Le plombier chauffagiste ou installateur sanitaire

Temps de lecture: 6 min , Dernière mise à jour: 11/04/2024
Voir les articles de même catégorie:
Organisations, institutions et professionnels > Métiers

Sommaire


Le plombier chauffagiste ou installateur sanitaire pose, démonte, répare et entretient les canalisations et les tuyauteries d'eau et de gaz. Il monte les équipements sanitaires : baignoires, robinetteries, chauffe-eau, les installations de plomberie, de robinetterie, mais également les appareils thermiques pour le chauffage.

Le plombier chauffagiste

La palette de ses interventions s’est énormément élargie avec la modernisation et la technicité des besoins de la vie courante. Aujourd’hui, le plombier intervient pour installer des régulations électroniques de chaudières certaines programmables via Internet, des arrosages intégrés automatiques, des forages, des piscines, des climatiseurs ou des systèmes de protection domotique contre l’incendie.

Depuis la conception d'une installation de chauffage solaire jusqu’à à la pose de canalisations de plancher chauffant à basse température, du changement d’un mitigeur thermostatique, d’un joint de robinet, de l'entretien ou de la maintenance régulière d’une chaufferie industrielle : le plombier chauffagiste est indispensable pour des petits ou de gros travaux.

Plombier chauffagiste branchant une citerne de gaz propane pour le chauffage. Photo Picbleu

plombier-effectuant-une-brasure-tuyau-cuivre-sur-citerne-gpl


Ses compétences ses diplômes

Le plombier installateur de chauffage est formé et diplômé. À ce métier très pointu correspondent des diplômes professionnels spécifiques :

  • CAP installateur sanitaire.
  • BEP technique des installations sanitaires et thermiques.
  • BP équipements sanitaires pour les professionnels déjà engagés dans la vie active.
  • BAC pro. Avec spécialisations.


Professionnel qualifié spécialisé du bâtiment, il intervient en respectant les règles de l'art et les do­cuments normatifs (DTU), ainsi que leurs préconisations.
Il reçoit régulièrement des formations et des mises à niveau (par exemple sur les normes gaz).
Il installe des appareils de chauffe, monte des chaufferies, entretient les canalisations d'eau et de gaz, répare les désordres divers (fuites d'eau, dégorgements, répa­rations de robinets) effectue des remises en état de diver­ses natures dues à l'usure normale ainsi que la pose et la réparation d'appareils sanitaires baignoire, chauffe-eau, compteur, robinetterie.

Les qualités requises pour un plombier

Les qualités d’un plombier sont essentielles, il doit être habile, propre et soigneux, car il manie souvent des appareils et des outillages très coûteux et fragiles. Il est devenu très compétent et doit maîtriser parfaitement toutes les techniques, car il utilise de nombreux matériaux : Cuivre, inox, PVC, PER * .
Le plomb est aujourd'hui interdit, bien que dans d’ anciens réseaux d’adduction d’eau potable subsistent encore des canalisa­tions en plomb (le Décret 2001-1220 de décembre 2001 définit la teneur en plomb admise en micro grammes/litre).
* Le PER (Polyéthylène Réticulé haute densité) appelé PEX dans le monde anglo-saxon est de plus en plus utilisé dans les installations de plomberie. Il convient pour véhiculer l’eau chaude ou froide, mais aussi pour les circuits de chauffage ou de rafraîchissement (Plancher chauffant). Ce matériau souple, aisé et rapide à mettre en œuvre, est in corrodable et peu sensible au calcaire. Particularité : sensible à la dilatation thermique il ne doit pas être fixé au moyen de colliers serrés. Il est souvent employé dans des banquettes techniques, en engravé ou en encastré, mais jamais en apparent. Il est sensible aux ultra-violets (UV) et doit donc être protégé de la lumière solaire.

Pince : outil du chauffagiste

La pince multiple n'est plus le seul outil de l'installateur : l'ordinateur portable suit bon nombre de professionnels sur les chantiers. Photo Picbleu ®

pince-multiple-à-ouverture-variable

Les conditions de travail :

Il peut être conduit à travailler le samedi et certains jours fériés souvent dans l’urgence.

Selon l’importance des travaux, le plombier chauffagiste travaille seul ou en équipe, le plus souvent sur un chantier ou dans des logements, à l’abri des intempéries. Mais s’il a une spécialité de zinguerie, il travaille également sur les toits en subissant les aléas climatiques.
Le plombier chauffagiste est souvent obligé de travailler à terre, courbé en deux, dans des postures physiquement inconfortables, sur des toits avec un risque de chute. Il est amené à déplacer des appareils lourds ou encombrants. Le métier reste rude et physique. Les femmes sont très peu représentées dans ce métier qui est parfois pénible.
Le plombier chauffagiste peut travailler à son compte comme artisan installateur et assurer le service après-vente ou faire des dépannages, il peut également exercer son activité en tant que salarié dans une entreprise de plomberie sanitaire ou du bâtiment ou dans une entreprise proposant diverses spécialités : couverture, chauffage, zinguerie, sanitaire, climatisation, service après vente.
La plupart du temps, le plombier est également chauffagiste, zingueur et même climaticien.

Il effectue les dépannages et réparations au domicile des particuliers. Il peut travailler d’après les plans qui lui sont fournis par le maître d’ouvrage ou le maître d’œuvre ou créer lui-même le parcours des canalisations le long des murs et des cloisons et calculer l’emplacement des différents équipements. Il façonne la tuyauterie en coupant des tubes aux dimensions voulues. Il pratique des travaux de soudure pour connecter des canalisations à un appareil de chauffage ou à un équipement sanitaire. Il vérifie le bon fonctionnement du système mis en place et s’assure de l’absence de fuites d’eau.
Il installe des appareils sanitaires, des radiateurs, des chaudières en conseillant utilement les usagers des endroits les mieux adaptés thermiquement. Il assure le réglage et l’entretien de toutes ces installations.

Conseils pratiques de Picbleu

Avant de consommer de l'eau pour la cuisine ou la boisson et surtout lors d’une absence prolongée pour éviter la légionellose une maladie grave, faire couler l’eau quelques instants lors du premier puisage et pour votre santé et celle de l’environnement faites remplacer totalement les canalisations plomb par du cuivre, des matiè­res plastiques ou de l'inox.
Depuis 1995, il est interdit d'utiliser des canalisations en plomb pour l'alimentation en eau sanitaire lors de travaux neufs ou de rénovation en raison de risques liés au satur­nisme.



Recherche de mots clefs dans les articles

8 articles
Dernière mise à jour le 11/04 à 09:36

Le plombier chauffagiste ou installateur sanitaire

Dernière mise à jour le 03/10 à 10:12

L'expert immobilier.

3611 vues

Dernière mise à jour le 14/11 à 07:47

Le généalogiste successoral

4247 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 09:19

Le constructeur de maisons individuelles

5196 vues

Dernière mise à jour le 09/02 à 10:26

Le maître d'œuvre ou la maîtrise d'ouvrage

6576 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 02:15

L'économiste

7356 vues

Dernière mise à jour le 13/11 à 07:58

Le géomètre expert

7491 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 09:23

L'entreprise générale

8850 vues


Fin des articles