Courbe d'évolution des prix des énergies de 1999 à aujourd'hui

Temps de lecture: 7 min , Dernière mise à jour: 03/10/2023

Courbe d'évolution des prix des énergies de 1999 à aujourd'hui. Les entraînent des enjeux considérables, car la France importe une part très importante de ses ressources énergétiques. La maîtrise des consommations d’énergie est devenue indispensable, l'enjeu économique se superpose à un autre enjeu, celui de la réduction des émissions de gaz à effet de serre. 


 

Performances énergétiques

 Cet article décrit les performances énergétiques, environnementales et économiques de toutes les énergies des différents systèmes de chauffage existants pour les maisons individuelles et logements collectifs chauffés individuellement (habitat individuel), neufs ou existants. La prise de décision individuelle concernant le chauffage central collectif est généralement limitée, de plus, relevant de systèmes techniques très différents des maisons individuelles, ce sujet n’est pas traité dans cet article.

Deux postes coûtent très cher à la Nation : le transport routier 32 % ainsi que le chauffage des bâtiments qui représente à lui seul 43 % de l’énergie finale consommée dans le pays. Le transport aérien étroitement lié à l'industrie du tourisme de masse est un fléau pour l'environnement d'autant plus que les pandémies se transmettent journalièrement d'un endroit de la planète à un autre.

consommations-par-marches-agriculture-batiment-industrie-transports

Réduction poste énergie 

La réduction de ces postes est une nécessité à l'heure actuelle. Les consommations de chauffage ont diminué depuis la prise de conscience du premier choc pétrolier de 1973 conjugué à l’effet des règlementations et des modifications des comportements. Le choix d’un mode de chauffage performant aux plans technique, économique et environnemental est crucial pour réduire les consommations énergétiques, en particulier dans l’habitat existant où ces consommations restent élevées. La transition énergétique permettra de limiter la dépendance énergétique.

L'isolation du bâtiment 

Ces types de travaux d'isolation sont une nécessité.

Les travaux d'isolation coûtent 3 fois moins cher en termes financiers et environnementaux que les futures dépenses en énergie. Il est donc impératif de bien réfléchir pour vos projets de constructions ou de rénovations afin de les envisager sur le long terme. Votre logement doit consommer le moins d'énergie possible : c'est la clé de votre dépendance énergétique. Il est en effet préférable d'investir dans l'isolation de votre logement lors de vos travaux plutôt que de payer des factures d'énergie élevées chaque année.

Equipements efficients 

Dans les bâtiments neufs soumis à la RT 2012 et depuis 2022 à la RE 2020, il faut développer des systèmes de petite puissance, multi-usages et multi énergies. Dans les bâtiments existants, il faut privilégier les équipements performants, modulables et multi énergies.

Il est donc impératif de bien réfléchir pour vos projets de constructions ou de rénovations afin de les envisager sur le long terme. Votre logement doit consommer le moins d'énergie possible : c'est la clé de votre dépendance énergétique. Il est en effet préférable d'investir dans l'isolation de votre logement lors de vos travaux plutôt que de payer des factures d'énergie élevées chaque année.

Vous constaterez dans le graphique Picbleu ci-dessous que le prix de l'énergie n'est pas une donnée constante : même le bois de chauffage subit les variations du cours du pétrole, car son prix de revient tient compte du prix du carburant, de l'huile pour les tronçonneuses, du coût du transport, etc.

L'évolution du prix des énergies

Il faut également éviter de compenser une absence ou une mauvaise isolation par une consommation de bûches de bois, même si le mètre cube apparent de bois (appelé anciennement stère) qui était relativement abordable coûte de plus en plus cher. Dans ce cas, c'est le niveau de pollution atmosphérique (notamment les émissions de particules fines*) qui n'est plus acceptable. Les travaux d'isolation coûtent 3 fois moins cher en termes financiers et environnementaux que les futures dépenses en énergie.

*POUR ALLER PLUS LOIN
La pollution de l'air

Impact de la TICGN 

L'impact de la TICGN (Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel, produits énergétiques polluants sur la facture d'énergie) est sensible sur certains produits d'origine fossile : gaz naturel, charbon, fioul domestique ou encore fioul lourd.

  • La nouvelle taxe sur la consommation de produits énergétiques polluants (TICGN) est entrée en vigueur le 1er avril 2014.
  • En effet, le gouvernement a décidé de mettre fin à une exception qui existait depuis 1986, d'exempter les ménages de la taxe collectée auprès des professionnels par les fournisseurs d'énergie avant de la reverser à l'État.
  • Mécaniquement, la facture de gaz des ménages français va augmenter. La CCE (contribution climat énergie) a rapporté à l'État 340 millions d'euros en 2014, 2,5 milliards d'euros en 2015 puis 4 milliards en 2016.
  • La TICGN est pour le gaz naturel des taxes intérieures de consommation perçues sur les carburants, le fioul domestique ou le charbon.

La contribution climat énergie (CCE)

appelée également « taxe carbone » a pour objectif de combiner les taxes sur les énergies polluantes avec leurs rejets de gaz carbonique.  Le montant de la taxe a été fixé initialement à 1,41 euro par mégawattheure, 2,93 euros en 2015 puis à 4,45 euros en 2016.

Source : ministère de l'Écologie et de l'Énergie. Concernant le gaz naturel, la taxe carbone a fait augmenter la facture des consommateurs du résidentiel de 7,5 % sur une période de 3 ans.

Pour information, le tarif de base (B1) pour un ménage se chauffant au gaz pouvait atteindre jusqu'à 60,20 euros TTC du mégawattheure suivant les zones géographiques. Les coûts du gaz naturel, du charbon ou encore du fioul lourd ont augmenté en 2014 par l'instauration de la CCE (Contribution Climat Énergie), les carburants et le fioul domestique ont augmenté également en 2015 et 2016.

Seule exception : le gaz utilisé afin de produire de l'électricité. 

Pollution du bois 

Elle est loin d'être négligeable, aucun filtre à particules n'est imposé aux constructeurs.

Pollution comparée d'appareils au bois

Prix cts/kWh énergies 

Raisonner uniquement en centimes kWh pour comparer les énergies entre elles n'est pas suffisant. Paradoxalement lorsque les besoins de chauffage sont peu élevés (maisons neuves ou très bien isolées), le chauffage électrique, les chaudières à condensation au gaz naturel, au gaz propane apparaissent aujourd’hui comme étant les modes de chauffage les plus intéressants économiquement.

La raison tient au fait que les systèmes de chauffage sont avantagés par un coût d’investissement limité, même s'ils génèrent une facture énergétique annuelle plus élevée que les autres systèmes : le coût de l’énergie représente environ 80 % du coût global sur un amortissement de 15 ans.

Le chauffage électrique peu coûteux à l’installation et à la maintenance est l’un des plus coûteux à l’usage, il va augmenter fortement ces prochaines années, en raison des investissements nécessaires dans la modernisation du parc de production et des réseaux électriques.

Même si le gaz naturel a vu son prix augmenter de près de 40 % en 10 ans, il reste une énergie relativement attractive comparée au prix de l’électricité.

Le fioul domestique est par contre une énergie polluante, les prochaines dispositions fiscales le rendront de moins en moins intéressant. Son prix est comparable à une balle de tennis qui rebondit dans un ascenseur en montée constante.

Tableau des différents prix en cts/kWh comparés de toutes les principales énergies de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire en France. 

https://picbleu.fr/les-articles/prix-des-energies-electricite-bois-fioul-gaz-naturel-gpl-argus-officiel

Prix santé et écologie 

L’approche de Picbleu sur le problème énergétique se veut large et accessible, sans pour autant être de la « vulgarisation ». Les prix, la santé, l'environnement sont pris également en compte, car ils sont indissociables.

La meilleure énergie est celle que l'on ne produit pas et l'on ne consomme pas : il faut toujours se rappeler cet adage plein de bon sens et investir dans l'isolation du bâti, sans doute le meilleur investissement pour l'avenir.

https://picbleu.fr/les-articles/prix-des-energies-electricite-bois-fioul-gaz-naturel-gpl-argus-officiel



Recherche de mots clefs dans les articles

8 articles

Fin des articles