Citerne de gaz propane GPL moyen ou gros vrac contrôle-inspection

Temps de lecture: 3 min , Dernière mise à jour: 03/10/2023
Voir les articles de même catégorie:
Gaz propane citerne > Gaz en citerne professionnel

Quelle réglementation s'applique à votre citerne professionnelle de gaz moyen ou gros vrac ? En quoi consiste l'inspection périodique ? Picbleu fait le point et vous aide à y voir plus clair.


Les capacités de réservoir

Les réservoirs moyens ou gros vrac sont différents de ceux utilisés en petit vrac chez les particuliers qui consomment entre 0.5 tonne et 3 tonnes par an.
La capacité des cuves entre 500 kg et 1750 kg est nécessaire et suffisante.

Règlementation gaz

La réglementation impose une inspection périodique du stockage tous les 5 ans pour les citernes moyen ou gros vrac aériennes.
Ce contrôle est de 4 ans pour les réservoirs enfouis qui sont rares dans les usages professionnels à gros tonnage. On trouve surtout des réservoirs enterrés dans les stations services pour le GPL carburant qui est délivré en phase liquide. 
Les raisons sont dictées par le coût du génie civil relativement abordable pour des cuves jusqu'à 3.2 tonnes qui mesurent 7 mètres de long donc impose des travaux de creusement importants.
L'autre raison est liée à la capacité d'évaporation plus important pour un réservoir apparent qu'enfoui.

POUR ALLER PLUS LOIN
REGLEMENTATION GAZ

À quelle fréquence a lieu l'inspection ?

L’inspection périodique doit avoir lieu tous les 4 à 5 ans. 
En pratique, elle s'effectue entre 3 et 5 ans suivant les fournisseurs de gaz qui veillent à la sécurité de leurs matériels en procédant à une maintenance préventive régulière plutôt que curative.

Contrôle d'une cuve gros vrac. Photo Picbleu

Citerne-industrielle-6700-kg--gaz-propane-liquéfié

Points de vérification

Lors d'une vérification périodique plusieurs points sont examinés :

  • contrôle visuel de la citerne de gaz
  • vérification de l'environnement qui doit être propre et sécurisé
  • vérification du bon fonctionnement des accessoires sous pression.
  • contrôle des équipements de sécurité (extincteur, rampe d'arrosage…)
  • Présence des panneaux règlementaires (ATEX, interdiction de fumer, usage interdit du téléphone…).
  • vérification de l'étanchéité (par détection de fuite à l'aide d'un explosimètre)
  • Vérification de l'état du vaporisateur électrique qui sert à réchauffer le propane pour augmenter le débit par temps froid.
  • Vérification du bon fonctionnement des vaporiseurs « à eau chaude », reliés à une chaudière chauffant de l’eau glycolée.
  • Contrôle des soupapes installées sur les réservoirs
  • examen visuel des tuyauteries liquides.
  • Opérations de maintenance préventive (remplacement d'organes ou de joints)

Particularité

En raison de la taille des réservoirs, les techniciens utilisent des échelles à crinoline ou des passerelles pour monter sur les réservoirs.

Les contrôles d'installation

Après la mise en place du stockage pour raccorder le stockage à la chaufferie ou point d'utilisation, l'installation doit répondre aux normes en vigueur.
L'installateur pour réaliser les soudures doit être agréé QMOS    
Il doit effectuer les raccordements en tuyaux acier en respectant les règles de l'art et fournir un certificat d'attestation de conformité d'installation.

Faites-vous-aider-par-expert

Demande d'informations

05 64 11 52 84 (appel non surfacturé)
Il y a tellement de choix et de variantes extrêmement nombreuses qui rendent tout comparatif difficile.
N'hésitez pas à demander à notre expert un plan détaillé par rapport à votre propre consommation en cliquant ici.



Recherche de mots clefs dans les articles

30 articles