Électricité Le rendement et les pertes sur le réseau

Temps de lecture: 8 min , Dernière mise à jour: 10/02/2024
Voir les articles de même catégorie:
Finances et économie > Électricité tarifs

Sommaire


Énergie finale et énergie primaire sont deux notions à ne pas confondre. L'énergie finale est la quantité d'énergie distribuée à l'usager qui est comptabilisée à son compteur quand il s'agit d'électricité ou de gaz. L'énergie primaire est la quantité d'énergie consommée en amont pour fournir l'énergie finale.

Énergie finale et énergie primaire

Énergie finale et énergie primaire sont deux notions à ne pas confondre. L'énergie finale est la quantité d'énergie distribuée à l'usager qui est comptabilisée à son compteur quand il s'agit d'électricité ou de gaz.

L'énergie primaire est la quantité d'énergie consommée en amont pour fournir l'énergie finale. L'énergie primaire correspond aux vraies consommations d'énergie du pays, contrairement à l'énergie finale. La filière électrique est déstabilisée actuellement, car en matière d'énergie primaire, l'électricité se classait très mal. Il fallait en effet 2,58 kWh pour fournir 1 seul kWh à l'usager, en raison du faible rendement des centrales nucléaires et des pertes en ligne significatives.

Dans la Règlementation thermique 2012 (RT 2012) le gaz était favorisé rendait le chauffage et le chauffe-eau électrique peu intéressant. Pour la RE 2020, le coefficient a été changé de 2.58 à 2.3 rendant ainsi l'électricité compatible avec la construction neuve.

Les pertes sur le réseau

Les pertes du réseau électrique — notamment par effet Joule — varient avec la consommation et la distance à parcourir. Elles sont influencées par 4 facteurs :

1 : Résistance des câbles

Les câbles généralement constitués de fils de cuivre ou d'aluminium de gros diamètre utilisés pour transporter l'électricité présentent une certaine résistance qui entraîne des pertes d'énergie sous forme de chaleur. Plus la distance est grande et plus les pertes sont importantes.

2 :Tension de transport :

Lorsque l'électricité est transmise sur de longues distances, elle est généralement transportée à des tensions élevées permettant de minimiser les pertes d'énergie lors du transport, car les pertes sont généralement proportionnelles au carré du courant électrique. Les pertes (Pertes) sont proportionnelles au carré du courant électrique (I) multiplié par la résistance (R) du conducteur. Les pertes sont exprimées en watts (W).

3 : Types de câbles et de lignes :

Différents types de câbles et de lignes de transmission ont des niveaux de pertes différents. Par exemple, les lignes à haute tension (comme les lignes à courant continu) ont généralement des pertes inférieures aux lignes à basse tension. L'utilisation de matériaux conducteurs plus efficaces peut réduire les pertes.

4 : Facteurs environnementaux :

Les conditions environnementales affectent les pertes du réseau électrique. Ainsi les températures élevées augmentent la résistance des câbles et entraînent des pertes supplémentaires. Les tempêtes endommagent les infrastructures électriques et génèrent des pertes.

Poteau électrique en béton plié par vents violent tempête 2009. Photo Picbleu

tempête-arbres-coupés-poteau-électrique-plié-par-vent

Tension de transport de l'électricité

  1. Basse tension (BT) : Elle est utilisée pour la distribution d'électricité à usage domestique et commercial. Elle est généralement inférieure à 1 000 volts (V), autour de 220 V pour les applications résidentielles.
  2. Moyenne tension (MT) : Elle est utilisée pour la distribution de l'électricité sur des distances moyennes, souvent dans des zones urbaines ou industrielles. Elle se situe généralement entre 1 000 volts et 69 kV. (1 kilovolt, kV)
  3. Haute tension (HT) : Elle est utilisée pour le transport de l'électricité sur de longues distances, souvent entre différentes régions ou pays. Elles sont généralement entre 69 kV et 765 kV.
  4. Très haute tension (THT) : Elle est utilisée pour le transport à très longue distance de l'électricité sur de grandes interconnexions ou sur des câbles sous-marins. Elles sont de 765 kV et plus.

Le système électrique mesure l'énergie à différents niveaux, en particulier :

  • L'énergie facturée au consommateur final.
  • L'énergie injectée sur le réseau par une centrale électrique.
  • L'énergie brute de la centrale de production d'électricité.

L'écart entre les énergies mesurées à l'entrée et à la sortie mesure les pertes dans le système :

  • dans la centrale jusqu'au transformateur de haute tension.
  • dans le transport par haute tension jusqu'au transformateur de moyenne tension (1).
  • dans les circuits de distribution.
  • chez le consommateur.

Les pertes sur tous les réseaux en France, (32 TWh en 2007), sont mesurées par l'écart entre l'énergie injectée sur le réseau et l'énergie livrée au compteur et facturée. Ces pertes incluses dans les statistiques officielles, de l'ordre de 6 % en France, n'incluent pas la perte électrique au niveau des centrales. Ce décalage provient de l'écart entre la production brute comprenant le fonctionnement des auxiliaires (pompes primaires et secondaires, transformateurs, usages internes, etc.), et la production nette en sortie des transformateurs des centrales. Ce dernier chiffre apparaît dans les statistiques de production.

Source : l’énergie électrique en France, RTE 2007

Limitation des pertes sur le réseau

Les pertes du réseau peuvent être limitées en améliorant :

  • Les pertes en moyenne et basse tension (1), par exemple dans les fils d'alimentation ou dans les transformateurs (les technologies les plus récentes peuvent être utiles pour limiter ces pertes). Cette partie des pertes du réseau est liée à la saisonnalité de la consommation, ainsi lorsqu'un réseau rural est sollicité en hiver par des consommations de pointe (2) — comme le chauffage électrique — qui saturent le réseau et conduisent à des renforcements payés par les impôts locaux et par une taxation sur les consommateurs urbains.
  • En abandonnant ou en limitant le chauffage électrique (économies d’énergie et filières locales pour le développement du bois énergie), il est possible de limiter la perte hivernale et une part des dépenses de renforcement du réseau. Le gain en énergie peut alors être considéré comme proportionnel à la diminution du chauffage électrique de pointe.
  • Toutes les actions menées sur l’utilisation des usages et notamment celui du chauffage électrique (par exemple, la limitation de la consommation d'électricité avec le tarif EJP — Effacement Jours de Pointe — d'EDF) permettaient aux usagers de payer un tarif heures creuses toute l'année à condition d'accepter un tarif du kWh élevé pour 22 jours de consommation en pointe. Ce tarif avait l’avantage d’éviter la saturation des réseaux de distribution en hiver ou lors des pointes de consommations.
  • L’injection dans le réseau de sources alternatives d'énergie. Ces sources alternatives d'énergie dont les bénéfices en termes de répartition de la distribution électrique sont démontrés sans contestation possible.
  • L'adoption de technologies optimisées récentes (transformateurs avancés, systèmes optimisés, rénovation de transformateurs et d'équipements). Ces pertes en très haute tension resteraient limitées en moyenne à 2 % du total produit (2.09 % en 2006 source RTE). Les quantités de pertes électriques tendront à diminuer si les distances moyennes de transport diminuent (système moins centralisé). Le remplacement graduel des transformateurs par des transformateurs économes pourrait améliorer les rendements dans un délai de 10 ans.

Les pertes électriques : les pertes de transmission représentent 55 % dans les centrales électriques. Photo Picbleu

Lignes haute tension et santé

Sont-elles dangereuses pour la santé ?

Une ligne à Très Haute Tension de 400 000 volts génère un champ électro-magnétique d’environ 6 µT. Le champ magnétique se mesure en microtesla. Les informations rassurantes indiquent qu'aucune étude n'a prouvé la nocivité et que 375 000 personnes vivraient à proximité de lignes électriques HT. Il suffit de se placer sous des lignes électriques à haute tension, d'observer et de réfléchir…

Respectez la nature, sauvez un arbre ! Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité.

Remarques à ceux qui se reconnaitront

“Plus vous serez ignoble, mieux ça ira.” Stratégie de l’invective.
Les pseudos experts cachent leur ignorance sous l'invective.

Sources

Programme scénario négaWatt - www.negawatt.org

(1) Les pertes locales peuvent dépasser 10 %. Ces usages entraînent une dépense équivalant à environ 0,6 milliard d'euros par an que l'on peut considérer comme un soutien financier aux formes de chauffage électrique.
(2) Consommation de pointe : Se dit d'une consommation d'électricité épisodique et forte, la consommation de pointe s'oppose à la consommation de base qui est une consommation constante tout au long de l'année.
(3) Source : Michel Colombier Travaux sur l'inadéquation des tarifications d'électricité, Centre International de Recherche sur l'Environnement et le Développement (CIRED).

Union internationale des télécommunications (UIT)
Association internationale de l'électricité (AIE)
Institut de l'électricité et de l'électronique (IEEE)
Agence internationale de l'énergie (AIE)
Agence de la transition écologique (ADEME)
Commission de régulation de l'énergie (CRE)



Recherche de mots clefs dans les articles

24 articles
Dernière mise à jour le 20/02 à 08:44

Hausse du kWh d'électricité Les raisons des augmentations d'EDF

Dernière mise à jour le 15/03 à 14:25

Hausse électricité 02 2024 tarif HC/HP +9,8% base+8,6% EJP +10.38%

Dernière mise à jour le 10/02 à 22:23

Tarif EDF EJP Effacement jour de pointe Hausse des tarifs

Dernière mise à jour le 01/02 à 22:23

Prix de marché et prix réglementés de l'électricité en France

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:37

Hausse de 84 % du prix de l'électricité pour professionnels

Dernière mise à jour le 08/03 à 09:52

Fournisseurs électricité gaz naturel Médiateur de l'énergie

Dernière mise à jour le 02/04 à 08:21

Hausse de l'électricité : Les taxes font aussi augmenter les tarifs EDF

Dernière mise à jour le 04/05 à 10:49

La fée électricité a mué en sorcière prix. Inflation du tarif EDF

Dernière mise à jour le 04/05 à 09:50

Pourquoi le prix de l'électricité va encore augmenter en France

Dernière mise à jour le 25/01 à 13:31

Electricité ce qu'il faut absolument savoir pour faire le bon choix

1004 vues

Dernière mise à jour le 19/02 à 09:38

Quel est le fournisseur d'électricité verte le plus intéressant ?

1006 vues

Dernière mise à jour le 04/01 à 21:37

Hausse de 25 % du prix de l'électricité de février 2023 à février 2024

1062 vues

Dernière mise à jour le 20/02 à 08:35

le coefficient d’énergie primaire de l’électricité est passé de 2,58 à 2,3

1117 vues

Dernière mise à jour le 09/04 à 09:28

EDF Grilles tarifaires de l’offre tarif Bleu option base

1842 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 11:45

Prix électricité Les raisons de la hausse continue du tarif

1895 vues

Dernière mise à jour le 08/03 à 08:58

Comparatif prix fournisseurs électricité Quel est le moins cher

2312 vues

Dernière mise à jour le 17/02 à 09:27

Electricité Avez vous la bonne puissance de compteur EDF

2344 vues

Dernière mise à jour le 14/03 à 08:54

Quel est le meilleur fournisseur d'électricité (comparatif)

2550 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:44

Questions et réponses Les hausses des tarifs gaz électricité

2666 vues

Dernière mise à jour le 30/03 à 10:32

Pourquoi faut-il limiter le chauffage électrique ?

7050 vues

Dernière mise à jour le 15/03 à 16:51

Le tarif EDF Heures creuses et pleines n'est plus rentable

7635 vues

Dernière mise à jour le 29/03 à 11:43

EDF Grilles tarifaires offre option Tempo bleu Blanc Rouge

9279 vues

Dernière mise à jour le 10/02 à 10:43

Électricité Le rendement et les pertes sur le réseau

15109 vues

Dernière mise à jour le 04/05 à 08:24

Pourquoi les tarifs et prix de l'électricité vont augmenter

39324 vues


Fin des articles