Le gaz naturel et gaz de ville définition transport stockage

Voir les articles de même catégorie Gaz naturel et biogaz

Sommaire


Le gaz naturel est la deuxième source d'énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole. Son usage est en développement important partout dans le monde.

Le gaz naturel et le gaz de ville

Le terme gaz de ville est abandonné depuis plus de 40 ans. Le gaz de ville désignait le gaz distribué autrefois par les réseaux urbains situés dans les principales agglomérations. Le gaz de ville était également appelé gaz d'éclairage, car il alimentait les réverbères, il était fabriqué dans des usines à gaz par distillation de houille ou par le craquage thermique de produits pétroliers. Le gaz de ville contenait du monoxyde de carbone (CO), un gaz très toxique et polluant. Le gaz de ville a été remplacé par le gaz naturel qui est une appellation commerciale du gaz méthane.

Le gaz naturel : définition

Le gaz naturel est composé d'hydrocarbures gazeux constitués de méthane CH4, d'Éthane C2 H6, de propane C3 H8 et de butane C4 H10, il accompagne souvent le pétrole, car il s'est formé dans les mêmes conditions que ce dernier. Le gaz naturel fait partie des combustibles fossiles, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures à l'état naturel sous forme gazeuse.

Le transport et le stockage du gaz naturel

Le gaz naturel est acheminé sous terre par gazoducs (à l'état gazeux) et sur mer par navires-méthaniers (à l'état liquide). Il circule ensuite à haute pression (environ 67 bars) dans le réseau de transport. Après abaissement de sa pression, il est injecté dans le réseau de distribution. C'est ce dernier réseau qui alimente les particuliers, les professionnels et de nombreux industriels. Seuls les très gros industriels peuvent être alimentés directement par le réseau à haute pression.

Le réseau de distribution de gaz naturel

Quelles sont les villes et quelle est la liste des communes raccordées au gaz naturel en France (gaz de ville) ?


Tarifs réglementés électricité et gaz naturel

Le Parlement a adopté une proposition de loi relative aux tarifs réglementés d'électricité et de gaz naturel. Cette proposition de loi autorise, sous certaines conditions, les consommateurs à revenir aux tarifs réglementés, même s’ils avaient opté pour des offres au prix du marché (valeur marchande).

L’Assemblée nationale avait adopté le 10 janvier 2008, en deuxième lecture, une proposition de loi déposée par le Sénat, autorisant sous certaines conditions les consommateurs à revenir aux tarifs réglementés d’électricité et de gaz naturel.

Certaines dispositions de la loi du 7 décembre 2006 relative au secteur de l’énergie précisaient que l’usager ayant exercé son éligibilité sur un site de consommation n’était plus autorisé, ni l’occupant suivant, à bénéficier des tarifs réglementés. Ce choix était donc irréversible. La proposition de loi adoptée par le Parlement visait à revenir sur cette situation.

Pour l’électricité, le principe de la réversibilité totale est acquis, sous certaines conditions :

— En cas de déménagement, tout nouveau locataire ou propriétaire pourra désormais souscrire un contrat aux tarifs réglementés, même si son prédécesseur a exercé son éligibilité. Cette disposition s’applique également aux petits clients professionnels visés par l’article 43 de la loi du 7 décembre 2006 susvisée.
— Un consommateur, même s’il a conclu un contrat au prix de marché pourra revenir aux tarifs réglementés après un délai de six mois. (Exclusion faite des petits clients professionnels).

Gaz naturel avantages inconvénients

Comme toute énergie découvrez le gaz naturel ses atouts et faiblesses



Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les articles

878 articles

La France voulait réduire le nucléaire dans le bouquet énergétique

La France voulait réduire la part du nucléaire dans son bouquet énergétique et fermait la porte à l'exploitation des gaz de schiste sur son sol et souhaitait vendre à la Pologne des réacteurs atomiques, tandis que le géant français Total énergies y cherchait du gaz de schiste. Source AFP.

Centrales nucléaires en France Conflit entre sécurité et profit

Hubert Reeves donnait une interview au journal « La Vie », le 24 mars 2011 où il déclarait « ce conflit entre la sécurité et le profit est pour moi une des raisons pour laquelle je pense que le nucléaire est une activité trop dangereuse pour être confiée aux « humains trop humains ». 

Centrales atomiques dans le monde Bilan nucléaire mondial

Le bilan nucléaire mondial est édifiant. Le parc nucléaire civil dans le monde comptait en 2021 444 tranches nucléaires dans 32 pays. Chiffres de l'Agence internationale de l'énergie atomique. À l'heure actuelle, 57 installations sont en cours de construction et 101 centrales nucléaires sont encore prévues. La Chine avait déclaré 31 projets de construction.

Vente et pose cheminée foyer Turbofonte gaz Gouesnou 29 Finistère

Vente et installation de cheminées inserts foyers et poêles à gaz de la marque Turbofonte. Un showroom Chaleur bois de 200 m2 situé 19 boulevard Gabriel Lippmann 29850 Gouesnou dans le Finistère (29) permet de découvrir une grande quantité de modèles à gaz.

Facteurs modifiant le rendement des chaudières de chauffage

​Le rendement d'une chaudière bois fioul ou gaz est le rapport entre le combustible consommé et l'énergie produite. Plus le chiffre du rendement est élevé et plus les économies seront importantes. Cet indicateur est essentiel pour le choix d'un appareil de chauffage. Le rendement des chaudières de chauffage est exprimé en PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur).

Cheminée insert gaz naturel propane Avantages inconvénients

Une cheminée à gaz chauffe efficacement sans odeur sans fumée et donne l’ambiance d'une cheminée traditionnelle sans les contraintes liées à l’utilisation du bois bûche. Quels sont les avantages et inconvénients des cheminées à gaz naturel ou gaz propane ? Cet article détaille tout ce qu'il faut savoir. 

La forêt en France diminue-t-elle ? Comment la préserver

La forêt reste le seul milieu où une certaine biodiversité perdure avec les vieux arbres dans les espaces boisés préservés de la main de l'Homme qui fait de la monoculture industrielle. L'État français, sous l'influence des lobbies pousse les consommateurs en octroyant des primes à s'équiper en équipements de chauffage au bois. Il est malheureusement impossible de substituer les produits pétroliers par la biomasse.

L’industrialisation de la forêt pour brûler les arbres est une erreur

500 scientifiques et économistes dont le biologiste américain Peter H. Raven ont envoyé une lettre le 11 février 2021, aux responsables européens Ursula von der Leyen et Charles Michel au président américain Joe Biden, au Premier ministre japonais Yoshihide Suga ainsi qu'au président sud-coréen Moon Jae-in. Cette mise en garde destinée aux dirigeants est destinée à les informer sur l’utilisation de la biomasse forestière.« Nous vous exhortons à ne pas porter atteinte à la fois aux objectifs climatiques et à la biodiversité en remplaçant la combustion fossile par le fait de brûler des arbres pour produire de l’énergie ».

Charger plus d'articles