Bonjour! Il semblerait que tout le monde soit plus que satisfait de vos conseils, alors dans le flou le plus total, je me permets de vous joindre, espérant que vous pourrez me conseiller sur les solutions optimales à adopter, écartant les solutions moins intéressantes (niveau confort, économique, mais surtout technique) Je vends une maison en Savoie et vais acheter d'ici deux ou trois mois, temps administratifs, une maison sur les hauteurs du lac d'Iseo, en Italie, à l'altitude de 850 m, sur le versant ensoleillé. Soleil présent du lever au coucher, sans obstacle. La maison est constituée de 2 appartements avec entrée séparée, l'un au rez de chaussée et l'autre au premier étage, celui du premier étant légèrement plus grand, et au total il y a 250m2. Hauteur sous plafond 2.70m La construction est une villa années 70's fabriquée entièrement en briques creuses de 30x30cm environ. Il faut tout refaire! :Toit, chauffage (actuellement une vielle chaudière fioul), sols, agencement intérieur dans l'appartement du bas et éventuellement agencement extérieur: Un toit biscornu avec de multiples triangles pourrait idéalement être changé pour un toit à 2 pans plus adaptés aux panneaux solaires... (sous réserve d'acceptation de la commune, cela est encore une inconnue). Bref, faut-il privilégier un plancher chauffant ou des radiateurs? Si plancher chauffant, quel type (électrique ou hydraulique)? Si plancher chauffant électrique, de quelle surface de toit doit-on disposer pour couvrir la dépense énergétique en panneau solaires, prenant en compte un ensoleillement hivernal? Si plancher chauffant hydraulique, faut-il le combiner avec une pompe à chaleur? (est-ce que c'est efficace à 850m d'altitude? et surtout économique en dessous des 5°C sur le plan de la consommation électrique?) ; même question concernant les panneaux photovoltaïques (quelle surface pour quelle puissance pour couvrir les besoins en période hivernale?) Est-il préférable de combiner le plancher chauffant (ou les radiateurs?) à une chaudière bois mixte bûches et pellets (j'ai repéré la combi de KWB, modèle premium) ou toute autre chaudière autrichienne nouvelle génération bourrée d'électronique? ou enfin (et ce à cause des récents problèmes de carence de produits électroniques basiques en provenance de chine) faut il privilégier une bonne vieille chaudière basique comme on en faisait il y a 50 ans, sans électronique aucune. Ces dernières chaudières simples sont-elles compatibles avec un plancher chauffant hydraulique? Le budget n'est pas un problème, j'envisage de dépenser jusqu'à 30/35 k€ pour le chauffage, la production d'eau chaude et la production électrique, pourvu que le confort soit optimal et les dépenses à posteriori réduites au minimum, mais sans avoir aucune idée des coûts à priori. (sous-estimation ou surestimation). Je n'en suis qu'au début des recherches et je croule déjà sous les informations, sans jamais trouver celles qui m' intéressent, comme par exemple l'efficacité d'une pompe à chaleur en montagne ou encore la possibilité de collecter un plancher chauffant hydraulique sur une chaudière bois ancienne génération... Comme je vous le disais, il y a trop de questions et je suis un peu perdu! Espérant que vous pourrez éclaircir tout ça et m'indiquer ce qui selon vous est à exclure d'office, ce serait déjà un grand pas en avant! d'avance, merci! Pierre

Temps de lecture: 0 min , Dernière mise à jour: 15/06/2024

Vous avez une question ?


Recherche de mots clefs dans les questions


Fin des questions