Pompes à chaleur air-air Pourquoi sont-elles parfois déconseillées ?

Temps de lecture: 6 min , Dernière mise à jour: 16/02/2024
Voir les articles de même catégorie:
Pompes à chaleur > Pompe à chaleur

Sommaire


Les pompes à chaleur air-air sont déconseillées dans les régions froides, comme les zones montagneuses ou le nord de la France. Ces appareils pompent les calories de l'air ambiant extérieur. Plus il est froid, moins elles chauffent et déclarent forfait à +7°. Les PAC air-eau fonctionnent à des températures plus basses, mais à grand renfort d'électricité (dégivrage-résistances électriques).

Isoler en premier s'équiper d'une PAC en second

Et surtout pas l'inverse !
Avec une bonne isolation, la puissance des générateurs de calories est moindre, donc l'investissement est moins important. Le manque d'isolation d'un bâtiment entraîne un énorme gaspillage énergétique avec l'usage d'une pompe à chaleur air/air qui donnera plus d'inconvénients que d'avantages.

  • Avec une passoire thermique, un mauvais professionnel vous vendra un modèle de plus grande puissance pour compenser les déperditions (fuites de chaleur), ce qui impliquera pour vous un coût d'équipement plus élevé et pour lui une plus grande marge bénéficiaire.
  • De plus, cette PAC air-air consommera davantage d'électricité pour atteindre et maintenir la température souhaitée jusqu'à +7°, annulant ainsi tout l'intérêt du système avec à la clé zéro économie d'énergie.

Ce qu'il faut absolument faire

Avant de vous lancer dans l'installation d'une pompe à chaleur, il vaut donc mieux étudier l'efficience thermique et énergétique du bâtiment.
La rénovation globale d'un logement est indispensable avec comme priorité l'isolation. Particulièrement les zones où les ponts thermiques sont les plus présents, comme les combles perdus, les planchers, les plafonds ou les murs.

Dans quels cas éviter les pompes à chaleur ?

Les pompes à chaleur air-air sont souvent déconseillées pour les raisons suivantes :

  1. Efficacité dépendante de la température extérieure : Leur efficacité diminue par temps très froid, car elles tirent la chaleur de l'air extérieur. Lorsque la température chute en dessous de +7, la pompe à chaleur aura du mal à extraire suffisamment de chaleur pour chauffer efficacement un espace. D'où la nécessité d'installer un chauffage d'appoint* comme au temps du chauffage tout électrique par convecteurs électriques où tous les logements étaient équipés d'une cheminée à bois ouverte remplacée par la suite par des inserts ou foyers fermés dont la combustion avaient pour tous un impact négatif sur la qualité de l'air.
  2. Coût initial élevé : Les coûts initiaux d'achat et d'installation d'une pompe à chaleur air-air sont relativement élevés par rapport à d'autres systèmes de chauffage au regard du coût de fabrication faible. Les vendeurs mettent en avant la compensation de l'investissement à long terme par des économies d'énergie et la possibilité de climatiser en période de canicule, mais en pratique la durée de vie d'une PAC est de l'ordre d'une dizaine d'année (10-12 ans) comme pour l'électroménager (5-7 ans). Les références changent également rapidement et on vous propose le remplacement de la machine, car les pièces ne se trouvent plus ou sont hors de prix. (Carte électronique ou groupe de froid).
  3. Nuisances sonores : Certains modèles de pompes à chaleur peuvent être bruyants même neufs lorsqu'ils fonctionnent, ce qui peut être gênant, surtout si vous vivez dans un environnement où le bruit est un problème. Mais toutes les pompes à chaleur au bout de quelques dizaines d'heures de fonctionnement feront de plus en plus de bruit en raison du vieillissement des matériaux exposés aux UV et aux intempéries. Rappelons que ce n'est pas la pression sonore qui créé une gène, mais la fréquence et sa répétition. Un faible bruit sourd et répété peut devenir surtout pour les voisins intolérable.
  4. Agression de l'environnement : Dans certaines régions les aléas climatiques (soleil, neige, air salin) endommagent rapidement les PAC.
  5. Personnes souffrant de pathologies (asthmatiques), l'air brassé contient toutes les poussières et polluants en suspension. Les particules fines pénètrent profondément dans les bronches profondes. L'air chaud pulsé n'est pas aussi confortable que des radiateurs ou plancher chauffant à eau chaude.

*Dans toutes les régions où les hivers sont froids, les pompes à chaleur air-air nécessitent un chauffage d'appoint pour maintenir une température confortable à l'intérieur, ce qui augmentera la consommation d'énergie.

Besoin d'entretien régulier de la PAC

Comme tout système, les pompes à chaleur nécessitent un entretien régulier (tous les 2 ans) pour fonctionner efficacement. Si elles ne sont pas entretenues correctement, leur performance peut diminuer et leur vieillissement s'accélérer.

Cependant, malgré ces inconvénients potentiels, les pompes à chaleur air-air peuvent être une option de chauffage dans des régions où les hivers ne sont pas froids et où l'installation est bien planifiée pour maximiser leur efficacité.

Pompes à chaleur déconseillées

Les pompes à chaleur déconseillées : les modèles air/air.

Ce système de chauffage électrique, n'a pas besoin de circuit de captage, ce qui constitue son attrait principal. Mais, comme l'air contient peu de calories, il faut en aspirer de grands volumes, causant du bruit (l’une des sources de litiges concernant le voisinage) et le rendement n'est pas intéressant pour les modèles dont le COP (toujours théorique calculé à +7degrésC) est inférieur à 3.3.

Les pompes à chaleur air-air brassent l'air et les polluants attention aux sujets aux bronches fragiles. Photo Picbleu

installateur-pompe-a-chaleur-air-air


Avantages pompes à chaleur sur air

  • Économie d’énergie et climatisation dans certains cas : usage possible dans des régions à climats très doux : Sud est de la France.(en faisant abstraction de la pollution engendrée par l’usage de la climatisation en été période pendant laquelle les cours d’eau sont au plus bas et des fluides frigorigènes influant sur la couche d’ozone. Exemple : Pour un compresseur de 1000W consommé, la puissance restituée est de 3500W en moyenne d’où un gain de 2500W.

Inconvénients pompes à chaleur air

Le COP (valeur calculée en laboratoire) se dégrade à l’approche de + 7 ° et à 0 °, le givre s’installe sur l’appareil nécessitant un dégivrage par une résistance électrique (comme dans un réfrigérateur) système consommateur d’énergie.
Le bruit continuel est une source de discorde avec le voisinage.
Les performances de ces appareils demandent une résistance électrique d’appoint.
Beaucoup de modèles ont un COP théorique inférieur ou égal à 3.3 % insuffisant pour assurer un rendement correct.

Voir les points positifs et négatifs des pompes à chaleur



Recherche de mots clefs dans les articles

26 articles