Quels sont les principaux polluants de l'air de votre maison ?

Temps de lecture: 6 min , Dernière mise à jour: 15/03/2024
Voir les articles de même catégorie:
Environnement, climat et santé > Pollution des bâtiments

Sommaire


La pollution de l’air intérieur des logements est très insidieuse, cette pollution interne est pourtant plus nocive que celle de l’air extérieur, car ses composants et ses concentrations sont invisibles, pourtant, ses effets sont comparables. La pollution de l’air à l’intérieur des maisons provient de multiples sources. Une partie de ces polluants sont nommés C.O.V. (Composés Organiques Volatils).

Les espaces clos : des lieux pollués

Nous passons 80 % de notre temps dans des espaces clos et souvent peu ou mal ventilés et nous respirons tous au travail, à la maison, à l'école, dans les lieux publics, un air chargé de polluants extérieurs, mais également issus de l'environnement intérieur, notamment la qui est un polluant notoire.

Les peintures écologiques fabriquées à base de chaux naturelle ou sur les pierres et matériaux denses préservent des champs magnétiques (WI-FI, installation électrique, etc. ).

Les polluants des logements

Quels sont les polluants et produits chimiques que l'on peut trouver dans l'air intérieur des maisons ?

La pollution de l’air extérieure est constituée de gaz qui polluent la planète et qui participent au plus gros de l’effet de serre (naturel et additionnel), comme la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le méthane ne sont pas toxiques à faible dose polluante. Un conducteur dont l'habitacle de son véhicule automobile concentre beaucoup plus de polluants issus de la poussière et des particules fines issus de la combustion des moteurs, le l'usure des pneus, des émanations du goudron, etc. Un automobiliste est plus exposé avec la ventilation de sa voiture qu'un cycliste.

À l'extérieur, les mélanges de gaz inter réagissent chimiquement avec les effets du soleil, forment un brouillard irritant, toxique et parfois mortel. Les composants les plus typiques sont les oxydes d’azote, les particules diverses, les oxydes de soufre, le monoxyde de carbone et l’ozone, particulièrement nocif. La pollution à l'ozone est une conséquence de l'activité humaine (transport, chauffage, etc.).

Composés organiques volatils

Les COV sont des particules très fines en suspension dans l'air que nous respirons.

Les polluants des désodorisants

Le marché des désodorisants d’intérieur en pleine croissance représente environ 7 milliards d’euros. Pourtant ces produits dangereux que l'on trouve partout (maison, voiture, lieux publics) ont de conséquences sur notre santé.

La raison du développement des désodorisants d’intérieur est liée à une ambiguïté volontaire, une illusion pour ne pas dire tromperie. En effet, les odeurs indésirables ne sont pas éliminées, mais rendues physiologiquement imperceptibles. Ces désodorisants masquent les mauvaises effluves d'animaux, de cigarette, de pollution ou de nourriture par un artifice en gênant chimiquement les perceptions olfactives des odeurs en recouvrant justement ces conduits olfactifs présents dans le nez d’un fin film huileux dont les molécules relâchent un agent qui anesthésie les terminaisons nerveuses.

De nombreuses marques de désodorisants d'intérieur sont concernées (par ordre alphabétique, liste non exhaustive) : Airwick, Ambi Pur, Brise, Encens du monde, Febreze, Florame, Histoire des senteurs, L’Occitane, Terre d’oc, Oust, Phytaromasol, etc. Lorsque vous enregistrez les publicités Oust ou Airwick vous pouvez lire un bandeau informatif inséré qui indique que le produit doit être utilisé dans des pièces aérées…sans commentaires


L’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine démontrait dans une autre étude publiée en 2007 que l’usage régulier des sprays désodorisants augmentait le risque de devenir asthmatique de 30 à 50 %.

L'augmentation de l'asthme chez les enfants

Le magazine consumériste Que Choisir notait que « les émissions de ces seuls désodorisants suffiraient à expliquer l’augmentation spectaculaire de l’asthme chez les enfants, de 40 % sur les quinze dernières années » .

  • Les femmes utilisant régulièrement ces produits désodorisants auraient même un risque accru de cancer du sein.
  • Le magazine Que Choisir avait mené des tests sur 39 désodorisants d’intérieur différents, vendus au grand public.
  • Leur conclusion était sans appel : « Éliminez les désodorisants d’intérieur » les fabricants de désodorisants d’intérieur n'offrent aucune garantie de non-nocivité, de plus, ils dégradent notablement la qualité de l'air intérieur.

La Natural Resources Defense Council dans une étude effectuée en 2007 avait démontré que 12 des 14 marques de désodorisants analysés contenaient des phtalates et du terpène, une substance organique volatile qui réagit naturellement avec l’ozone naturel pour produire du formaldéhyde, un produit cancérogène. La lutte contre la pollution de l'air intérieur est une des priorités dans le cadre de la loi Grenelle Environnement. La réglementation avance.

Les polluants de l'air intérieur

Ci-dessous, la liste des composants détectables dans l'air :

benzène, toluène, ethylbenzene, m+p-xylene, o-xylene,styrène,Naphtalene,isopropylbenzene (cumene), N-propyl benzène, tert-butylbenzene, sec-butylbenzene, N-butylbenzene, 4-isopropyltoluene, chlorobenzene, bromobenzène, 2-chlorotoluene, 4-chlorotoluene, 1,3-dichlorobenzene, 1,4-dichlorobenzene, 1,2-dichlorobenzene, 1,2,4-trichlorobenzene1,2,3-trichlorobenzene, 3-Chloro-1,2-dibromopropane, trichloromethane, tetrachloromethane, trichloroethylene, dibromomethane, 1,1-dichloro-1-propene, 1,3-dichloropropene (C+T), 1,1,2-trichloroethane, tetrachloroethylene, dibromochloromethane, 1,2-dibromoethane, 1,1,1,2-tetrachloroethane, 1,1,2,2-tetrachloroethane, 1,2,3-trichloropropane, tribromomethane, Hexachloro-1.3-butadiene.

Le tableau des polluants

Les articles ci-dessous indiquent les :

Terre cuite : sans Composés Organiques Volatils

Il existe fort heureusement des matériaux sans composés organiques volatils COV : la terre cuite

Dans les , les matériaux type « Terre cuite » de constitution uniquement minérale (argile) n’émettent aucun COV et ne contiennent pas de substance nutritive (cellulose, lignine) dans les matériaux évitant ainsi le risque de formation de moisissures.

Les acteurs de la filière terre cuite ont des exigences plus fortes que la loi sur la qualité de l’air intérieur ils étiquettent tous leurs produits de structure (ceux qui constituent les murs et pas seulement la décoration ou les produits de surface).

Ils apposent 2 étiquettes au lieu d’une : une pour montrer l’absence de COV, une pour montrer l’insensibilité aux moisissures.

terre-cuite-qualité-air-intérieur

Les particules fines

Les particules fines">particules fines pénètrent profondément dans les bronches profondes et créent des problèmes de santé. Schéma Picbleu

Diamètre-des-différents-polluants-de-l-habitat



Recherche de mots clefs dans les articles

5 articles
Dernière mise à jour le 06/04 à 11:46

13 infos sur le bois de chauffage pas si écologique que cela

3517 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 07:53

PCB (PolyChloroBiphényles) PCT(PolyChloroTerphényles)

4300 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:37

Liste des principaux polluants que l'on retrouve dans les maisons

5063 vues

Dernière mise à jour le 23/05 à 07:32

Pourquoi les tuiles verdissent-elles sur le toit ?

5290 vues

Dernière mise à jour le 15/03 à 10:40

Quels sont les principaux polluants de l'air de votre maison ?

10426 vues


Fin des articles