13 infos sur le bois de chauffage pas si écologique que cela

Temps de lecture: 4 min , Dernière mise à jour: 31/01/2024
Voir les articles de même catégorie:
Environnement, climat et santé > Pollution des bâtiments

Sommaire


Le bois énergie est classifié comme renouvelable et « écologique » par l'ADEME et par le ministère de la transition écologique, pourtant les calculs montrent que le rapport croissance/utilisation est très optimiste. De plus sa contribution à la pollution de l'air est très élevée en particules, HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), COV (Composés Organiques Volatils), benzène. Comparé aux autres carburants, la combustion du bois n'est malheureusement pas plus vertueuse comme d'ailleurs aucune énergie hormis le solaire.


Bois énergie Réflexion

Pourquoi cet article ?

Je fais du vélo (non électrique) pour me déplacer et lorsque je circule dans mon quartier dès que la température baisse, je déplore qu'un seul de mes voisins équipé récemment avec un insert à bûches de bois pollue toute la zone. Il ignore certainement que son feu génère des fumées malodorantes et toxiques sur plusieurs hectares. Il doit être convaincu que son appareil labellisé écodesign 2022 est « écologique » parce qu'il utilise du bois, mais il ignore à quel point son chauffage incommode les riverains.

Les 13 informations sur le bois

Il est indispensable que les pouvoirs publics incitent les ménages à isoler en concentrant les primes sur l'efficience du bâti et non pas donner des primes pour changer d'énergie. Il est plus facile de mettre un poêle à bois que d'isoler le toit, mais en finalité, il est préférable d'avoir une maison économe en énergie. Les usagers entendent « renouvelable » et dans leur esprit, ils comprennent « écologique » un terme inapproprié et qui ne veut absolument pas dire « inépuisable ». Trop de personnes se précipitent sur le bois et notamment le granulé qui attise les appétits des multinationales.

La mondialisation

L'humain exploite tout ce qui est exploitable : il créé des polluantes centrales électriques à bois et incite des milliers d'utilisateurs particuliers à s'équiper avec des chaudières à pellets généralement grosse consommatrices de 5 tonnes et plus annuels. Ces différents outils modifient progressivement le bois énergie qui était vertueux parce « local et ponctuel ». Il est devenu « industriel » et « mondialisé », soumis aux marchés financiers de l'offre et de la demande.

L'ADEME souhaite voir le nombre de chauffages au bois passer à plus de 10 millions à l'horizon 2028 à consommation égale : dans ce cas, il faut améliorer le rendement des appareils de chauffage et imposer des filtres à particules.

  1. Le bon et correct usage du bois
  2. L'industrialisation de nos forêts
  3. L'arbre, un être vivant que l'on abat
  4. Le bilan carbone du bois énergie
  5. Les émissions réelles du bois
  6. La forêt absorbe le CO2 ambiant
  7. La photosynthèse
  8. Brûler nos arbres menace notre Terre
  9. Nos forêts nous sont essentielles
  10. Cycle bois lent non à échelle humaine
  11. La qualité de l'air en France
  12. Appareils à bois très polluants
  13. L'erreur de subventionner le bois.

Malheureusement les particules fines émises par la combustion du bois affectent gravement la qualité de l'air.

Pollution-particules-fines-issues-de-la-combustion-du-bois

Le bon et correct usage du bois

Lorsqu'un arbre pousse, il fixe le CO2 dans ses fibres. C'est une croissance très lente dont le cycle naturel vie, mort et décomposition est parfois interrompu par la main de l'homme. Il y a des usages nobles comme le bois de charpente et d'autres plus contestables comme le bois utilisé comme énergie.

Le bois est un bon matériau de construction qui ne relargue pas son carbone lorsqu'il est utilisé à la place des matériaux de construction classiques (parpaing, brique de terre, béton, acier, etc.) qui sont particulièrement énergivores. Son usage permet de limiter les émissions de CO2. Le recyclage de papier permet de fixer définitivement le CO2, par exemple la fabrication de la utilisée comme isolant biosourcé. Avec des petits branchages ou des sous-produits de scierie, il est possible de produire des matériaux de construction fiables, comme l’OSB sans colles pétrochimiques, du lamellé-collé ou de la laine de bois.

La biomasse forestière ne doit pas être une menace pour nos forêts, mais être utilisée à bon escient sachant que la meilleure utilisation du bois n'est pas de le brûler, mais d'en faire une utilisation rationnelle (bois de charpente, meubles, etc.).

La photosynthèse du végétal

Les arbres nous fournissent notre précieux dioxygène indispensable à la vie par le phénomène de carbone-l-equilibre-bois-et-foret">photosynthèse.

Le cycle long des arbres dont la meilleure utilisation est le bois de charpente. Schéma Picbleu

photosynthèse des arbres

Les arbres nous sont précieux

Nous avons tous besoin des arbres vivants



Recherche de mots clefs dans les articles

5 articles

Fin des articles