Les primes et aides pour pompe à chaleur sont mauvaises conseillères

Temps de lecture: 4 min , Dernière mise à jour: 10/03/2024
Voir les articles de même catégorie:
Immobilier et logement > Aides primes rénovation

Sommaire


L'installation d'une pompe à chaleur est aidée par une prime énergétique : la Prime Rénov conditionnée à un plafond de revenus. C'est le RFR (revenu fiscal de référence) indiqué sur votre avis d'imposition de l'année qui précède la demande de prime. Cet article permet de connaître le montant que l'on peut percevoir et de prendre conscience qu'il ne faut pas acquérir un système de chauffage uniquement parce qu'il donne droit à une aide.

Aides par revenus

Les tranches de revenus sont classées en couleur :

  1. bleu, revenus ménages très modestes
  2. jaune, revenus ménages modestes
  3. violet revenus ménages intermédiaires
  4. rose. revenus ménages aux ressources les plus élevées. Aucune aide n'est versée.
categories-couleur-menages-revenus-.jpg

Il existe un plafond hors Île-de-France et un plafond en Île-de-France.

VOIR MONTANT DES AIDES PAR TYPES DE TRAVAUX

Primes attirant les opportunistes

Depuis 2020, la pose de pompes à chaleur chez les ménages très modestes s'est fortement développée. Ces utilisateurs à faibles revenus ont fait installer des appareils électriques dont le coût d'exploitation n'est évidemment pas proportionnel à leurs revenus. Pour eux généralement, c'est le bois bûche qui prédomine ainsi que leurs logements qui sont souvent de véritables passoires thermiques.

Les opportunistes sont les entreprises dont le but est de faire des travaux d'isolation, d'installation de pompe à chaleur, de ballon thermodynamique, de ventilation et de panneaux photovoltaïques. Tout un ensemble de produits qui demandent une réflexion globale au préalable.

Les aides financières mauvaises conseillères

Après le crédit d'impôt aujourd'hui disparu qui favorisait les ménages aisés, ce sont les primes versées par les énergéticiens ou entreprises appelées obligés (CEE) ainsi que les aides versées par l'ANAH qui incitent à la dépense. Le pire a été atteint avec les pompes à chaleur à 1 euro qui étaient le résultat d'un savant mélange entre la récupération des différentes primes liées à l'isolation en trichant sur les superficies (la surface était d'autant plus exagérée qu'aucun contrôle n'était fait ni avant ni après).

Les pouvoirs publics y ont mis fin en limitant le montant des primes rendant impossible l'isolation à 1 euro ou la PAC à 1 euro.

On peut regretter actuellement que les solutions pour économiser l'énergie soient seulement tournées vers l'énergie. On pourrait penser qu'isoler parfaitement les logements pour les rendre peu dépendants d'un énergéticien serait une bien meilleure opération que de changer de système de chauffage.

Mauvais emploi des aides

Pousser les ménages à s'équiper de pompes à chaleur ne règle pas le problème de la pointe électrique hivernale. Elle pousse à la consommation de gaz, russe ou venant de nombreux autres pays, ainsi qu’au fioul et au charbon, car en hiver les centrales ne suffisent pas pour fournir l'électricité : il leur faut des centrales thermiques. Les seules productions intéressantes sont celles amorties venant des barrages hydrauliques qu'étonnamment l'Europe force EDF à vendre au privé.

Pompe à chaleur non universelle

La pompe à chaleur n'est pas adaptée à toutes les situations ou à tous les environnements. Ce sont des systèmes de chauffage et de refroidissement efficaces qui utilisent la chaleur présente dans l'air, l'eau ou le sol pour chauffer ou refroidir un espace. Cependant, elles sont plus ou moins adaptées en fonction des conditions spécifiques du bâtiment, du lieu, de l'altitude où elles sont installées. Une pompe à chaleur ne fonctionne de façon optimale que lorsqu'elle produit une eau à 45 °C maximum. Installer une PAC dans une vieille maison qui sera difficile et coûteux à rénover sera un investissement non rentable.

CE QU'IL FAUT SAVOIR ABSOLUMENT SUR LES POMPES A CHALEUR

Énergies "renouvelables" polluantes

Contrairement à ce que les médias l'affirment, aucune des énergies ne disparaitra. On peut le constater : elles s'intriquent et se rajoutent aux autres en raison d'une demande exponentielle qui deviendra de plus en plus forte avec l'augmentation de la population et de ses besoins énergétiques.
De plus, la fabrication (industrie lourde) puis la maintenance de ces énergies "bas carbone" demande justement de brûler du carbone. Ces systèmes riches en matériaux rares demandent des méthodes d'extractions des métaux et terres rares extrêmement polluantes.

Information 05 64 11 52 84

Vous avez un projet de chauffage ? Vous voulez vous renseigner ?
Contactez-nous : nous nous ferons un plaisir de vous éclairer !



Recherche de mots clefs dans les articles

7 articles
Dernière mise à jour le 10/03 à 16:00

Les primes et aides pour pompe à chaleur sont mauvaises conseillères

Dernière mise à jour le 10/03 à 16:24

Montant aides Maprimrénov 2024 Prime équipements matériaux

Dernière mise à jour le 12/04 à 08:11

MaPrimeRénov Questions posées par les artisans de rénovation

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:38

Primes chaudières gaz Arrêt des aides du dispositif MaPrimeRénov'

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:50

Offre rénovation des murs à 1 € éviter les mauvaises surprises

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:01

Les primes pour économiser l'énergie Des solutions simples

7413 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:58

Primes CEE les certificats d'économie d'énergie en KWh CUMAC

16967 vues


Fin des articles