biofioul F30 combustible chauffage Conseils techniques

Temps de lecture: 6 min , Dernière mise à jour: 24/03/2024
Voir les articles de même catégorie:
Pétrole > Biofioul

Sommaire


Le pétrole est une manne énergétique qui a permis l'envolée du développement industriel. Il offre des caractéristiques qui en font une source d'énergie privilégiée, souple, transportable, plus dense énergétiquement que le charbon. Cette matière organique enfouie dans le sol depuis 300 millions d'années a permis d'exploiter la nature fin de produire d'énormes quantité de biens manufacturés répondant à des besoins plus ou moins essentiels…
réflexion-bon-choix

Les solutions techniques ?


Certains pensent que les solutions technologiques sont idéales, car ils ne veulent pas remettre en question leur confort matériel. Pour ces gens là, dissocier progrès matériel et liberté est impensable. D'autres prônent le partage et la sobriété parce qu'ils ne veulent pas d'un mode deshumanisant soumis à l'intelligence artificielle et l'innovation technologique qui impacte même l'agriculture devenue industrielle et qui produit à grand renfort de pétrole des agrocarburants et combustibles végétaux.

Le fioul en France

Le fioul domestique toxiqueest la 3eme énergie de chauffage en France, car il chauffe moins de 3 millions de logements constitué de maisons individuelles anciennes. Depuis le 1er juillet 2022, seules les chaudières fioul neuves affichant la compatibilité biofioul F30 peuvent être installées dans les bâtiments existants. Elles sont incompatibles avec le fioul normal et doivent brûler uniquement du biofioul.

Le biofioul et le colza

L'idée était d'échapper à l'interdiction du fioul domestique classique en incorporant un additif issu de l'agriculture. L'agrocarburant utilise du colza dont les cultures sont déjà massivement utilisées :

  • En alimentation humaine (j'utilise tous les jours de l’huile alimentaire bio de colza a forte teneurs en oméga 3).
  • En alimentation animale (pour tenter de réduire l’importation massive de tourteaux de soja brésiliens par des tourteaux de colza) (1)
  • En carburation automobile (le biodiesel contient une fraction d'EMAG de soja). La moitié du colza destiné au biodiesel a été importée en 2019

Le ministère de la Transition écologique était défavorable à ce quatrième débouché.
Il a déclaré lors d'une question au Sénat que :

  • « la quantité de biocarburants produits sur des terres agricoles est limitée au niveau européen, et le gisement français déjà utilisé ».
  • « L'incorporation d'une part inférieure à 30 % de biofioul dans le fioul domestique apparait donc comme une solution transitoire qui devrait rester marginale et réservée aux cas où aucune autre alternative n'est envisageable ». (2)

Les agrocarburants sont victimes de la spéculation et des marchés avec des résultats parfois surprenants. (3)

Le biofioul F30

Le pétrole est consommé sur la planète par des milliards de machines qui sont des convertisseurs énergétiques. Le biofioul reste une énergie fossile à laquelle on mélange des matières premières que l'on qualifie de renouvelables (huiles végétales). Ce combustible liquide est utilisé pour le chauffage, sa durée de conservation limitée est liée à plusieurs facteurs :

  • La qualité du combustible
  • Les conditions climatiques locales
  • les conditions de stockage
  • Le type d'additif utilisé pour prolonger sa durée de vie.

D'après ses promoteurs, le biofioul F30 pourrait se conserver pendant plusieurs mois (6) à condition d'être stocké dans des conditions optimales de stockage. La durée de conservation exacte du biofioul n'est pas communiquée, car elle varie en fonction des éléments mentionnés ci-dessous :

  • un endroit sec et frais
  • un emplacement situé à l'abri de la lumière directe du soleil
  • un réservoir propre
  • un contenant étanche régulièrement vérifié et entretenu
  • une réserve de combustible non contaminée par l'eau ou les sédiments.

Ces critères énoncés ci-dessus montrent que beaucoup de ces contraintes sont retrouvées dans les stockages actuels de fioul domestiques exposés aux :

  • aléas climatiques (chaleur-froid)
  • problèmes structurels (rouille)
  • problèmes de vieillissement (notamment cuves enterrées)
  • problèmes géographiques (zones chaudes, tempérées ou froides)
  • problèmes locaux (nappe phréatique),
  • dépôts de sédiments au fond des cuves, etc.

D'autant plus qu'il n'existe aucune obligation réglementaire pour l'entretien des installations de fioul comme le gaz, bois énergie ou les pompes à chaleur.
Il faut donc lire attentivement les recommandations du fabricant et plus difficile encore, vérifier régulièrement la qualité du combustible stocké pour éviter d'être déçu par le produit.

Les normes sur le biofioul

L’arrêté du 23 septembre 2022 précise les spécificités de ce combustible.

Il existe une norme expérimentale XP M15-040 qui indique que le biofioul est un mélange d’hydrocarbures d’origine minérale et de dérivés du colza appelés EMAG (Esters Méthyliques d’Acides Gras). L’appellation F30 indique que la teneur peut aller jusqu’à 30 % du volume total.

Présence d'EMAG dans le F30

Elle n'est pas sans conséquences, car elle modifie les propriétés physico-chimiques de ce biocarburant par rapport au fioul traditionnel. Les EMAG décollent et mettent en suspension les dépôts présents dans les réservoirs.

  • l’utilisation du biofioul F30 est incompatible avec certains matériaux et revêtements utilisés pour la fabrication des cuves de stockage.
  • Elle cause des dégâts sur les joints, filtres et gicleurs des installations.
  • Ses propriétés hydrophiles favorisent le développement de micro-organismes accélérant la dégradation du biofioul dont la durée de conservation est limitée à 6 mois.

Ce qu'il faut faire

Certaines recommandations sont à respecter scrupuleusement :

  • Changer la ligne d’alimentation
  • Remplacer les lignes d’alimentation bitubes par des lignes monotubes
  • Remplacer le brûleur
  • Installer une crépine flottante dans la cuve de stockage.​

Équipements et matériaux

Il faut uniquement remplacer le brûleur fioul, car le corps de chauffe ne subit pas de contraintes particulières.

Le cuivre, le zinc et le laiton sont incompatibles, il faut donc les remplacer par de l’acier (inoxydable ou non), de l’aluminium ou du polyéthylène haute densité (PEHD).

Fiche conseils Biofioul F30

Le Cetiat et la Fédération française des combustibles, carburants et chauffage (FF3C) ont établi une fiche conseils qui résume de façon pédagogique les recommandations à appliquer.
Les industriels adaptent leurs chaudières, brûleurs, pompes à chaleur, etc. à ce nouveau combustible et estampillés « Biofioul ready F30 ».

Biofioul-Ready-F-30

Une liste de fabricants de ces équipements est disponible sur le site Internet www.biofioul.info.

Sources

(1) https://www.deforestationimportee.ecologie.gouv.fr/produits-concernes/article/soja
(2) https://www.senat.fr/questions/base/2021/qSEQ210422450.html (question sur la substitution du fioul domestique au Sénat).
(3) https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-club-des-correspondants/agriculture-la-crise-des-cereales-ukrainiennes-vue-de-bruxelles-et-varsovie_5794010.html (l'Union européenne a levé les barrières douanières sur les produits agricoles ukrainiens afin de permettre à l'Ukraine d'exporter ses céréales. Mais des conséquences inattendues ont déstabilisé les marchés).




Recherche de mots clefs dans les articles

7 articles
Dernière mise à jour le 03/10 à 05:58

Biofioul ancien Précaution d'utilisation et conservation

Dernière mise à jour le 24/03 à 11:18

biofioul F30 combustible chauffage Conseils techniques

Dernière mise à jour le 03/10 à 03:02

Agrocombustibles biocarburants agrocarburants pour moteurs thermiques

1008 vues

Dernière mise à jour le 09/02 à 11:35

Le colza comme biocarburant ou biofioul est-il acceptable ?

1247 vues

Dernière mise à jour le 07/03 à 08:35

Brûleur biofioul F30 Domusa Teknik Domestic D3/D4 LN

1489 vues

Dernière mise à jour le 19/02 à 10:10

Biofioul le remplaçant du Fioul classique de chauffage pour 2040

1891 vues

Dernière mise à jour le 21/03 à 09:42

biofioul biocarburant agrocombustible Mauvaise idée pour la Terre ?

2898 vues


Fin des articles