Des cocktails de produits chimiques présents dans l'eau

Temps de lecture: 7 min , Dernière mise à jour: 16/07/2024
Voir les articles de même catégorie:
Environnement, climat et santé > Eau

Sommaire


Les scientifiques voient apparaître dans de nombreux cours d'eau des phénomènes de féminisation des espèces mâles, ainsi qu’une sensibilité accrue aux agents infectieux, chez certaines espèces de poissons, de gastéropodes et de batraciens.


Différents polluants

Même à faibles doses, les différents polluants, les perturbateurs endocriniens (médicaments, pesticides, rejets industriels) peuvent altérer la reproduction et le développement humain. Les médicaments, l’exposition combinée à certains perturbateurs endocriniens (bisphénol A, phtalates, PCB, pesticides) agissent en synergie présentant des risques pour la santé humaine. L’impact des antibiotiques sur la prolifération de bactéries résistantes est un autre facteur d'inquiétude.

Le WWF en lien avec la directive REACH, (le règlement européen sur l’enregistrement, l’évaluation, l’autorisation et les restrictions des substances chimiques) a recherché 179 molécules (micropolluants métalliques, les substances azotées ou phosphorées issues de pesticides, les PCB, le bisphénol A ou encore les résidus médicamenteux) dans l'eau. L'analyse a mis en évidence 19 molécules de polluants ont été détectées sur 179 molécules recherchées.

Quelques exemples :

  • hydrocarbures aromatiques polycycliques
  • atrazine
  • dibromoc​hlorométhane
  • aluminium
  • bisphénol A,
  • phtalates
  • nitrates
  • antimoine
  • plomb
  • phosphore

La qualité, et les risques potentiels pour la santé, de l’eau en bouteille et provenant du robinet est un enjeu commercial, environnemental ainsi qu'une question majeure de santé publique. (Voir étude sur la qualité de l'eau effectuée par le WWF)

Les agences régionales effectuent des contrôles sanitaires des eaux

Seules sont prises en compte les normes bactériologiques. Le tout-à-l'égout et les stations d'épuration ont amélioré le rejet des bactéries, mais la création, la mise en place et la prise en compte de normes chimiques et radioactives devraient être élaborées afin de contrôler le rejet des eaux grises. Avec bien sûr l'interdiction des polluants et substances dangereuses pour l'écosystème et pour l'homme. Une indispensable action vitale pour la santé des populations.

Chaque année, des agences régionales de santé tout au long de la saison balnéaire, organisent un contrôle sanitaire de la qualité des eaux de baignade, en lien avec les personnes responsables des eaux de baignade et des collectivités concernées.

La Méditerranée : une population côtière de 133 millions d'êtres humains

133 millions d’êtres humains vivent sur les rives de la Méditerranée, un chiffre qui double en période estivale. En raison de cette concentration humaine, des rejets d’eaux usées domestiques, traités ou pas, d’une grande complexité géographique et d’une grande variabilité journalière et saisonnière sont évacués vers la mer. Ces rejets d'eaux usées sont composés d’une part de matières organiques associées à des germes pathogènes divers tels que les coliformes, les streptocoques, etc., mais également de détergents et de différents dérivés pétrochimiques. Ce type de pollution pathogène et dégradant détériore la qualité physique du milieu récepteur qui est la mer et les océans. Les apports d’eau douce entraînent une dessalure locale qui provoque des stratifications de densité. Les matières en suspension notamment les particules de plastique limitent la pénétration de la lumière et empêchent le mécanisme de photosynthèse. Ces matières en suspension servent de support à un grand nombre de polluants organiques ou chimiques qui engendrent des dépôts sédimentaires nuisibles au milieu marin.

Quantité de matières et de substances contaminantes par habitant et par année :

  • Ordures​ ménagères 300 kg
  • Matières en suspens​ion dans les eaux usées 30 kg
  • Azote (dont 50% ​sous forme ammoniacale) 4 kg
  • Phosphore 1 kg
  • Détergents 1 kg
  • Hydrocarbures totaux 20 g
  • Polluants organiques chlorés (solvants, lindane, PCB) 0,5 g
  • Source : Agence de l’Eau RMC, (RMC 2009).

Quelles sont les sources de pollution de l’eau et leurs effets ?

  • Pollution organique (Favorise le développement d’organismes pathogènes
  • Matières en suspension (Fixent et transportent les polluants en augmentant le risque de contamination de l’homme)
  • Crèmes solaires (dégradent la faune et la flore marine)
  • Médicaments (pilule contraceptive, antidépresseurs, anticancéreux, etc. qui féminisent les espèces mâles humaines et animales)
  • Résidus pétroliers issus du lessivage par la pluie des routes (essence et gazole cancérogènes)
  • Détergents utilisés par l'industrie et par les particuliers (non éliminés par les centrales d'épuration, toxiques pour la flore, la faune, ils sont cancérigènes).
    eau de javel,
  • détergents ménagers (dont la présence explique une mousse jaunâtre sur l'eau)
  • Azote, nitrates, phosphore (Maladie bleue chez les enfants. Risques de cancers)
  • Pesticides (Effets reprotoxiques, malformations, stérilité, troubles de la reproduction, effets combinés mutagènes et cancérogènes)
  • Phtalates utilisés pour la fabrication des plastiques, de papiers, de parfums, d'additifs alimentaires (perturbateurs endocriniens)
  • Métaux lourds Arsenic, Cadmium, Mercure, Plomb, Manganèse (substances considérées comme cancérigènes)
  • Autres métaux Nickel et Chrome (Troubles respiratoires, digestifs, nerveux ou cutanés)

Le changement climatique

Aggrave-t-il la dégradation de la qualité de l’eau ?

L'augmentation de la température des eaux de surface (cours d’eau, lacs, mers) modifie les conditions de vie des microorganismes qui y vivent. Elle favorise la prolifération d’amibes, de bactéries (comme vibrio), d’algues et phytoplancton toxiques ainsi que la libération de toxines. Les taux d’acidité des mers et océans augmentent en raison des gaz à effets de serre. La qualité des eaux de baignades, la salubrité des produits de la mer n'est plus assurée. Les pics de chaleur, phénomène de plus en plus fréquent en France, diminuent la quantité d’eau disponible et concentrent les polluants


Que proposer aux populations pour se protéger des risques ?

Les solutions pour assurer la qualité de l'eau doivent être prises par les décideurs politiques comme les décisions déjà élaborées pour la qualité de l’air extérieur et intérieur. Les pouvoirs publics doivent agir en amont en matière de prévention afin de limiter l'utilisation des produits chimiques et également prendre en compte la question des stations d’épuration trop anciennes ou trop peu développées en France. Ce problème nécessite une vraie réflexion sur la façon dont les populations sont informées sur cette ressource précieuse que constitue l’eau et éviter des usages, des habitudes et des produits polluants. Les normes doivent être pensées en termes de durée d’exposition chronique et non plus en termes d’intoxications aiguës.

Des solutions pour l'eau ?

Un exemple pour la protection de l'environnement ?

Le cours d'eau l'Uhabia d'une longueur de 15,4 km draine le bassin-versant d'une superficie de 61 kilomètres carrés. De la source située à Saint-Pée-sur-Nivelle à l'embouchure de Bidart au Pays basque, cinq communes Bidart, Ahetz, Arbonne, Arcangues et Saint-Pée-sur-Nivelle accueillent 12400 habitants ainsi qu'une cinquantaine d'exploitations agricoles.

La gestion de l'eau et des eaux grises : un problème complexe

Uhabia-Bidart-Côte-Basque-porte-clapet.jpg


La gestion des eaux grises

C'est un grave problème environnemental, même la qualité des eaux en bouteille est mise en cause par la présence dans le plastique des bouteilles fabriquées en polyéthylène téréphthalate (PET) une substance qui libère des perturbateurs endocriniens dans l'eau minérale. Les parois intérieures des divers récipients en aluminium (canettes, conserves, etc.) sont également concernées. Le principe de précaution impliquerait de s'abstenir de consommer des produits suspects encore faudrait-il comme pour l'eau d'avoir une eau du robinet parfaitement exempte des substances toxiques que l'homme utilise parfois à très mauvais escient.

« Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous » (Indira Gandhi).

Les autres pages sur l'environnement

Les polluants atmosphériques extérieurs et intérieurs
Quelles actions réaliser en faveur de l'environnement ?
Habitat écoconstruction, géobiologie et matériaux sains



Recherche de mots clefs dans les articles

6 articles
Dernière mise à jour le 16/07 à 08:15

Des cocktails de produits chimiques présents dans l'eau

Dernière mise à jour le 15/06 à 10:52

Installation d'un adoucisseur d'eau Chalosse Landes 40

1629 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 04:51

Faut-il boire l'eau en bouteille ou celle du robinet ?

3110 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 08:12

Qualité bactériologique de l'eau de l'Uhabia à Bidart

3437 vues

Dernière mise à jour le 03/10 à 04:41

Qualité bactériologique de l'eau : des risques pour la santé

3804 vues

Dernière mise à jour le 20/06 à 09:41

L'eau, ressource rare, enjeu géostratégique et cause de tensions

7381 vues


Fin des articles