Quel isolant choisir pour bénéficier des aides remplaçant crédit d'impôt

Temps de lecture: 7 min , Dernière mise à jour: 11/04/2024
Voir les articles de même catégorie:
Normes énergie, chauffage, habitation > Isolation normes

Sommaire


La performance des isolants doit être certifiée pour obtenir les primes et les aides ( le crédit d'impôt a été supprimé). Ils doivent être posés dans les règles de l'art en respectant les coefficients thermiques (exemple épaisseur requise) par des entreprises labellisées RGE (Garanti Garant Environnement).

Le crédit d'impôt remplacé par MaPrimRénov

  • Pour pouvoir ouvrir droit au Crédit d’impôt remplacé par les aides de MaPrimrénov, les isolants fournis et posés par l’entreprise doivent justifier d’une performance au moins égale à la résistance thermique minimale exigée par type de paroi (combles, murs, toit, etc.).
  • Le marquage CE ou certification ACERMI donne la valeur de R du produit (la résistance R figure sur l’étiquette du produit ou sur la fiche de réalisation du chantier pour les produits soufflés).


Si vous décidez d'améliorer l'isolation thermique de votre logement, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d'aides financières sur l'isolant, ses accessoires de pose et sur la main-d'œuvre à la condition que les travaux sont effectués par une entreprise agréée RGE.

En résumé :

  1. Le produit doit être certifié
  2. L'isolant doit avoir un minimum de résistivité thermique
  3. L'entreprise soit être labellisée RGE.

Une habitation peut être isolée par les combles perdus, par le toit, par les murs ou par le plancher bas.

/4-possibilites-application-ouate-de-cellulose-dans-batiment

Le RPC (Règlement Produits de Construction)

Le Règlement Produit de Construction (RPC) établit toutes les règles permettant de mettre sur le marché de l'EE (Union européenne) un produit.

  • Le produit de construction doit être conforme à une évaluation technique européenne dont il a fait l'objet.
  • Le produit doit être couvert par une norme harmonisée.

Obligations des fabricants vis-à-vis de leurs produits

  • Effectuer une déclaration des performances
  • Apposer le marquage CE sur le produit.

Ils assument ainsi la responsabilité de la conformité du ou des produit (s) avec les performances déclarées.

L'étiquette de conformité du produit

Pour attester et garantir la performance de l'isolant, une étiquette indiquant la conformité par le marquage CE est apposée sur les emballages de produits.

Elle informe sur :

  1. La résistance thermique R en m²K/W 2
  2. La conductivité thermique ou lambda en W/(m.K) 3
  3. La réaction au feu (classement Euroclasses de A1 à F)
  4. Le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d'eau.

N.B. Elle n'informe pas sur la réaction de l'isolant à l'eau

Cette étiquette réglementaire signifie que le produit a été autorisé pour sa mise sur le marché, conformément au RPC (Règlement Produits de Construction). Le marquage CE atteste de la validité du produit. Le logo ACERMI et l'avis technique du CSTB indiquent la conformité du matériau isolant. Les zones les plus importantes sont la résistance thermique, la conductivité thermique et l'épaisseur nécessaire pour les obtenir. Conseils : le coût de l'isolant n'est pas cher en comparaison du prix des énergies. Le meilleur investissement est celui dans l'isolation.

Les organismes certificateurs et de contrôle

  • L'ACERMI fournit une certification,
  • L'ATE (Agrément Technique Européen)
  • L'ATEC : non obligatoire, une commission nationale d'experts rend un avis neutre sur un produit sur une mise en œuvre définie.
  • Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du bâtiment) donne des avis techniques.

Pour les isolants à base végétale ou animale, le marquage CE n’est pas obligatoire, mais volontaire. Néanmoins, les informations ci-dessus sont applicables, car les standards européens le prévoient.

Tableau de résistance thermique R en m²K/W

Ces valeurs minimales sont exigées pour les primes ou les aides. Pour obtenir une bonne isolation, la résistance thermique (R) de référence est :

  • Toitures : 4,5 (minimum) à 8 (idéalement)
  • Murs extérieurs : 3,7 à 4,7
  • Sol sur terre plein : 1,5 à 3
  • Sol sur un local non chauffé : 3,5 à 6.

Niveaux de performances critères exigés RT (Résistance Thermique)

Critère


Nature de l'équipement

m². k/W


Plancher bas (1)

R>=3


Plancher bas (2)

R>=3


Plancher bas (3)

R>=3


Mur en façade (4)

R>=3


Mur en pignon

R>=3,7


Toiture terrasse

R>=4,5


Plancher

R>=7


Rampant de toiture

R>=6


Plafond de combles

R>=6


(1) sur sous-sol




(2) vide sanitaire




(3) passage ouvert




(4) plancher de combles perdus



Précisions

  • Les isolants ont un marquage CE ou certification ACERMI qui donnent la valeur R du produit.
  • La résistance R figure sur l’étiquette du produit ou sur la fiche de réalisation du chantier pour les produits soufflés.

Conductivité thermique et perte de chaleur

  • Le coefficient λ (lambda) correspond à la capacité de l'isolant à transmettre la chaleur d’un mètre carré d’un matériau sur 1 mètre d’épaisseur avec 1 ° d’écart entre les 2 faces.
  • Le coefficient λ (lambda) s’exprime en watt par mètre-kelvin soit W/m.K (K pour Kelvin, symbole officiel d’un degré de température).

À la différence de l’indice R (résistance thermique) l’indice λ ne prend pas en compte l’épaisseur d’application de l’isolant. Il est donc facile de comparer facilement les propriétés de chaque matériau isolant. Plus le coefficient λ est faible et plus l’isolant est efficace à épaisseur égale.

Mais ne vous fiez pas au seul coefficient λ, car les fabricants suivant leur puissance financière font varier les tests et les optimisent pour les laboratoires d'essais.

  • Le calcul est effectué avec une température de l'air à 10°
  • Les données ATEC et ACERMI ne tiennent pas compte des caractéristiques liées à l'eau (capillarité, résistance à la vapeur d'eau, etc.)
  • Elles sous-évaluent la capacité des isolants naturels à stocker et déstocker de l'humidité.
  • La laine de mouton peut grâce à son principal composant la kératine stocker jusqu'à un tiers de son poids la vapeur d'eau contenue dans l'air puis sécher lorsque la température augmente. Et cela, sans altérer sa capacité à isoler.

Facteur SD diffusion de la vapeur d'eau

Le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d'eau

Les lettres sd désignent le facteur de diffusion de la vapeur d'eau ou le coefficient de résistance à la diffusion de vapeur d'eau. Ce coefficient de diffusion de la vapeur d'eau désigné par la lettre grecque µ (mu)détermine la perméabilité d'un matériau à la vapeur d'eau. Plus le coefficient µ est élevé et plus la résistance est grande. Une valeur sd inférieure à 10 correspond à une bonne diffusion de la vapeur d'eau. Les matériaux offrant le plus de perméabilité sont le bois, la laine de bois, la laine végétale et animale, la terre cuite, la chaux, le plâtre, la ouate de cellulose, etc.

Il faut noter que lorsqu'un isolant n'est pas labellisé ou pas certifié (exemple paille) cela ne signifie pas que les produits sont inefficaces, mais généralement que le coût financier de cette certification administrative est trop élevé pour des petites entreprises contrairement aux groupes industriels.

Pour garantir la fiabilité des performances annoncées et l’aptitude à l’emploi, la certification volontaire Acermi permet de certifier toutes les familles d’isolants, quelle que soit leur nature. Elle est ouverte à tous les produits d’isolation et repose sur les normes européennes.

Les isolants thermiques bénéficiant des aides

Les produits isolants courants concernés par les aides sont les suivants (par ordre alphabétique). Une étoile (∗) est attribuée en fonction de leur efficacité/intérêt/prix /performances/disponibilité/offre marché/impact environnemental :

  • fibre de bois ∗∗
  • isolants minces à utiliser en complément d'un isolant dense ∗
  • laine de bois ∗∗
  • laine de mouton ∗∗∗
  • laine de lin ∗∗∗
  • laine de verre (à éviter)
  • laine de roche (à éviter)
  • laine de chanvre ∗∗∗
  • laine de coton ∗∗∗
  • liège ∗∗
  • ouate de cellulose ∗∗∗∗
  • plumes de canard ∗∗
  • polystyrène PSE ou XPS à éviter
  • polyuréthane à éviter
  • textiles recyclés ∗∗∗
  • verre cellulaire


Recherche de mots clefs dans les articles

14 articles
Dernière mise à jour le 03/10 à 09:54

L'étanchéité à l'air des maisons et qualité air intérieur

Dernière mise à jour le 03/10 à 03:06

Pouvoir couvrant de la ouate de cellulose isolant thermique

1283 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:03

Résistance thermique conductivité et rôle d'un isolant

2555 vues

Dernière mise à jour le 15/02 à 07:42

4 modes de transmission de la chaleur dans un logement isolé

3284 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:04

Comparatif des isolants le prix l'énergie l'eau et épaisseur

3986 vues

Dernière mise à jour le 11/04 à 10:23

Quel isolant choisir pour bénéficier des aides remplaçant crédit d'impôt

4001 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 09:38

Isolants thermiques pour bâtiments : Définitions

6313 vues

Dernière mise à jour le 20/02 à 09:23

Les laines minérales artificielles Ce qu'il faut savoir

6342 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:36

Parois murs perspirants vapeur d'eau étanchéité définitions

8671 vues

Dernière mise à jour le 11/04 à 10:50

Ouate de cellulose sur vieille laine de verre Quels risques ?

8722 vues

Dernière mise à jour le 23/05 à 10:55

10 obligations DTU 45.11 isolation thermique combles perdus

10698 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:46

Rôle de l'inertie thermique Pourquoi la chaleur va vers le froid ?

11037 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:14

Tableau de performances des isolants thermiques pour l'habitat

19998 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:22

Tableau de déphasage thermique des isolants en été et en hiver

27232 vues


Fin des articles