Fournisseurs et courtiers épinglés par Le médiateur de l'énergie

Temps de lecture: 8 min , Dernière mise à jour: 01/07/2024
Voir les articles de même catégorie:
Finances et économie > Economie d'énergie

Sommaire


Le médiateur national de l’énergie a épinglé plusieurs fournisseurs et courtiers d’énergie pour leurs pratiques commerciales abusives et a demandé à plusieurs reprises aux autorités de prendre des mesures pour mieux protéger les consommateurs.

La hausse des prix a fait du ménage

Mais de façon momentanée, car startups et autres courtiers en revente d'énergie qui ont déserté cette activité moins rentable reviendront à la première opportunité. La moitié des vendeurs parasites qui ne faisaient que de l'épicerie en vendant le prix acheté à bas prix à EDF ont envoyé des lettres à leurs clients leur indiquant qu'ils ont intérêt à repartir chez EDF au tarif réglementé. Parfois en faisant payer des frais de rupture !

Les consommateurs sont les victimes de ce marché européen de l'électricité inventé par des technocrates focalisés sur la concurrence alors qu'en France il n'existait qu'EDF comme énergéticien. Ils ont inventé l'idée la plus saugrenue : créer une concurrence artificielle à EDF en leur faisant acheter l'électricité à prix coûtant tout en fixant le prix du kWh électrique sur le prix du gaz ou toute centrale produisant de l'électricité. Les prix dépendent du coût nécessaire à la mise en fonctionnement de la toute dernière centrale appelée en renfort lors des pics de consommation ! Le marché du carbone fixe chaque tonne de CO2 émise par une centrale à charbon à 90 euros/tonne. Cette taxe sur les profits charbonniers impacte les coûts pour la remise en service de toutes centrales charbon en Europe (27 en Allemagne, 2 en France, etc.).

Le médiateur de l'énergie

C'est une organisation indépendante qui a été créée par les lois liées à la libéralisation du marché de l’énergie en France. Un système de concurrence imaginé par Bruxelles qui devait créer des concurrents destinés à... faire baisser les prix, mais on constate que cette libéralisation a été un échec pour les consommateurs.

Les rapports annuels

Chaque année les rapports montrent que les plaintes concernant les fournisseurs d’énergie ont augmenté de 66%, tandis que les plaintes concernant les courtiers d’énergie ont augmenté de 36%. Le médiateur a attribué cette augmentation des plaintes aux pratiques douteuses de certains fournisseurs et courtiers, notamment les promesses non tenues, les facturations erronées et les difficultés à résilier un contrat. (chiffres 2021).

Le médiateur national de l'énergie a enregistré 30 558 litiges en 2022 (même niveau qu'en 2021). derniers chiffres publiés.

De plus en plus de litiges

L’année 2021 s’était traduite par une forte augmentation de son activité. 30626 litiges ont été enregistrés, dont 15327 saisines formelles en vue d’une médiation. Depuis 2017, la hausse cumulée des saisines dépasse les 100 %.

Nombre de consommateurs ayant été informés par Le Médiateur de l'énergie soit par internet ou par téléphone :

  • 2,1 millions en 2019
  • 3 millions en 2020
  • 3,5 millions en 2021
  • 4,6 millions de consommateurs (+ 27% par rapport à 2021).

But du médiateur national de l'énergie

Il aide les différentes parties à communiquer et à trouver un terrain d’entente. Il ne prend pas parti pour l’une ou l’autre des parties et ne donne pas de conseils. Le médiateur aide les parties à identifier les problèmes, à exprimer leurs points de vue, à explorer les options et à prendre des décisions. Le médiateur de l’énergie peut aider les parties à gérer leur colère, leur stress et leurs déceptions, afin qu’elles puissent se concentrer sur la résolution du conflit.

Sa mission est de protéger les consommateurs d’énergie en s’assurant que les fournisseurs et courtiers d’énergie respectent leurs obligations légales et contractuelles. Le médiateur de l’énergie agit comme un intermédiaire entre les consommateurs et les fournisseurs d’énergie, et peut être saisi par les usagers en cas de litige.

Qu'est-ce qu'un mauvais fournisseur ?

Les mauvais fournisseurs outre le fait qu'ils ne font que de l'achat-revente sans développer des moyens de production utiles (hydraulique, solaire, éolien) pour fabriquer de l'électricité verte n'offrent pas les meilleures offres pour un produit ou un service. Ils peuvent également fournir des produits ou des services de mauvaise qualité. En fin de compte, cela peut conduire à des pertes financières pour un client particulier ou pour une entreprise.

Les fournisseurs qui cumulent le plus de litiges

Les dysfonctionnements volontaires ou pas des distributeurs d'électricité entraînent des mécontentements légitimes des clients :

  • Passage du tarif réglementé à une indexation de l'offre au prix de marché sans fournir d'information claire à l'usager.
  • forte augmentation de la facture sans un avertissement préalable suffisamment précis
  • niveaux réels de consommation très inférieurs aux mensualités établies et non réadaptées.
  • versement d'avances de trésorerie dont les clients n'ont jamais été remboursés
  • lors d'un changement de fournisseur d'énergie erreur d'affection liée à l’identification du compteur Linky.
  • après la résiliation du contrat persistance de prélèvements injustifiés.

Le taux moyen de litiges est en moyenne de 78 pour 100000

Les services du Médiateur Nationale de L’Énergie ont enregistré (pour 100000 contrats) :

  • Ohm Énergie : 416 plaintes
  • Greenyellow 326 plaintes
  • Mint Énergie 261 plaintes
  • ENI 218 plaintes.

Litiges publiés par Le Médiateur de l'énergie

Litiges reçus en 2021 pour les clients résidentiels rapportés à 100 000 contrats gaz ou électricité en portefeuille.

Par équité, les litiges reçus par les médiateurs internes des fournisseurs qui en disposent sont également comptabilisés.
Seuls apparaissent les fournisseurs nationaux ayant plus de 100 000 clients sur la zone ENEDIS/GRDF.
Le fournisseur E. LECLERC ÉNERGIES ayant quitté le marché en octobre 2021, son taux de litige n’a pas été calculé.

Qu'est-ce qu'un mauvais courtier ?

Certains sites aux noms multiples sont chargés de rabattre des clients pour les faire changer de fournisseur d'énergie : ce sont des courtiers.
Beaucoup de sites "comparatifs sont en réalité des courtiers rémunérés en fonction des contrats signés par leur intermédiaire. Un site a été qualifié de « parasitisme », mais il n'est pas le seul a franchir la ligne rouge par des pratiques douteuses. Le comparatif d’offres, prévu par la loi relative à l’énergie et au climat, présente toutes les garanties de neutralité et d’impartialité.

Rappelons au passage qu'il est préférable de rester à EDF qui a été volontairement mis par Bruxelles dans une situation difficile aggravée par des dépenses inconsidérées, des investissements hasardeux dans des EPR en France (Flamanville) et à l'étranger (Angleterre à Hinkley Point et en Finlande), les marchés de gros et le vieillissement des centrales nucléaires vieillissantes en fin de vie entachées de pannes récurrentes.

Pour éviter de travailler avec de mauvais fournisseurs et courtiers douteux, il est important de faire des recherches approfondies avant de signer un contrat et de s'adresser directement au fournisseur. Les entreprises doivent évaluer les offres de différents fournisseurs et courtiers avant de décider de travailler avec eux. Les particuliers ou entreprises doivent également s'assurer qu’ils comprennent les termes du contrat avant de le signer.

Source : Rapport du médiateur de L'énergie

Que peut faire le Médiateur de l'énergie ?

Le médiateur de l’énergie est un guichet unique de conseil, d’information et d’assistance technique en matière d’énergie.

Il a pour missions de :

  • informer et orienter le consommateur sur les questions liées à l’énergie
  • rechercher des solutions amiables aux litiges opposant le consommateur à son fournisseur d’énergie
  • intervenir auprès des pouvoirs publics sur toutes les questions relatives à l’énergie
  • participer à la sensibilisation du public sur les questions d’énergie.

Conclusion

  • Restez toujours au tarif réglementé EDF même si les offres des épiciers refleurissent lorsque les beaux jours reviendront
  • Vérifiez la puissance du compteur qui devra être le plus adapté possible afin d'éviter de payer un abonnement élevé.
  • Les tarifs EDF EJP, heures creuses/Heures pleines ne sont plus rentables. Mais changer de barème ou d'ampérage entraîne des frais : calculez votre intérêt financier.

Si vous voulez changer 2 choix :

Ne vous attendez pas à faire des économies énormes, car les fournisseurs rivalisent d'imagination pour être attractif au départ puis facturer la prime de la fidélité c'est-à-dire que les anciens clients payent plus cher que les nouveaux. La seule solution est d'économiser l'énergie par la sobriété.



Recherche de mots clefs dans les articles

4 articles
Dernière mise à jour le 03/02 à 23:51

Comment réduire sa consommation et sa facture d'électricité ?

Dernière mise à jour le 22/06 à 10:33

7 raisons d'agir pour faire des travaux d'économie d'un logement

Dernière mise à jour le 01/07 à 10:01

Fournisseurs et courtiers épinglés par Le médiateur de l'énergie

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:36

20 éco-gestes d'économie pour réduire sa facture d'énergie

1681 vues


Fin des articles