Pourquoi 5 types d'énergie renouvelable ne se développent pas

Temps de lecture: 5 min , Dernière mise à jour: 03/10/2023

Les grandes puissances qui produisent les énergies conventionnelles comme le pétrole ont trouvé un concurrent redoutable : les 5 types d'énergies renouvelables.

​​

Les énergies renouvelables 

Il existe 2 énormes problèmes pour les grandes puissances : les énergies renouvelables (hydraulique, éolien, solaire) :

  • elles sont inépuisables
  • le prix de leur technologie a baissé si vite qu'elles se sont retrouvées en concurrence directe avec les énergies classiques.

Rassurez-vous, car notre unique planète possède une capacité remarquable à s'adapter aux changements. Son secret : le temps. Il lui suffira de 12 000 ans pour effacer même les isotopes que l'industrie nucléaire a créés. Par contre, ce sont les humains qui sont en danger, pas la planète.

La sobriété est la base 

Les raisons pour lesquelles les 5 types d'énergies renouvelables ne se développent pas :

  • Même si les prix et les impacts environnementaux des énergies fossiles ne cessent d'augmenter, les grandes puissances mondiales qui produisent les énergies conventionnelles comme le charbon, l'électricité, le pétrole, le gaz ou l'uranium ont trouvé un concurrent redoutable : les énergies renouvelables.
  • Ainsi, le particulier, la collectivité ou l'agriculteur peuvent produire eux-mêmes leur propre énergie, devenir ainsi auto producteurs et indépendants grâce au photovoltaïque

Les actions de lobbying 

Les actions des grandes puissances mondiales contre les VENR (Vraies Energies Renouvelables)

En réaction, de nombreuses actions de lobbying sont déployées afin de contrer ce risque de manque à gagner :

1) Tenter d'influencer les politiques publiques afin de conserver les subventions aux combustibles fossiles 550 milliards versés en 2012 (Source AIEA Agence Internationale de l'Énergie). La consommation d'électricité a diminué avec la crise économique et a fortement réduit l'activité des centrales thermiques : d'après les « experts », les énergies renouvelables en seraient responsables.
2) Créer une association anti éolienne pour saisir le conseil d'État afin de considérer que le mécanisme de rachat préférentiel de l'électricité photovoltaïque est en fait une subvention.
3) Demander des subventions à la commission européenne pour favoriser le nucléaire.
4) Communiquer adroitement auprès des médias afin de démontrer par exemple que les énergies renouvelables seront très coûteuses pour moderniser les réseaux et qu'elles feront augmenter les factures d'électricité.
5) Faire passer dans les médias des informations erronées indiquant par exemple :

  • Que les panneaux solaires posent le problème du recyclage, alors que justement les composants sont basiques (verre, silicium, etc.) et peuvent être facilement récupérées à la différence d'un smartphone, d'un téléviseur ou appareil électronique dont seulement 1 % sont recyclés.
  • Que les isolants type sont fabriqués à partir de boues de papier et traités avec un produit chimique (le même que celui employé pas les fabricants de laines minérales) pour éviter la vermine.

Des pays taxent le solaire 

Certaines actions contre les énergies renouvelables sont menées dans plusieurs pays :

  • La France revient rétroactivement sur les  issue des panneaux photovoltaïques.
  • L'État espagnol est revenu sur les conditions des contrats d'achat de vente d'électricité conclus sur 20 ans,
  • La République tchèque taxe rétroactivement l'énergie photovoltaïque.

Les vraies énergies renouvelables : une question de complémentarité.

L’application de sources d’énergie renouvelables ne s’envisage pas en termes d’exclusion, mais plutôt de complémentarité. En effet, nous avons besoin d’une combinaison d’applications, même s’il reste cependant d’abord à écarter un certain nombre d’obstacles pratiques, notamment en matière d’aménagement du territoire Français.
Partout, il est possible d'appliquer une palette très large de sources d'énergies renouvelables.

La France possède-t-elle assez de ressources renouvelables ?

Il faut absolument réfuter le mythe selon lequel la France aurait trop peu de soleil, de vent ou d’eau pour assurer son indépendance énergétique.

La biodiversité et les énergies renouvelables sont intimement liées.

En effet, sans réduction de la consommation des énergies et carburants fossiles, sans la limitation des émissions de gaz à effet de serre, il sera vain d'espérer combattre la perte de biodiversité dans les écosystèmes naturels.

Pour survivre aux modifications climatiques et notamment le réchauffement climatique (rebaptisé réchauffement climatique) tous les écosystèmes devront rester équilibrés et surtout en bonne santé à l'avenir.

Ces écosystèmes sont indispensables à l'homme pour sa survie et toutes les sources d'énergie (y compris les énergies renouvelables) qu'il utilise à plus ou moins bon escient sont susceptibles d'avoir un impact sur la biodiversité. 

Notre monde fini

Selon les règles de l'économiste Japonais Yaka qui avait mis en équation toutes les variables pour limiter les gaz à effet de serre. La progression exponentielle d'un nombre d'humains de plus en plus prédateurs est un problème pour la vie sur la planète Terre.

2 milliards de voitures en 2050 : Dame nature pourra-elle nous supporter ?

La voiture électrique est-elle "écologique"

Sur un autre plan, cette animation donne une autre idée de l'activité humaine notamment vis-à-vis des énergies.



Recherche de mots clefs dans les articles

27 articles