Prix du gaz naturel Comment expliquer les hausses de tarifs

Temps de lecture: 5 min , Dernière mise à jour: 02/04/2024
Voir les articles de même catégorie:
Gaz naturel > Gaz naturel GNL

Sommaire


Les réserves de gaz naturel conventionnelles sont estimées à 60 années de consommation, selon des données issues de PE, Pétroleum Économistes, des chiffres contestés par « Peak Oil and Energy Independance : Myth and Reality ». 4 pays contrôlent 55 % des réserves de gaz naturel conventionnel : Russie, Iran, Qatar et Arabie Saoudite.
​​

Hausses du prix en m3 du gaz naturel

Les réserves de gaz de schistes seraient estimées à 666 Tm3 contre 185 Tm3 de gaz naturel dont le prix d'extraction serait de 140 à 210 dollars par milliers de m3. La Russie a perdu en 2009 son statut de premier producteur mondial de gaz naturel au profit des États-Unis où la production de gaz non conventionnels a progressé de 4 % pour atteindre 601 Gm3 contre 575 Gm3 pour la Russie. La consommation mondiale de gaz naturel devrait atteindre 4,4 Téramètres cubes (Tm3) en 2030. Sources BP, ASPO, Campbell : elle explique en partie l'augmentation du méthane (nom commercial du gaz naturel).

Le groupe gazier Engie

Le groupe Engie ex GDF-Suez dont l’État détient 35 % du capital est lié par des contrats sur 20 ans avec ses principaux fournisseurs, le Russe Gazprom, le Norvégien Statoil ou l'Algérien Sonatrach.

Les prix négociés sont bien supérieurs aux prix spots et expliquent une certaine déconnexion avec le marché actuel de l'énergie gaz.

Les prix du gaz naturel en Europe

Les prix du gaz naturel sont dans la fourchette basse en Europe.

  • L'année 2021 a connu des hausses importantes.
  • L'année 2013 avait été marquée par une première augmentation des prix du gaz de 2,4 % qui portait la totalité des augmentations du gaz à 80 % depuis 2005.

Le réajustement désormais mensuel des réglementés du gaz a déjà permis une légère baisse du gaz.
Pour les foyers qui se chauffent au gaz, l'augmentation représentera un coût supplémentaire annuel de 70 à 100 euros selon le type d'habitat.

La France est dans la fourchette basse des prix du gaz moyen constatés en Europe (avec la Suède à 11,7 centimes d'euros le kWh de gaz ou l'Italie et ses 8,8 centimes).

Les hausses du prix du gaz naturel permettront de financer les infrastructures de gazoducs que les deux gestionnaires en France, GRT Gaz (du groupe GDF Suez) et TIGF (Transport Infrastructure Gaz France), une filiale de Total en cours de cession à EDF. (Photo Picbleu)

Des hausses pour financer les gazoducs

Cette augmentation concerne les nouveaux gazoducs de gaz naturel d'utilisation des réseaux d'acheminement du gaz naturel fixés par la CRE, portant sur environ 6 % de la facture.

Des revus à la hausse qui permettront de financer tous les frais liés aux infrastructures de gazoducs que les deux gestionnaires en France, GRT Gaz (du groupe Engie ex GDF Suez) et TIGF (Transport Infrastructure Gaz France), une filiale de Total en cours de cession à EDF.

Cette révision modifie donc le prix du kWh de gaz naturel.

Fin du barème règlementé juin 2023

Il est intéressant de voir comment le prix du gaz évoluait avant la fin des Tarifs règlementés de Gaz Naturel.

Prix du gaz révisés chaque été

La hausse des prix du gaz prévue dès le 1er juillet (d'utilisation des réseaux de transport de gaz naturel) augmentait la facture des consommateurs dès le début de l'été. Une décision parue au Journal Officiel du 5 mars prévoyait une répercussion sur les factures en les majorant d'environ 0,5 %.

Historique

Cette augmentation touchait les coûts hors approvisionnement de Engie ex GDF Suez impactant une formule de calcul révisée chaque été.
Les conséquences des gels des prix du gaz appliqués en 2011 et 2012 qui avaient contraint Engie ex GDF Suez à ne pas relever les prix du gaz se sont appliqués, car ils avaient été annulés par le Conseil d'État.
Les clients du fournisseur Engie ex GDF Suez (11 millions d'abonnés) se sont acquittés du montant de la facture rétroactive qui variait entre 50 et 70 euros selon le profil de consommation en énergie du ménage. La facture de gaz portait une nouvelle ligne intitulée « régularisation tarifaire ».
Les clients EDF n'étaient pas concernés, mais ont également payé un rattrapage. Pour le gaz naturel, le surcoût de 61 euros par foyer, une somme a été étalée sur 18 mois à compter de janvier 2013.
Le gazier qui a pu facturer à sa clientèle la perte subie en 2011 et 2012 a ainsi récupéré 67.1 millions d'euros sur le prix du gaz facturé.

Hausses du gaz naturel autorisées par la CRE

Le fournisseur historique Engie ex GDF-Suez (anciennement Gaz de France) avait le droit de réclamer des augmentations de prix sans devoir négocier avec l'État. Ces demandes d'augmentations étaient ensuite validées par la CRE (Commission de régulation de l’énergie).

La CRE avait autorisé le groupe Engie ex GDF Suez a augmenter ses prix. 67.1 millions d'euros avaient ainsi été récupérés.

La CRE prix repère du gaz 2024

La Commission de régulation de l’énergie fixe tous les mois un prix du gaz naturel de référence.

Fin du tarif gaz : Que faire ?

LE SAVIEZ VOUS ?
Que faire depuis la fin du tarif règlementé gaz ?




Recherche de mots clefs dans les articles

6 articles
Dernière mise à jour le 05/04 à 09:55

Prix gaz naturel Point de repère Commission Régulation Energie CRE

Dernière mise à jour le 29/02 à 10:53

L'achat groupé d'énergie gaz naturel propane la bonne solution ?

1213 vues

Dernière mise à jour le 06/03 à 09:55

Quel est le fournisseur de gaz le moins cher en France

1968 vues

Dernière mise à jour le 12/01 à 17:51

Comment trouver la zone tarifaire de gaz de ma commune ?

2774 vues

Dernière mise à jour le 09/01 à 21:07

Qu'est-ce que le Gaz Naturel Liquéfié (GNL) ?

3130 vues

Dernière mise à jour le 02/04 à 11:43

Prix du gaz naturel Comment expliquer les hausses de tarifs

3147 vues


Fin des articles