La circulation automobile responsable de la pollution de l'air

Temps de lecture: 6 min , Dernière mise à jour: 19/01/2024

Sommaire


Par méconnaissance, car les techniques d'investigation et la science évoluent, les gouvernements successifs n'ont pas anticipé les pathologies liées à la pollution de l'air ni osé remettre en cause un secteur automobile qui a été créateur d'emplois puis en pleine crise avec des milliards d'aides accordées par les pouvoirs publics.

La combustion des moteurs

Il n'est pas souhaitable d'inhaler les gaz d'échappement en suivant une ancienne voiture diesel que les propriétaires, avec la crise économique, ne peuvent pas remplacer, car les composés de combustion sont particulièrement cancérigènes. Y compris pour les véhicules équipés de filtres à particules qui rejettent toujours des composés toxiques. Même les véhicules électriques polluent l'air avec leurs freins, l'usure des pneumatiques et la friction de l'asphalte des routes.

En rase campagne, la présence de végétation donne une mauvaise information sur les effets de la pollution automobile. Les pneus sont responsables de l'émission de particules fines nocives.

pollution-particules-fines-pneus
Trop de voitures

Trop de véhicules

On dénombre 1.4 milliard de véhicules invasifs roulant sur la planète, ce qui pose, on le comprend, un problème pour la qualité de l'air et les ressources planétaires. Il y aurait

  • 52 millions de véhicules immatriculés rien qu'en France et
  • 39,3 millions en circulation.
  • 760 millions de voitures sont en circulation sur la planète, plus tous les véhicules ou engins à moteur thermiques de tous types.

Bouchons : les chiffres

L'actualité ne dissuade pas les populations française de se déplacer, les chiffres de Bison futé le confirment :

  • Le 15 juillet 2023 : 677 km de bouchons à midi
  • Le 21 mai 2023 : 935.40 km de bouchons cumulés en France à 16 h 30
  • Le 10 juillet 2022, les axes routiers saturés comptabilisaient 1138 km de bouchons (Chiffres bison futé).

Les gens se précipitaient au même endroit, générant une énorme pollution due aux gaz d'échappement et aggravée par la climatisation qui réchauffe l'air qui atteint des températures inconnues encore augmentées par la sécheresse et les incendies. L'usage immodéré des transports doublé des mauvais comportements de malotrus fumeurs n'utilisant pas leur cendrier et jetant leur mégot incandescent par la vitre (l'une des causes d'incendies qui ont frappé la France en 2022) n'arrangent pas la situation.

La voiture électrique ne changera rien aux comportements.

Trop de diesels

Les voitures à moteur essence ont été en partie remplacées par des moteurs diesel qui cohabitent avec des véhicules hybrides électricité/pétrole et qui bientôt (2035) seront à leur tour remplacés ou du moins cohabiteront un certain temps avec les voitures électriques « vertes » dont on nous dit qu'il s'agit de « sauver la planète » en construisant de nouveaux véhicules .

Des primes à la casse ont permis de mettre au rebut de nombreuses voitures essence jugées plus « gênantes » sous l’angle de la réduction des émissions de CO2 que le diesel était sensé limiter, mais dont les gaz et les particules émis sont beaucoup plus nocifs que le CO2.

Fiscalité et pollution

La fiscalité favorise la pollution.

Il existe plusieurs vidéos que vous trouverez sur You tube en tapant : « le diesel un scandale sanitaire » sur le problème lié à la santé causé par les moteurs diesel qui étaient particulièrement favorisés en France depuis plus de 35 ans par une fiscalité attrayante. Depuis 2022, la fiscalité s'alignant sur l'essence, son prix est identique voire plus cher.

Même si le ton de cette vidéo se situe sur un angle agressif avec des termes employés comme « scandale sanitaire », le problème est bien présent et mesurable.

Les moteurs diesel favorisés par une fiscalité attractive

Il faut toutefois se poser les bonnes questions :

  • Pourquoi les usagers utilisent-ils leurs véhicules, au même moment, forment des bouchons tous les jours au même endroit,
  • Pourquoi élève-t-on des crustacés au Danemark pour les faire mettre en boite au Maroc avec un transport par camion ?
  • Pourquoi expédie-t-on en chine des billons de bois en Chine pour les récupérer sous forme de meubles, lambris et même de pellets ?

Les poussières fines

Et y a pas que le diesel qui est cancérigène, toutes les poussières fines le sont. Les « Poussières » sont constituées de « Particules en suspension » que l'on peut visualiser lorsqu'un rayon de soleil entre dans une pièce dans l'ombre ou qu'un rayon lumineux type spot met les poussières en évidence.

Il est heureux que l'on ne puisse visualiser les poussières qui nous entourent, car le stress serait permanent.

La pollution automobile

La pollution due à la circulation des véhicules à moteur explosion. La pollution automobile particulaire tend à diminuer dans les pays riches par l'adjonction de pot catalytique limitant les grosses particules, mais agissant peu sur les particules fines. Avec la mondialisation et la croissance, des pays en développement, les particules émises par les avions, les fusées, les vols orbitaux de tourisme, les moteurs des bateaux privés et marchands, les navires-transbordeurs, les navires de guerre, sont en très forte augmentation.

Les voitures électriques

Les voitures électriques et l'autoconsommation. Il est possible d'installer à domicile des bornes de recharge et de se connecter à sa propre installation photovoltaïque. Cette solution moins mauvaise permet d'éliminer nos centrales thermiques qui dégradent gravement la qualité de l'air.

Les sauvageons

Des sauvageons participent à la pollution ambiante. Les sauvageons ne sont pas les personnages à qui l'on pense immédiatement, mais les inconscients qui prennent la rue pour une poubelle que les municipalités seront en charge de nettoyer.

Mais peut-être faites-vous partie des qui jettent la protection plastique du paquet de cigarettes qu'ils ouvrent, puis le mégot allumé (ou pas) puis l'emballage par la vitre de leur voiture ?

Derrière ce geste facile, apparemment anodin que des millions de fumeurs font tous les jours se cache un véritable problème sociétal et environnemental. À n'importe endroit où l'on se situe sur la planète, dans un rayon de 10 mètres, vous trouverez au moins un mégot, ce bout de cigarette avec filtre qui jonche le sol, la plage, la forêt, le lac, la montagne, l'océan ou la mer. Il côtoie les déjections canines. Mais il s'agit d'un autre problème, même si les poussières d'excréments une fois desséchées et déplacées par le vent participent également à la pollution atmosphérique.

Les sauvageons ne sont pas les personnages à qui l'on pense immédiatement, mais les inconscients qui prennent la rue pour une poubelle que les municipalités seront en charge de nettoyer. Photo des résultats de nettoyage et entretien d'une voiture dans une rue : plaquettes de freins, paquet de cigarette et mégots jonchent le sol.

Pollution-urbaine-dans-Toulouse



Recherche de mots clefs dans les articles

6 articles

Fin des articles