Construire durable : réflexion sur l'habitat moderne

Temps de lecture: 9 min , Dernière mise à jour: 05/10/2023
Voir les articles de même catégorie:
Immobilier et logement > Logement écologique

Sommaire


Les populations ont de plus en plus conscience de leur environnement et de sa nécessaire préservation, il est donc impératif que l'habitat prenne en compte ces dimensions. Réaliser et promouvoir un habitat différent, économe et respectueux de l'environnement est une préoccupation majeure que les entreprises du bâtiment intègrent de plus en plus dans leur pratique.

​Des enjeux qui ne sont pas un effet de mode

En raison du réchauffement climatique dont on soupçonnait les conséquences lorsque cet article a été écrit et qui sont aujourd'hui malheureusement visibles avec des conséquences inattendues (sécheresse, inondations, canicules, etc.) les enjeux sont considérables et ne sont pas un effet de mode.​

Construire durable ou éco construire. Avant-propos
Nous rêvons de bâtir des logements et des maisons comme un espace humanisé en phase avec nos émotions intérieures pour dématérialiser nos peurs.

Maison à façade en chaux naturelle. Photo ACQUALYS ®

maison-ancienne-murs-chaux-renovation

Les témoins de notre civilisation

Le premier témoin de notre civilisation est l'agriculture, le second témoin l'urbanisme. Ces deux indicateurs de notre société dite moderne ont bouleversé notre paysage pour l'adapter d'une manière anarchique à nos exigences. La recherche puis la construction d'un habitat ont constitué l'un des tout premiers signes de civilisation dans l'histoire humaine.
Depuis l'âge des cavernes, les hommes ont su bâtir des maisons utilisant au mieux les ressources offertes par le milieu naturel, avec une grande diversité de techniques selon les climats et les cultures locales, l'impact sur le milieu était très faible et les méthodes adaptées. L’Homo Neandertalensis avait pour préoccupation de trouver le bon abri ou la bonne grotte pour lui assurer un minimum de confort contre la nuit, le froid et se protéger des prédateurs. Puis la modernité est apparue, la démographie galopante, le progrès technologique ont permis de s'affranchir de toutes les contraintes passées, la planète entière est devenue accessible pour les pays riches. Pour édifier, chauffer ou climatiser les logements les hommes ont soutiré du sous-sol une énergie abondante et bon marché, nous autres Homosapiens, vivons quotidiennement nos angoisses dans des univers d’asphalte, de béton et d'acier.

Les villes modernes

Où les villes s’arrêteront elles ? Il suffit d’entrer dans des agglomérations ou la nature a pratiquement disparu : voies de circulations bitumées à 2, 3, 4, 5 voies, équipées de radars (Radio Detection and Ranging) verbalisateurs (dont les rayonnements électromagnétiques hyperfréquence ont un impact sur la santé encore aujourd'hui inconnu) balayent chaque automobiliste et chaque passager roulant méthodiquement dans une direction unique, à une vitesse déterminée, guidés par les bretelles de sortie, bordées par des murs antibruit, eux-mêmes cachant des voies ferrées qui jouxtent des zones industrielles, des bâtiments faits d’acier et de béton.

La ville qui ne dort jamais

La statue de la liberté à New-York « la ville qui ne dort jamais » 1214 km2, 8 468 000 habitants, la démesure à l'échelle de l'Amérique, pays des superlatifs. Les États-Unis ne nous précèdent que de quelques années et il est possible d’imaginer que très vite beaucoup de villes françaises seront à l’image de New York, occupant chacune une superficie de 1214 km2. Lorsque vous vous déplacerez, vous roulerez en permanence dans une agglomération à 30 km/heure sauf lorsque vous prendrez l’itinéraire balisé, fléché pour prendre l’autoroute…

Heureusement aujourd'hui, le coût croissant de l'énergie, l'épuisement des réserves fossiles et l'absolue nécessité de réduire nos émissions de C02 pour limiter le dérèglement climatique obligent les pays industrialisés à réviser leurs modes de vie. La réduction de la consommation énergétique dans les transports ou l'industrie demandera des choix et des adaptations difficiles, car si la majorité des personnes interrogées en France et ailleurs sont sensibilisées aux problèmes climatiques, bien peu changent radicalement leur mode de consommation. Ainsi, le renchérissement du pétrole a-t-il comme aspect positif un élément pédagogique signifiant que tout ce qui sur la planète est unique et irremplaçable et qu'elle fonctionne sur un équilibre intelligent que l'homme en quelques décennies à bouleversé.

La statue de la liberté à New-york survolée par un avion. Le dernier jour avant le COVID, il y avait eu 220 000 vols dans la même journée. Sobriété ?

statue-de-la-liberté-à-New-York-et-avion-léger

La maison du XXIe siècle

La maison du XXIe siècle ne ressemblera pas aux visions futuristes d'il y a cinquante ans et il n'y aura pas de retour à la grotte ni à la chandelle. Dans l'habitat, les solutions simples existent, sont plus accessibles et sont synonymes d'amélioration de la qualité de vie. Cette maison saine, confortable, modulable, non polluante, respectueuse de l'environnement et, surtout, agréable à vivre, remet au goût du jour des méthodes et des matériaux que l'on pensait dépassés.

Une prise de conscience de certains

Une partie de la population a de plus en plus conscience de son environnement et de sa nécessaire préservation, il est donc impératif que l'habitat prenne en compte ces dimensions. Les enjeux sont considérables et ne sont pas un effet de mode. Réaliser et promouvoir un habitat différent, économe et respectueux de l'environnement est une préoccupation majeure que les entreprises du bâtiment intègrent de plus en plus dans leur pratique.

La nature et le temps ont toujours raison

Toute modification de la nature doit vous sensibiliser à l'impact environnemental pour votre démarche de bâtisseur. La nature et le temps ont toujours raison aussi il est préférable de construire durable.

L'esprit : la préservation des ressources naturelles, leur accès équitable pour tous et la limitation des émissions polluantes nuisibles à la santé, à la biodiversité et au climat sont les enjeux majeurs de développement durable. La modification des comportements d’achat et de consommation d’énergie, d’eau et de matières premières passe par l’application de principes simples et pratiques dans la vie quotidienne.

  1. Travaillez avec un spécialiste du bio climatique
  2. Optimisez son orientation pour bénéficier des apports solaires en intersaison et bloquer le rayonnement solaire en été.
  3. Construire un logement de petite taille (100m2)
  4. Faire un bâtiment simple sans décrochages
  5. Éviter les distances importantes domicile/travail
  6. Opter pour des matériaux de construction sains

Il existe quatre aspects essentiels pour une maison idéale.

  1. Une maison écologique
  2. Une maison bioclimatique
  3. Une maison saine
  4. Une maison passive.

Les matériaux bio sourcés

L’État a notamment pour ambition de développer significativement l’usage du bois dans la construction en valorisant ses atouts environnementaux

Les termes éco-contruire ou écorénover encadrés par des normes.
Les termes « Écoconstruire » ou « écorénover » indiquent que l'on cherche à atteindre une haute performance sur plusieurs cibles touchant à l’environnement, au confort et la santé des occupants d’un bâtiment. La préservation des ressources énergétiques (matières premières, eau), la lutte contre le changement climatique, la réduction des déchets et de la pollution, la qualité de l’air intérieur, le confort des occupants (acoustique, visuel), la qualité environnementale et sanitaire des produits de construction sont la préoccupation première. Pour pouvoir être guidés dans cette démarche et de les aider dans leurs projets, les acteurs de la construction disposent de référentiels, de normes et de certifications afin de garantir l’atteinte de ces performances.

La FFB

La Fédération Française du Bâtiment à l'initiative de construction durable

Un exemple de construction durable avec la Fédération française du bâtiment qui est à l'initiative de multiples actions répondant à cet objectif de construction durable. Elle a largement participé et contribué aux travaux du Grenelle environnement en insistant sur la nécessité d’accompagner les maîtres d’ouvrage et les particuliers pour la réalisation des travaux, des domaines d'action qui sont portés par la FFB auprès des pouvoirs publics et des donneurs d'ordre. Elle participe également à la réalisation concrète de bâtiments exemplaires.

La FFB a créé une plaquette et une formation FEEbat

Une plaquette élaborée à l'initiative de la FFB de l'Aude présente les grands principes de construction durable pour l'habitat. En liaison avec la Commission Environnement et Construction durable de la FFB, ce document présente les points clés à prendre en compte dans les projets de construction. Pédagogique, cet outil de sensibilisation s'adresse aux particuliers et aux constructeurs de maisons individuelles. Pour accompagner, les professionnels de la Fédération française du bâtiment s’engagent avec Bâtir avec l’environnement, leurs adhérents se forment dans le domaine de la rénovation énergétique avec FEEBat.

  • des démarches en faveur des économies d'énergie
  • de la gestion des chantiers à faible nuisance, du recyclage des déchets de construction
  • de la qualité de l'air intérieur, des économies d'eau.

Les autres pages


Habitat sain, construction durable ou éco construction
Codes INSEE NAF-APE plombier, chauffagiste, électricien, pros bâtiment
FFB : La fédération Française porte-parole du bâtiment
Géothermie chauffage habitat par pompe à chaleur géothermique
Bois de chauffage, bûches, granulés et plaquettes bois

Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?



Recherche de mots clefs dans les articles

13 articles

Fin des articles