A quelle jauge peut-on le plus se fier, la jauge manuelle rotative ou la jauge de niveau magnétique pour une citerne de GPL de 30 m3 ? Bonjour, je suis cogérant d’une station-service. Depuis plus d’un an, je me penche sur le problème de livraison de GPL et dois faire face à des valeurs divergentes de la jauge manuelle rotative par rapport à celles de la jauge de niveau magnétique pour la citerne GPL de 30 m^3. Ayant étudié le principe de la jauge manuelle rotative, je me suis tout d’abord rendu compte, au premier remplissage, que la valeur lue sur la jauge manuelle était fausse, puisque la jauge manuelle rotative indiquait 0 alors que 1 500 l avaient déjà été versés selon le compteur du camion livreur, car la longueur du tube, sensé indiquer le niveau du gaz liquide, était bien plus courte que le rayon intérieur de la citerne (19,5 cm = hauteur du fonds de citerne non saisi par la jauge manuelle). J’ai donc imaginé une longueur de tube optimale qui correspond au rayon intérieur moins 1 mm (pour que ça ne touche pas) et fait un tableau de correspondance à l’aide de la formule mathématique de calcul du volume d’une citerne cylindrique horizontale avec fonds bombés en fonction de la hauteur de remplissage, sans néanmoins tenir compte de la pression ni de la température. Ce tableau me permet de convertir la valeur lue sur la jauge manuelle rotative existante en une valeur calculée qui serait lue sur la jauge manuelle rectifiée plus juste que l’existante. Depuis, à chaque livraison, le pompiste note les index des 2 volucompteurs, la valeur lue sur la jauge manuelle et celle de la jauge magnétique avant et après livraison, ce qui me permet de séparer l’écart de vente de l’écart de livraison. Les volucompteurs n’ont pas été étalonnés depuis leur installation en Algérie en 2007 (2 nouveaux sont en attente de livraison). Malheureusement certains camions-livreurs ne disposent pas de compteurs en état de marche. En se basant sur les données de la jauge manuelle rectifiée, tout laisse à croire que la quantité livrée est inférieure à la quantité payée de plus de 30 000 litres par mois et que la quantité réellement sortie de la citerne est inférieure à la quantité vendue affichée par les index (d’environ 15 000 l par mois). Si je me fiais aux valeurs de la jauge magnétique, tout laisserait penser que la quantité livrée correspond bien à la quantité achetée, et que la quantité sortie de la citerne par les volucompteurs dépasserait la quantité vendue affichée par les index des distributeurs. Comment trouver la vérité. Merci pour vos suggestions.

Temps de lecture: 0 min , Dernière mise à jour: 23/04/2024

Vous avez une question?


Recherche de mots clefs dans les questions


Fin des questions