Augmentation des besoins pour la climatisation.


4.5 milliards de voyageurs parcourent la planète inlassablement dans des avions et se retrouvent en troupeaux dans les mêmes lieux "touristiques". Ainsi des sites magnifiques comme Venise, l'Himalaya pour ne citer que 2 exemples meurent. Comme les lieux historiques en France et ailleurs dont le piétinement incessant dégrade les monuments.

Lutter contre le réchauffement climatique


Rester sobre

  • Les médias partiaux écrivent que les avions Boeing B787 ou Airbus A350 consommeraient par passager environ 3 litres au 100 kilomètres et minimisent ce chiffre en comparant leur consommation avec celle d’une voiture hybride avec son conducteur.
  • Avec les discours lénifiants habituels du type comment polluer plus… mais avec une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux !
Pour lutter contre le réchauffement climatique chacun sait qu'il suffit de réduire ses déplacements, consommer local, éviter les produits sur-emballés, chauffer moins, etc.

Ces comportements font partie de l'évolution de la pensée et des prises de conscience individuelles, car les énergies renouvelables sont un leurre qui donne l'impression de consommer comme par le passé sans polluer, or les énergies vertes sont extrêmement polluantes !

  • Cette "décarbonisation" est vécue par la population comme une punition ou une privation et donc une frustration.
  • Le fait d'émouvoir donne parfois l'effet contraire à celui recherché : les personnes ne veulent plus savoir et savent que tous les mécanismes proposés par les technocrates vont leur soutirer un peu plus de pouvoir d'achat.
  • Les déboires de l'industrie photovoltaïque ont été dus en partie aux effets des climato-sceptiques qui émettaient des doutes sur le caractère probabiliste des projections en indiquant que le pire n'est pas sûr.
  • Pourtant l'énergie solaire abondante et gratuite en tous lieux est l'essence même de l'énergie vertueuse.
  • A condition d'avoir un petit logement parfaitement isolé.
  • Les techniques évoluent : le silicium coûteux en termes d'extraction et de consommation d'eau est concurrencé par la pérovskite produite à partie d'éléments chimiques courants (iode, plomb, carbone, azote, hydrogène) des matériaux qui coûtent 7 fois moins cher que le silicium avec un rendement équivalent : une prochaine révolution pour l'industrie solaire.


Recherche de mots clefs dans les articles

32 articles