Qu'est-ce que transition énergétique et la croissance verte ?

Temps de lecture: 6 min , Dernière mise à jour: 12/02/2024
Voir les articles de même catégorie:
Environnement, climat et santé > Environnement actions

Sommaire


Quels sont les enjeux de la transition énergétique ? Quels sont les domaines d’application ? Quels sont les objectifs ? Qui est concerné ? Quels sont les acteurs ? La transition est-elle véritablement destinée à protéger la planète ? Malheureusement non, cet article explique les tenants et aboutissants.

La transition énergétique

Elle est présentée comme une étape pour passer de la société de consommation que nous connaissons avec une consommation sans limites de pétrole et d'énergies fossiles à une société plus sobre et simplement plus respectueuse de l'environnement sans pouvoir encore utiliser le terme écologique. La transition énergétique permettrait une croissance verte grâce à la rénovation des bâtiments et au principe d'éco-conditionalité plus vertueux pour l'environnement.

C'est la théorie, car malheureusement, en pratique, le développement des énergies vertes s'avère aussi polluant que les énergies fossiles.

Le photovoltaïque fait partie des énergies renouvelables les plus intéressantes même si la France rencontre des difficultés pour développer cette filière.

La transition énergétique est une simple étape, mais nécessaire pour passer à une société plus économe grâce à la rénovation des logements et de l'aide financière importante apportée par les pouvoirs publics.

Quel est le but de la transition ?

Cette transition est motivée par plusieurs facteurs, notamment la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique, de diminuer la dépendance aux énergies fossiles qui sont limitées et ont des effets environnementaux néfastes, et de promouvoir la sécurité énergétique en diversifiant les sources d'approvisionnement.

La transition énergétique implique souvent des changements au niveau des politiques publiques, des investissements dans la recherche et le développement de nouvelles technologies, des incitations à l'utilisation d'énergies renouvelables, ainsi que des mesures visant à promouvoir l'efficacité énergétique dans les secteurs résidentiel, commercial et industriel. Cela peut également impliquer des modifications dans les infrastructures de production, de distribution et de stockage de l'énergie.

En résumé, la transition énergétique sert à transformer en profondeur la manière dont nous produisons, utilisons et pensons l'énergie afin d'atteindre des objectifs de durabilité environnementale et de sécurité énergétique sur le long terme.

Qu’entend-on par « transition énergétique » ?

Le mot « transition » est le passage d’un état à un autre. Dans la transition énergétique, le but est d'imaginer, d'inventer d'innover pour mettre en œuvre des technologies et des pratiques innovantes pour réduire l’impact de notre production d’énergie sur la planète. Les populations humaines se développent à très grande vitesse et certains pays absorbent une très grande partie des ressources : il faudrait 4.6 planètes pour subvenir à des besoins parfois absurdes. Posséder un yacht plus gros que les autres dont le remplissage des réservoirs nécessite 1 million de litres de carburant est un exemple de la cupidité humaine.

La transition énergétique regroupe l’ensemble des mesures à adopter pour une activité humaine responsable et consciente de la préservation du futur pour un modèle plus durable, et plus soucieux des enjeux environnementaux. On parle d'exigence d’efficacité énergétique ou d'efficience thermique. Il est possible de les obtenir par la diversification des sources d’énergie (appelé mix énergétique) ou la promotion des énergies renouvelables. La transition énergétique concerne tout le monde (producteurs d’énergie, sociétés de transport, particuliers, industriels), les villes, les communes, les collectivités, toutes les activités et les entités qui sont consommatrices d’énergie.

La transition énergétique répondrait selon ses promoteurs aux problématiques globales du réchauffement climatique, de l’atteinte à la biodiversité, de la raréfaction des énergies fossiles et de l’inégalité des sources d’approvisionnement, ainsi toutes les populations mondiales sont concernées.
Mais, le développement des énergies vertes dites renouvelables s'avère extrêmement polluant et destructeur pour la nature.

Bien sûr d'un point de vue technique, les marges de progression dans l’innovation seraient nombreuses et concouraient à l’émergence de nouveaux emplois « verts ». Le développement des énergies renouvelables, le stockage de l'énergie, la conception d’une gestion « intelligente » de l’énergie impliqueraient la société avec un fonctionnement en réseau, plus solidaire.

La transition énergétique serait une simple étape nécessaire pour passer à une société plus économe grâce à la rénovation des logements et de l'aide financière importante apportée par les pouvoirs publics.

Cette notion désigne le passage du système énergétique actuel utilisant des ressources non renouvelables vers un bouquet énergétique basé principalement sur des ressources renouvelables. Le remplacement progressif des combustibles fossiles et des matières radioactives par des sources d'énergies renouvelables masque le vrai problème : le nombre d'habitants exponentiel qui aspirent à toujours plus de confort et qui donc consomment de plus en plus d'énergie dont l'électricité omniprésente.

Quels sont les enjeux de la transition énergétique ?

3 piliers permettent de diminuer la demande et donc de consommer moins sans diminuer le confort (une box internet qui est éteinte la nuit avec un simple programmateur n'est pas une contrainte ni une frustration, mais une économie réelle de plusieurs dizaines d'euros annuels). Ces économies peuvent être réalisées sans hypothéquer les activités économiques et industrielles.

Les 3 piliers de la transition énergétique reposent sur :

  1. L'économie d'énergie par des changements de comportement et d’organisation de la société (Exemples, extinction d'une lampe lorsque l'on quitte une pièce, mise à l'arrêt des veilles des appareils électriques notamment la nuit et pour les collectivités limitation du temps d'allumage des enseignes lumineuses et éclairages publics, etc.)
  2. L'économie d'énergie par l'usage d'appareils performants (pour un même service, moins d’énergie consommée). Cette consommation rationnelle et plus efficace permet des économies considérables (Exemple lampes basse consommation, chaudières hybrides, pompes à chaleur, etc.)
  3. L'utilisation d'énergies renouvelables et durables. (Exemple : des panneaux photovoltaïques alimentent une maison en électricité auto consommée).

Les énergies renouvelables

Pourraient-elles remplacer les énergies fossiles ?




Recherche de mots clefs dans les articles

32 articles